En Côte-d’Ivoire les douaniers lancent une grève générale pour « l’amélioration » de leur couverture médicale


Edwige FIENDE

Un syndicat des douanes de Côte d’Ivoire (RSDCI) a lancé mardi une grève générale de deux jours pour réclamer « l’amélioration » de leur couverture médicale, a indiqué le secrétaire général Lamine Coulibaly à Alerte Info.

Mardi matin, la gendarmerie a interpellé une dizaine d’agents qui ont suivi le mouvement au port d’Abidjan. Trois d’entre eux ont été blessés dont un grièvement, a expliqué M. Coulibaly

Le renouveau syndical des douanes de Côte d’Ivoire (RSDCI) a exigé la libération des agents détenus à la brigade de gendarmerie du port.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

4 commentaires sur “En Côte-d’Ivoire les douaniers lancent une grève générale pour « l’amélioration » de leur couverture médicale

  1. « Couverture médicale », ce n’est pas illégitime comme demande pour nos vaillants douaniers. Certainement que le ministre de tutelle pourra y jeter un coup d’œil. C’est de la RealPolitik !

    On peut toujours s’asseoir et trouver un début de solution. Nanan Boigny nous l’a enseigné générations après générations.

    On sait que les sauvages de la bhétépack voudrait voir le chaos et en tout, mais laissons ces sauvages bétés mourir de et dans leur haine et aigreur.

    Allezzz…..

  2. Assurance maladie ou mutuelle de santé véritable imbroglio?
    À tord ou à raison les « assurés » se plaignent pour la majorité du traitement subit quand à la prise en charge de leur état de santé surtout que la tendance n’est plus le tiers-payant mais plutôt payer d’abord la totalité des frais et se faire rembourser plus tard.
    En effet ces compagnies d’assurance se comportent seulement Comme des gestionnaires de fond (Donc mutuelle de santé)se justifiant par le fait que un prélèvement de moins de 5 à 7% du salaire ne peut constituer une assurance maladie vu le coup des soins.
    Conséquence donc lorsque la cagnotte s’épuise la qualité des soins et des prestations prend du plomb.
    La gueguerre découle du fait que l’employeur et la maison d’assurance ne prennent pas le soin d’expliquer aux « assurés » le caractère mutualiste des prélèvements avant de parapher le contrat.
    Que dire aussi des fraudes et abus surtout au niveau des cliniques et quelque fois des « assurés »?
    À chacun sa lorgnette !!!

  3. Deux interventions avec des teneurs différentes.

    Ici, la lorgnette de WILLIAM KOUA a encore frappé dans le mille et on l’en remercie, comme cela se fait malheureusement rarement, à cause de sa propension à embrasser spontanément les imbécilités produites par ses camarades, devoir de faction oblige. Mais bon, si dans une mosquée votre voisin se tape le front violemment sur le sol et à répétition, il serait indiqué de faire pareil, sinon on risque d’être expulsé du groupe, ou bien ??

    Plus sérieusement, nous sommes bien en 2017 et après le passage de la vague « rattrapeuse » dans l’armée, les ministères, les sociétés d’état, les régies centrales, il est évident que ceux qui tiennent le pouvoir en ce moment, sont aussi ceux qui sont à la manœuvre dans ces organes et aussi dans ces nouveaux syndicats. En effet, il faut avoir un certain courage pour défier le pouvoir central et pour projeter des grèves à répétition et des marches, qui ont été pourtant la marque de fabrique de l’opposition ivoirienne depuis toujours, censée être le contre pouvoir dans cette fragile démocratie ivoirienne.

    Alors oui, on est bien face à un malaise généralisé, qui se manifeste par ces grèves et ces heurts récurrents, qui sont le fruit de manquements en terme de gouvernance d’état. Un état qui prétend être débordé, appauvri, impuissant, mais qui ne rate aucune occasion pour déverser quelques milliards ici et là, dans des actions inutiles ou sans effets, dans des traitements de faveur sélectifs. Les médecins, les douaniers, les cultivateurs de cacao, les étudiants et élèves, etc. etc. etc. Toute la couche sociale ivoirienne semble devoir y passer, à ce rythme, avec une intensification au fur et à mesure que l’on se rapproche de 2020.

    Peut-on se satisfaire de la situation et se souhaiter le chaos généralisé, peut-on en faire une politique de faction et prospérer sur cet axe ??

    Non !! Pas forcément vu que ce pays, s’il tombe, ne renaitra pas aussi facilement et ceux qui en auront la charge risquent de faillir à la tache, exactement comme OUATTARA l’aura fait.

    Par contre, on ne peut absolument rien faire pour empêcher ce qui se passe dans le pays. Les pro GBAGBO ne sont pas la cause de ces maux, encore moins le moteur qui les organise et les fait prospérer (ko attaque de postes de gendarmeries et de police par des pro GBAGBO !!! Tchrrr…).

    Il s’agit bien évidemment de crises pour lesquelles le gouvernement est à l’origine et aux manettes. Il s’agit aussi de syndicats, d’organes d’états, de fonctionnaires qui émargent dans toutes les couches sociales, dans tous les partis politiques, de toute obédience, qui se plaignent avant tout de maux sociaux et non de maux politiques.

    Comme on le dit bien dans notre pays, « on est ensemble » dans la douleur et la compassion.

    Ce sont les ivoiriens qui se plaignent, avec à leur tête quelques pro OUATTARA, désendoctrinés et réalistes, qui jugent mener le bon combat, et qui sont convaincu de pouvoir se permettre d’oser et de discuter avec le pouvoir en place (les fameuses solutions d’ADO), surtout après avoir mené le combat pour installer OUATTARA à la tête de ce cher pouvoir, qui les a oubliés une fois la panse bien remplie.

    Alors face à ce tableau, que fait Pop ??

    Devinez donc !!

    Un maxi gobelet de popcornnnnn pour moi !!

    Je ne fais rien, impassible, et je regarde JACK PISSE s’égosiller et pleurer de toutes ses larmes, tout simplement !!

    Non mon ami, votre chute, vous la devez à une gestion approximative et controversé du pouvoir d’état et non à la volonté de vo adversaires de vous voir tomber !!

    La croissance à deux chiffres, l’émergence promise pour 2020, le pays va bien, quels sont donc les arguments que vous vous choisirez pour calmer ou annuler les grèves projetées dans ce pays ??

    N’oubliez pas que vous êtes les plus forts, comme le claironne JOE MANTAPE à coup de canon sur ce site !!

    Alllezzzzz…………

    Pop !!

  4. Ah donc le @dumb-kala s’érige en observateur aussi comme moi-même. C’est super, je t’encourage à devenir pro-@Peace. De plus en plus, on te voit dans ta détresse en train de vouloir te redonner une raison d’exister sur ce site. Après avoir changé d’identifiant après mon matage en bonne et due forme, tu raisonnes de plus en en plus comme nous. Disons ourahhh…

    Pour le reste, le bété sauvage que tu es, comme tout bon bété en particulier l’enfant batard a La Haye, peut raconter son bla bla bla quotidien. On a entendu cela mille et une fois. Oui, ce “poop” quotidien. Te souviens-tu de la chaude pisse et “poop” de Gbagbo sur lui en 2011.

    Donc, allez, poop vas-y et poo-poo encore.

    Enfant batard que tu es, bande de voleurs, violents et sauvages bétés qui avec Gbagba ont passé tout leur temps à piller ce pays, à se remplir les comptes en banque qui aujourd’hui vont donner des leçons de gouvernance.

    Il n’y a vraiment que du poo-poo dans ta tête. Oui, le poo-poo de Gbagba dans ta tête, mon pauvre.

    Espèce de bété abruti comme tes géniteurs !

    Allez poop, essaie encore… Ouiiiii…On observe seulement… Dans quel pays n’existe-t-il pas de problemes de cet ordre ? Hmmm ? Mon pauvre, il cherche à s’accrocher a tout. Au fait, les 5400 microbes de ce parti en déliquescence, ils se rongent outs les freins. 5400 microbes so-le-ment ? Eh, quelle chute ?

    Allez…@poop….poop encore…SAUVAGE…

Comments are closed.