Côte-d’Ivoire: Une fause alerte signée Soro

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, contrairement à un communiqué de l’Institution, ne rentre pas au pays ce samedi 21 octobre 2017. Il poursuit son séjour entamé depuis environ deux mois, en Europe.


Après St Petersburg (Russie) où il a séjourné du 14 au 20 octobre dans le cadre de la réunion de l’Union interparlementaire, Soro Kigbafori Guillaume, qui n’est plus Tiénigbanani ou enfant terrible mais Vladimir comme Poutine, a déposé ses valises à Paris, la capitale française.

Selon un texte de Moussa Touré, le chef du service communication, Soro a ce jour un agenda chargé avec les rendez-vous qu’il va enchaîner dans la capitale française : d’abord 13h, ensuite 17h et enfin 21h par un dîner de travail.

Décidément Soro prend son temps et joue à se faire attendre. Il joue malicieusement avec les nerfs de ses adversaires qu’il fait languir, intelligemment au chat et à la souris avec ses partisans pour réussir au final à faire de son retour au pays un évènement populaire.

Si Soro n’est pas un os dans la gorge de Ouattara, il représente une équation à plusieurs inconnues pour le pouvoir qui marche sur des œufs.

Bailly Ferro

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Une fause alerte signée Soro

  1. Et Vlan, voici Ferro devenu un féru de Soro. Vraiment être GOR n’est pas loin d’être un maso.

Comments are closed.