Des ex-combattants démobilisés en Côte-d’Ivoire annoncent des manifestations lundi dans tout le pays

Joseph KONE

Des ex-combattants démobilisés de Côte d’Ivoire ont annoncé samedi une manifestation lundi à Bouaké (Centre, ex-fief de la rébellion) et dans « plusieurs autres villes » du pays pour réclamer des primes de « 18 millions de FCFA au gouvernement », a confié leur vice-président Aboudou Diakité à Alerte Info.


« Nous allons manifester à Bouaké et sur toute l’étendue du territoire national pour réclamer nos primes de 18 millions de FCFA par personne au gouvernement qui ne réagit pas », a déclaré M.Diakité.

Il a affirmé avoir « alerté les délégués dans tout le pays afin que le gouvernement procède au versement des primes qu’ils réclament depuis plusieurs mois ».

« Nous demandons le versement des 18 millions par personne aux 6;877 ex-combattants démobilisés concernés », a-t-il dit.

Aboudou Diakité estime qu’ils ont « patienté pour donner une chance aux négociations, mais aucune solution n’a été trouvée ».

Fin mai, des démobilisés avaient bloqué l’entrée sud de Bouaké, pour réclamer 18 millions de FCFA de primes chacun, alors que leurs ex-frères d’armes intégrés dans l’armée ont obtenu 12 millions FCFA après avoir mené deux mouvements d’humeur en janvier et mai.

A l’issue de cette manifestation au cours de laquelle quatre ex-combattants ont été tués, le gouvernement ivoirien a engagé des négociations qui ont abouti à un accord avec ces démobilisés.

Le gouvernement s’est engagé à trouver une « solution aux problèmes » des ex-rebelles. En retour, ces ex-combattants démobilisés ont promis de renoncer « à toute manifestation et revendication dans la violence ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

4 commentaires sur “Des ex-combattants démobilisés en Côte-d’Ivoire annoncent des manifestations lundi dans tout le pays

  1. Juste un nouveau prétexte pour tester la résistance du pouvoir !!

    A force de courber la branche, elle cassera et le point de non retour sera atteint.

    Aucun gouvernement ne peut délivrer le pays en cas de gréve généralisée avec effets pervers sur les populations (surtout du nord) et l’économie.

    A la fin, on ne demandera plus, mais on se servira !!

    Chien mangera chien, d’une façon ou d’une autre !!

    Pop !!

  2. TRAUMATISME D’ENFANCE
    Notre voisin, dont l’épouse était d’une jalousie maladive, est rentré très tard de mission une nuit. Sa femme l’a aussi houspillé et les coups ont fusé, transportant la bagarre interne en spectacle publique jusque dans la rue. Le voisinage ne s’est pas fait prier pour venir au « cinéma cadeau » ou monsieur et madame se sont déchiré vêtement et dessous, sans oublier les injures de charretier tous très en dessous de la ceinture. Depuis cette histoire, les disputes même passionnées doivent, pour moi, rester dans e cadre très strict de la chambre à coucher, loin des yeux et des oreilles des enfants, a fortiori des voisins.

    Après ce rappel, comment ne pas être traumatisé par la bagarre entre Ouattara et ses « bons petits » sur la place publique, sur la base d’un engagement privé qui pèse au porte-monnaie du Contribuable ? Bien sûr que ces démobilisés ont raison et ce ne serait que justice qu’ils obtiennent gain de cause, sur la cagnotte personnelle de « Wari Fatchê » dont la surface financière est décrite comme XXL : ils ont tous reçu cet engagement de paiement au résultat, ont offert leur poitrail, et au finish, seuls 8400 en bénéficient (5 + 5 + 5 + 3 = 18), en plus d’être intégrés dans l’armée et recevoir émoluments + gîte + couvert + retraite garantie. Oui, mais de grâce, fermez le portail, retirez-vous dans la chambre, et déchirez-vous les soutifs et slips à l’abri des regards du voisinage. C’est votre cuisine interne et ce coup-ci pour changer un peu vu qu’il ne devrait y avoir aucun spectacle, on mangera du wommi avec du gnamancoudji.

  3. Ça bave et salive dans tous les sens. Les salives dégoulinantes et gluantes des animaux de la meute n’est vraiment pas breaking news…Rien de nouveau donc sous les tropiques. Depuis 2011, les mêmes prestidigitateurs et démons de l’apocalypse ne rêvent que de cela.

    Eh bien, QUE LA CIV BRULE ET QUE LE NETTOYAGE TANT VOULU COMMENCE !!!…Comme dans le film sensationnel « Purge » 1 et/ou 2, nous verrons au petit matin. Et j’en suis sûr et impatient, nous ferons tous le bilan.

    Ouiiiiiii, QUE LE PAYS BRULE…NOUS ENVOYONS ENCORE ET ENCORE LE MAÏS…Espérons vivement que ce mais soit utilisé pour faire un bonfire pour braiser ces maudits charognards et leurs descendants.

  4. « Chien mangera chien, d’une façon ou d’une autre !! »

    Toujours le même son au futur : « Les rebelles ministres ne viendront jamais à Abidjan… », « Il n’y aura jamais d’élections sans désarmement des rebelles… », « Ado ne sera jamais candidat… », « Ado ne sera jamais président… », « Ado ne fera jamais un 2ieme mandat », « La « GORstitution » ne sera jamais modifiée », « GbagbO sortira de prison pour reprendre son fauteuil »

    Avec ces mi-cancres, tout se déroule toujours dans le futur … après l’échec des attaquettes de commissariats et postes de police, la bhétépack compte sur le suicide des savaneux. @rantanplan-poop retrouvera peut-être son maître dans le futur … l’espoit est permis !!!

    Ouragan de popcorns pour un mi-cancre qui conjuguera un jour au président de l’indicatif !!!

    té ande

Comments are closed.