Côte d’Ivoire: Pourquoi les hommes de Siaka Ouattara ont échoué…Azoumana Moutayé n’est pas Anaky

Une crise secoue le Mouvement des forces d’avenir (Mfa) depuis le 26 août 2017. Un bureau politique de ce parti a annoncé ce jour-là lors d’une rencontre, le limogeage du président statutaire Azoumana Moutayé et la désignation de Ouattara Siaka comme président par intérim. Une décision qui a été rejetée le lendemain par Azoumana Moutayé qui a dit au cours d’un point de presse : « Je demeure à mon poste et j’invite les militants à la sérénité et demeurer à l’écoute des mots d’ordre du Président ». Depuis lors, l’affaire se trouve devant la justice. Le camp Siaka Ouattara avait annoncé un congrès pour le samedi 28 octobre 2017. Ce congrès a été suspendu suite à la saisine de la justice par le camp Moutayé. Au déclenchement de la crise, des observateurs ont fait un parallèle entre la révocation de Moutayé et celle d’Anaky Kobena. Selon cette lecture des choses, il s’agissait d’un retour normal des choses, parce que l’ex ministre avait fait le même coup, au fondateur du parti. Pourtant la réalité n’est pas la même, et Moutayé n’est pas Anaky

Le Président fondateur du MFA, Anaky Kobena était en rupture de ban avec le Rhdp . À l’époque il lançait des piques au chef de l’État et même au président du Pdci. Il dirigeait le parti avec une ligne qui ne rencontrait plus l’assentiment de la majorité des cadres , et des militants soucieux de rester au sein du Rhdp. Cela n’est pas du tout le cas pour Moutayé qui est en bon terme avec le Rhdp. D’ailleurs, au 3ème congrès du Rdr auquel il a pris part, le Président de la République l’a présenté comme le président du Mfa. « Merci à Azoumana Moutayé, président du Mfa d’être venu », avait dit Alassane Ouattara. Par ailleurs, le week-end dernier, Moutayé était à une cérémonie de la ministre de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable Anne Ouloto.


Les partisans de l’ex député Ouattara Issiaka, qui refusent d’être présentés comme des « dissidents », semblent se tromper lourdement. Leur combat semble n’avoir aucun fondement politique solide, aux yeux des observateurs de la scène politique, qui estiment qu’ils doivent accepter un congrès unitaire sous la présidence du Président légal et légitime – pour montrer leur majorité et non vouloir organiser une mascarade de congrès, selon leurs conditions.

« De toutes les façons, que ce soit eux ou Moutayé, personne ne peut faire oublier que le vrai chef et leader historique du MFA est Anaky Kobena. S’ils n’ont pas le courage de revendiquer le parti pour Anaky, s’ils ne peuvent pas reconnaître qu’ils se sont trompés, ce que les hommes de l’ex député Ouattara font , n’a aucun sens, ne mérite pas d’être soutenu . La justice n’est pas dupe. Elle n’a pas besoin d’être manipulée. Il ne sert à rien de vouloir dégager de la tête du Mfa Moutayé pour continuer la même politique, au motif qu’il a mis le parti dans la léthargie, il n’en est rien. C’est peut être une opposition ouverte au Rdr qui peut sortir le Mfa de la léthargie, si léthargie il y’a par rapport au poids réel du parti, et non un coup d’État contre les instances légales , de la part des anciens de l’équipe d’Anaky que Moutayé n’avait pas voulu débarquer qui ont obtenu des postes importants mais qui sont insatisfaits et insatiables parce qu’ils rêvent de devenir ministre à la place de Moutayé. En réalité c’est au Président de la République, Alassane Ouattara ils en veulent puisqu’ils estiment que le Mfa a droit à un ministre. Ils ajoutent que c’est l’incompétence ou l’immobilisme supposés de Moutayé qui auraient été sanctionnés, par le chef de l’État. Leur objectif est donc clair : réparer le tort qui aurait été fait par le Président Ouattara au Mfa par la faute de Moutayé », a confié à l’IA un sachant.

T.A.B
lintelligentdabidjan.info

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

4 commentaires sur “Côte d’Ivoire: Pourquoi les hommes de Siaka Ouattara ont échoué…Azoumana Moutayé n’est pas Anaky

  1. Sur la route menant à Grand-Bassam, précisément au niveau des artisans, à droite, existe une Secte où l’on trouve de nombreuses belles et jeunes dames veuves. Elles étaient toutes précédemment mariées sous le régime de la communauté des biens.
    Là-bas, dans cette Secte, on constate qu’il est affecté à chacune d’elles un mal tuteur, comme guide permanent, qui surveille tous leurs faits et gestes.

  2. @didiga

    Il faut bien lire le message subtile. Elle sont VEUVES et JEUNES et étaient sous un régime de COMMUNAUTE de biens. Trop de coincidences mon frère…Ah, ça là, mon frère, les futurs prétendants sont avertis dèh. Elles vont les terminer encore… Comment sont-elles devenues veuves…hmmm? Violente question…

    Pour l’aide, envoie un contingent de bhétés avec des munitions, pardon, des épis de maïs, ça sera reglé… Riressss….

    Nous, on observe so-le-ment…

Comments are closed.