Au Zimbabwe les putschistes divisés, Mugabe toujours au pouvoir, médiation de l’église catholique en cours

Par Connectionivoirienne

Selon des sources bien introduites à Harare, capitale du Zimbabwe, Robert Mugabe aurait opposé une fin de non-recevoir à une médiation conduite par un prête [Fidelis Mukonori], mandaté par l’Église catholique, dans le but de le convaincre de remettre le pouvoir aux militaires putschistes, présentés comme des partisans du vice-président limogé, Emmerson Mnangagwa.

Robert Mugabe selon nos informations accepterait de revoir sa copie sur « sa succession par son épouse Grace Mugabe », mais refuserait de quitter le pouvoir comme le souhaite une partie des putschistes.

Ces sources affirment que « les putschistes sont divisés » sur le sort du plus vieux président au monde [93 ans].

En effet, une frange des militaires conduite par le porte-parole de l’Armée, le général Sibusiso Moy, s’oppose à l’ancienne garde menée par le chef d’état-major, le général Constantino Chiwenga, partisan du départ de Mugabe.

Une médiation conduite par l’Afrique du Sud est en cours.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction