Le régime à Abidjan annonce le dégel progressif des avoirs des ex-exilés de retour en Côte-d’Ivoire

Le nombre de réfugiés ivoiriens ayant regagné la Côte d’Ivoire après la crise postélectorale est estimé à 277.569 d’octobre 2011 à septembre 2017, soit un taux de 93,27%, indique une note du ministère de la Femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité rendue publique mercredi.

Cette note publiée à l’occasion de la Journée nationale de la paix annonce le « dégel progressif des avoirs des ex-exilés ».

Elle mentionne que la Fonction publique a fait la prise en charge des dossiers de 46 fonctionnaires rentrés d’exil, dont 39 régularisés et sept concernés par des motifs de limite d’âge ou de décès.

Concernant la restitution des biens privés illicitement occupés, le ministère précise que sur 1.805 plaintes enregistrées, 1.265 cas ont été réglés soit 70,08% des plaintes enregistrées. Au niveau des 540 dossiers restants, plus de la moitié est en cours de traitement et le reste a été jugé « irrecevable pour insuffisance de preuves ».

Sur le plan scolaire, le gouvernement ivoirien indique avoir mis en œuvre un mécanisme de réinsertion des enfants rapatriés. A ce jour, 4.959 élèves ont été inscrits dans les établissements secondaires et 14.874 élèves du primaire réinscrits dans des établissements primaires publics.

Le gouvernement ivoirien entend par ailleurs poursuivre la réparation des victimes de cette crise qui a fait plus de 3.000 morts. L’Etat a à cet égard mis en place un processus de réparation de 4.500 victimes ou ayants droits malades qui ont été pris en charge dans des hôpitaux publics aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’étranger.

La note mentionne en outre le démarrage du processus d’indemnisation des victimes des crises successives de 1990 à 2011, et relève que depuis le 30 octobre 2017, la grande phase d’indemnisation des victimes a débuté et sera suivie de réparations communautaires.
PIG/ap/ls/APA

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “Le régime à Abidjan annonce le dégel progressif des avoirs des ex-exilés de retour en Côte-d’Ivoire

  1. Toute la partition est fausse !!

    Soyons juste une peu logiques et prenons du recul !!

    Plus de 300.000 exilés dans les pays voisins !

    Parmi ces exilés, une minorité est en exil politique (moins d’1%).

    Le reste, ce sont des gens qui fuyaient la furie des hommes de OUATTARA, ou celle de voisins Burkinabés ou maliens qui avaient promis de les tuer si ces gens restaient dans leur domicile respectif.

    Une très grande majorité des exilés est d’origine rurale, c’est à dire de l’intérieur du pays, là où les recours vers les tribunaux et les commissariats de police ne sont pas évidents.

    Sur ces 300.000 personnes, seulement 2.500 plaintes enregistrées dans le cadre de la restitution de biens confisqués ?

    On se fout des ivoiriens là !!

    Et ce pouvoir se permet de brandir ce couteau à double tranchant, pour se prévaloir d’une action pacificatrice donnée, sans toutefois expliquer pourquoi et par qui les biens auraient été confisqués !!

    Non, c’est trop facile.

    Quand en ce qui concerne l’indemnisation des victimes. On nous ressort le fameux chiffre des 3.000 morts lors de la crise ivoirienne, quand pour la seule ville de DUEKOUE, on compte près de 2.000 personnes tuées par les forces pro OUATTARA, avec un charnier unique de prés de 566 corps dénombrés par les soins du HCR et de l’ONUCI, des personnes exécutées le même jour, sur le même lieu, dans la même position, par le même mode opératoire (incinération).

    Il aura fallu plusieurs jours à l’ONUCI pour faire creuser les fosses communes pour évacuer les corps des WE assassinés ce jour là !!

    Parlons donc d’indemnisation de victimes !!

    2.000 personnes tuées, qui auront un lien familial réel avec environ 10.000 personnes encore vivantes. Parmi ces personnes, combien ont osé porter plainte ? Combien se sont laissées inscrire sur la liste des victimes de guerre ou ayant droit ?
    Peut-on venir dans un tribunal donné ou un commissariat porter plainte contre X, parce que son fils ou sa sœur aurait été assassiné par des soldats pro OUATTARA dans le quartier Carrefour ??!!

    Non, mes chers amis, tant que le pouvoir ira sur une base partisane, publiera des chiffres erronés, et fera croire qu’il y aurait une pseudo normalisation de la situation dans le pays, alors on ne fera que retarder l’inéluctable !!

    Et ceux qui voient tout en terme de match retour sont bien loin de la plaque.

    Il s’agit de tensions locales, permanentes, mises en sourdines, entre personnes qui s’observent et se tolèrent. Il s’agit d’un climat de méfiance et de suspicion qui règne et qui se manifeste à travers des attitudes malsaines.

    Cela se note dans la levée de bouclier rurale ici et là, la disparition de l’hospitalité légendaire de villageois naguère souriants et joviaux. Cela passe par un discours cru à l’égard des halogènes, par le refus de dialoguer, de partager, si cela n’est pas obligatoirement nécessaire.

    Quand on s’appuie sur sa KALACH, oui, on s’en fout, mais c’est avant tout du métal, qui finit par rouiller, quand la rancune et la douleur peuvent être éternelles !!

    Il faut revenir au peuple, il faut aplanir les différences et rétablir une vérité qui prend en compte tous les ivoiriens.

    Il faut redéfinir la notion de « victime » qui fondamentalement ne peut porter que des noms issus du nord ivoirien.

    Et c’est dans l’effort du rapprochement, que peut naitre le pardon véritable, mais cela implique que l’on soit près à reconnaître ses propres torts.

    Le pouvoir voudra définir la faute de l’adversaire. Il l’aura fait, mais jusqu’ici, il se refuse à reconnaitre ses propres fautes et ses propres torts.

    Les imans locaux, en contact avec la population et véritables thermomètres sociaux, on déjà essayé de corriger le tir dans de nombreuses régions, mais le pouvoir ne suit pas le mouvement, le rejette, le condamne.

    Et on vit dans une hypocrisie sans nom, qui nous obligera pourtant un jour à ouvrir les yeux, à affronter la réalité !

    Match retour ?

    Non, il n’y en aura pas, du moins pas dans le sens des balafrés qui visitent ce site, car les personnes qui sont indexées ne sont pas des joueurs, encore moins des acteurs politiques.

    Ce sont des victimes qui savent ce qu’est la douleur et qui savent que la justice, si on ne la leur donne pas, il finiront par se faire justice eux-mêmes !! On ne parle plus ici de cartes d’identité déchirées !

    Le pays va bien !!

    Le pays va très bien même !!

    Non !! Le goudron et le béton sèchent bien !!
    L’argent circule et travaille bien, selon les poches et les postes.

    Mais les ivoiriens vont très mal et l’approche des échéances de 2020 suffit à faire bouillir la société.

    Tant que certain contentieux ne seront pas évacués, le pays aura le droit de trembler !!

    Pop !!

  2. Les caractères anarchiques inscrits dans les gènes des dirigeants de ce pays les obligent, décidément, à tout faire à l’envers. Si, comme cela est reconnu ici, on sait que des biens privés ont été illicitement confisqués, et que la preuve en est établie comme cela s’entend dans l’article, alors il faut déterminer par qui ces biens ont été confisqués ou occupés et engager des poursuites pour confiscation de biens d’autrui comme le prévoit le code pénal, et engager les auteurs à verser des dommages et intérêts aux victimes de leurs actes. Car on sait bien que si un individu détient ,illégalement pendant un temps, le bien d’un autre, il en tire inévitablement profit et ce profit s’évalue en perte pour sa victime. Et cette perte est réparable dans le paiement de dommages et intérêts. On ne peut pas confisquer les biens d’autrui pendant des années et venir comme ça facilement les rendre en toute impunité. Si vous avez occupé ma maison pendant un an et que, par exemple, vous l’avez louée à des tiers alors je subis préjudice du loyer que vous avez encaissé sur mon bien et vous devez réparer ce préjudice. C’est ainsi que les choses se passent dans un État de droit, un pays normal. Mais dans ce pays où Dramane et ses abrutis de suiveurs sont rois, impossible de parler de justice. J’évoque ici la vraie justice, pas la justice des vainqueurs. Le problème avec cette histoire c’est que ces dirigeants savent que ceux qui ont occupé et confisqué les biens des gens, ce sont leurs dozos et leurs soldats FRCI malfamés, alors ils n’osent pas allé plus loin que la restitution simple des biens des victimes afin d’éviter l’écho mondial que cela ferait quand ces malfaiteurs les citeraient comme complices au cours des nombreux procès dans cette affaire.

  3. Et je connais quelques idiots qui viendront applaudir ici ce que leur sottise verrait comme un acte de générosité de Dramane pour un retour à la paix, alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’un acte de frustration comme on en connaît beaucoup depuis l’arrivée de ces incompétents au pouvoir. Oh sottise quand tu nous tiens !

  4. Oui le match retour

    Le premier ou la premiere qui en a parlé est ……AKOUN LAURENT qui comme tout le monde le sait est un balafré édenté et dejante….quelle idiote
    Assumez vos turpitudes….Si les trannies se rendent compte qu’un match retour ou qu’une confrontation armée est autre chose que faire souffrir son clavier sur un site pro-faction Al Hamdou lilah euh pardon DIEU merci
    Mais il n’empêche qu’on sera prêt à retirer les pagnes et les jupes des pédales à la grande gueule d’en face ( qui n’ont que ça d’ailleurs…les pauvres!!!) et administrer les châtiments qui vont bien…un tranny à la grande gueule averti en vaut quatre…
    Un métal rouille….lol oui ….bravo peut être la seule parole sensée dans ce fatras d’inepties…mais une kalach graissée nettoyée entretenue démontée et remontée donc on actionne le magasin la chambre et donc le percuteur à vide régulièrement sera toujours prête à l’emploi lorsque les représailles Goriques ou anti-balafro-savaneuses et autres stupidités commenceront…
    Que les femelles d’en face essaient juste le reste comme toujours c’est du verbiage creux…Nous attendons depuis 2011 et on ronge notre frein
    L’hypocrisie l’absence de dialogue….bullshit bullshit
    Mais on s’en tape comme de notre première « sélidagua » offerte à la rentrée à l’école coranique de SINDOU…..
    De toutes les façons ceux qui penseraient que les foresto-savanalleux du parti fasciste ivoirien pourraient s’accommoder de la présence de nordistes euh pardon des gens de la Côte d’Ivoire inutile méritent vraiment le mot « imbécile »
    Les foresto-savanalleux élevés à la seve de la haine nazi inspirée par les écrits d’un autre admirateur Adolf lui meme n’aiment que leur secte
    Nous ne sommes pas demandeurs de cet amour …Il existe des lois qui disent qui est ivoirien et qui ne l’est pas on demande juste aux gueulards de la secte tropico-nazi de respecter cela et donc notre citoyenneté….pour le reste l’amour la bonne entente et autres conneries de roman à l’eau de rose que la secte en fasse ce qu’elle veut…Nous ne sommes pas demandeurs…La secte ne nous aime pas et nous non plus on n’aime pas les tapettes de la secte donc ce qui peut garantir la quiétude c’est le respect de l’autre…C’est juste ce qui est nécessaire….Mais Comme en face on a la tête dure alors on est prêt et très prêt à refaire parler la poudre et le canon seules choses qui ont pu adoucir les mœurs des tapettes d’en face….
    A bon entendeur….

    Té ande

  5. Exactement le genre de réaction à laquelle je m’attendais, celle du guerrier mandingue typique, avec un os de poulet dans les narines, les oreilles percés, le cou bardé d’amulettes divers et le sang qui dégouline des babines, après avoir égorgé un vieillard sans défense ou éventré une femme enceinte dans sa savane perdue du nord ivoirien insalubre !!

    Il est évident qu’il verra tout sous forme d’affrontement de faction avec un camp en face d’un autre camp !!

    Non, nous parlons ici de douleurs, disséminés dans les populations, de personnes qui vivent l’injustice et que le pouvoir ignore royalement et insulte chaque fois qu’il parle d’indemnisation !!

    On parle de personnes qui ne se sont jamais revendiquées pro GBAGBO, mais qui ont pris parti selon leurs perceptions, selon l’oppression qu’elles subissaient dans ce pays depuis l’émanation d’une rébellion née, dit-on, parce que l’on déchirait des cartes d’identité !!

    De fait, il ne faut pas s’attendre à ce que « l’adversaire » se forme en rang serré et qu’il s’attaque à une troupe rebelle bien organisée.

    Il s’agit tout simplement de représailles divers et imprévisibles qui se nourriront de tout écroulement sécuritaire ou dysfonctionnement d’état (et ici, nos amis ex FAFN jouent leur partition à la perfection. OUATTARA ne pourra pas suivre, surtout avec 2020 qui arrive).

    Ce sont des choses logiques qui se sont passés dans tous les pays où les douleurs individuelles et collectives ont été ignorées, où l’expression de la majorité a été bafoué par l’usage de la poudre et du canon (et oui, toutes les armes du roi soleil, astiquées et récurées tous les jours, maintenues en état de fonctionnement, n’ont pas empêché la révolution !! Imbécile tome 1. Toutes les armes parfaitement en état de marche au Burkina Faso, n’ont pas empêché de voir COMPAORE devenir Ivoirien du jour au lendemain !! Imbécile tome 2)

    Non, il s’agit de ressentiments populaires, de clivages sociaux se reposant sur des douleurs et non sur des facteurs endogènes sociologiques héréditaires ou historiques.

    C’est de cela dont il s’agit ici et dans ce contexte en particulier.

    Et ces actions d’état seront vidées de substances, que ce soit ici les actions d’indemnisation, que ce soit la journée nationale de la paix que l’on célébrera entre balafré, bruyamment et dont on parlera dans les journaux mandingues comme un évènement national de ferveur et de collusion !!

    Voici le cadre et le général d’opérette passe encore ici totalement à coté de la plaque !!

    Il y a très peu de solutions militaires definitives à des mouvements sociaux souterrains, enracinés dans les cœurs et partagés par des personnes que l’on ne peut rationnellement qualifier de minorité !!

    Je ne parle pas du FPI, je ne parle pas de l’opposition, je ne parle pas d’AKOUN LAURENT, mais je parle des ivoiriens qui ont mal et qui se sentent exclu et ignorés par ce pouvoir tapeur de tam tam qui a fait de la douleur son moteur de fonctionnement !!

    Il y aura forcément un retour de manivelle.

    Et déjà on voit bien que ce pouvoir n’arrive pas à fédérer quelque soit l’acte économique ou social qu’il posera dans ce pays !!

    On voit aussi que ce rejet du pouvoir se couple à une sorte de collusion en face, qui n’est pas forcément à qualifier de mouvement pro GBAGBO pour qu’on puisse le nommer ainsi, une collusion qui trouve sa motivation dans un sentiment spontané et implicite de représailles très largement partagé !!

    Voici le schéma !!

    Voyez vous ici une opposition de faction ?

    Voyez vous ici des combats rangés avec face à face deux armées ?

    C’est que vous n’avez absolument rien compris !!

    Ce pays vit des heures paisibles, sur un champ de nitroglycérine !!

    Et personne ne sait dans quel sens on ira !!

    Les imbéciles auront donc le droit d’espérer un match retour !! De se le souhaiter !! De le vouloir ardemment !!

    Ils auront raison, vu que c’est aussi la seule manière de renforcer leur pouvoir, vu que l’on a la force de la violence de son coté, mais cela n’effacera pas la haine et le rejet populaire que les populations ivoiriennes auront cultivés contre le pouvoir en place et ses vecteurs !!

    Ce plaisir de match retour, personne ne vous le fera !!

    La menace est permanente et partout et n’attend que la faille pour se préciser et se manifester !!

    Match retour ??

    Non, vous êtes bien loin du compte !!

    Je le répète, il n’y aura pas de match retour et il n’y a ici rien à assumer !!

    Il s’agit juste de prendre acte de la donnée populaire et sociale, voire politique qui encadre ce pouvoir qui n’a pas su s’enraciner auprès des populations ivoiriennes dans l’approbation générale et le soutien global !!

    Ce n’est pas un match retour qui a renversé COMPAORE !! Et pourtant, exactement comme le MANTAPE, il se tapait la poitrine à tout rompre, sur de lui et se croyant éternel !!

    Mais bon, comme toujours, la réaction du pistoléro est légitime !!

    Droit de réponse oblige !!

    Aussi je ne suis pas surpris de voir le soldat déployer ses muscles et cracher de la poudre à canon, quand moi, je préconise un rapprochement et un retour à une base saine qui passe par une approche plus réaliste de la question des indemnisations et des victimes de cette crise ivoiriennes, qui portent tous les patronymes ivoiriens, sans distinction.

    En l’ignorant, vous renforcez un sentiment global et partagé qui pourrait à terme vous porter préjudice, quelque soit la qualité du métal de vos Kalach, ou le soin que vous leur apportez !!

    Et dans tout ceci, le temps n’est qu’un facteur dérisoire. 5 ou 50 ans, cela ne joue aucune rôle sur la finalité !!

    A bon entendeur !!

    Pop !!

  6. mantape, tu viens de réussir la prouesse ultime: pondre le plus long ramassis d’incohérences jamais vues. Je sais pas si tu parviens à comprendre toi même ce que tu écris, mais si tu me répons que oui, alors je serai forcé de reconnaître que tu souffres de troubles schizophréniques qui entraînent cette divagation chez toi et cette confusion chez celui qui se plie au péril de te lire.

  7. Il va falloir peut-être penser à indemniser les 5400 bhétés qui ne reçoivent plus de gbô depuis la capture de opah … à restituer toutes les cabines fictives pillées par les employés nordistes pour éviter l’apocalypse de st @poop-kala. Un terminator agent robot @666, capable de détecter les ADN des nordistes et de les reprogrammer à l’auto-destruction, est venu du futur pour mettre en garde les savaneux balafrés de ce qui adviendra si l’on ne prend pas en compte le manque à gagner en gbô depuis 2011.

    Danger donc à l’horizon 2020 !!!

    té ande

  8. En voila un qui se dit bien vouloir ironiser sur la situation !!

    Une ironie de bien mauvais gout et qui passe difficilement, mais je suppose que c’était le but recherché !

    Et pourtant, je ne peux m’empêcher de ressentir de la compassion et de la pitié envers les pro OUATTARA qui produisent pareille déclaration.

    Ils n’ont pas encore pris la peine mesure de la situation, surement parce qu’il vivent en agglomération ou parce qu’il sont noyés jusqu’au cou dans l’hypocrisie populaire (quand ils ne dorment pas sur leurs Kalachs) !!

    5.400 personnes vous dites ?

    Hummm ….

    Enfin, pourquoi pas !!

    Et le plus risible, c’est le fait de savoir que les personnes qui sont les plus indexées par ce sentiment de représailles se foutent complètement du FPI ou de GBAGBO LAURENT.

    Elles vivent un état au quotidien et portent leur regard sur leur cible, dans les campagnes et villes les plus retirées du pays !!

    C’est une question d’envergure et aucune Kalach ne peut tenir contre ce qui vous menace !!

    Ce pouvoir a encore la possibilité d’arrondir les angles en cessant tout d’abord d’insulter les vraies victimes de cette crise, à savoir les centaines de milliers d’ivoiriens qui ont subi les affres de la rébellion depuis 2002 et du pouvoir OUATTARA répressif depuis 2010 !!

    Pop !!!

  9. Ahhh ran-tan-plan-merde ou poop

    Tu es pathétique.c’est votre secte de pédés par la gueule d’Akoun qui a parlé de match retour …..vous n’etes Plus en accord ? Déjà ? On retient quoi alors ? Plus de match retour ? C’est plus mieux comme on le dit à la gare de gba-ha parce qu’après avoir égorgé des vieux et éventré des femmes enceintes …..pour lutter contre gbagba l’épileptique qui voulait bouffer du nordiste ( très logique et une chienne du nom de poop parlait de consommer sa propre propagande…. tchrrrr) je me ferai bien des choukouya de tapettes de la secte nazi à la gueule pendue…. Il faut bien évoluer….looool

    Des douleurs des ressentiments et autres conneries on s’en tape comme de ma premiere « Sélidagua »…. je te le dis depuis des années la finalité il faudra descendre des pupitres et abandonner les claviers pour faire la révolution type Chute de Compaoré…..et c’est là que nous vous attendons bande d’aliens lâches veules sans honneur ni dignité….on se connaît en détail dans ce pays ….vous ne connaissez que deux formes de combat
    Le massacre quand vous avez la supériorité numérique écrasante devant des victimes isolées et que vous êtes en meute de canidés
    Et la fuite dès qu’il y a du répondant en face….

    Pouffff mais tu es chiante à la fin sale pétasse .je t’explique depuis des années mais tu ne comprends pas Mais Comme je suis patient j’essaie encore
    La revolution de chez nous euh pardon du Burkina c’était parce que des gens en avaient marre de l’ivoirien Blaise Compaoré et voulaient autre chose apres 28 ans de pouvoir absolu ….
    Rien à voir avec qui est burkinabé et qui ne l’est Pas ..qui a le droit d’être président selon sa région d’origine ou autre….la preuve la conasse stupide que tu es étouffes tellement de haine qu’elle ne s’est pas rendue compte que le mossi Marc Kabore est un ex du CDP qui a pris congés du CDP moins d’une année avant la révolution…..donc révolution politique juste politique
    En Côte d’Ivoire il y a deux camps ….les tapettes gueules pendues sans honneur ni courage adeptes du nazisme sauce gbagba adepte d’un admirateur de Goebbels et d’Adolf comme toi et tes congénères canidés femelles
    Et les patronymiens balafrés dozos savaneux nordistes dioulas musulmans islamistes qui disent ALLAH soubou boubouwabbaa bref tes conneries habituelles que tu vomis ….singes des savanes mandingues …..stupidités dabakalesques en leur rang grade et qualité…j’en oublie certainement.looool

    Alors petite chienne chihuahua comprends qu’une victoire des salopes que vous êtes nous feraient retomber dans l’exhumation de nos grand-parents pour prouver à Blé Gisèle ( quelle ethnie au fait ) commissaire au service passeport que nous avons droit au passeport ivoirien
    Ça serait le retour aux cartes d’identité déchirées….au « Pourquoi vous les D…voulez être ivoiriens allez chez vous… » etc….
    Ca serait un retour sans gloire au Faso avec comme le dit lakota mon condisciple de l’école coranique de SINDOU chapeau sur la tête et poste radio sur un vélo
    Nous n’avons pas abandonné le franco-arabe pour venir AU BOUAKE ( loool Ahhh la Rti de Brou Amessan Israël) le 18 septembre 2002 pour devenir des dozos au lêkê à la tenue puante et au lassasii euh pardon je te parle malinké au calibre 12 en ingérence dans les affaires ivoiriennes.. pour revenir comme ça au Faso …. Ça jamais ….
    on est calés comme Kallet Bialy du club sportif bété qui est devenu africa-sports ….Devise du sang sur le gazon ? Sens propre ? Sens figuré ? No comment….ce qui est sûr tapette nous ON A LA Comme on dit à la gare …Quand tu finiras tous tes raisonnemoments de pédés trop lâche et trop peureux pour entreprendre quoique ce soit après avoir laissé gbagba et son épouse aux mains des nordistes dans la Côte d’Ivoire inutile pendant plus de six mois sans même retrousser ton pagne pour voler à son secours tu sais où nous trouver on est à la gare … tu demandes Lasso …quelque soit la forme d’action que ta bande de pédales choisira….
    Tu as compris la différence entre le cas de À CHEZ NOUS PAYS au Faso et celui de la basse volta ? Euh pardon de la Côte d’Ivoire ? Non ?
    Bon ce n’est pas grave un jour tu çomprendras ta connerie d’avoir fait l’amalgame…
    Saabé

    Winda taafi

  10. Ah la secte
    Après poop = excréments
    On a relith anagramme d’hitler
    Et pour corroborer le côté satanique de ces tapettes voilà
    L’anté-christ 666
    Ah caaaaa
    franté-christ 666
    Pardon …schizo quoi ? Ehh pardon El diablo nou pa pâti loin école de les blancs. Moi même lasso parmi les coxers sai moi j’ai fè franco-arabe in pe in pe et za debrouyé dan franchai là
    Donc Lucifer 666 si ti ve palé moi laich gro franchai là…schizo koi ? C’est sauce ? On mange ça ?
    Belzebuth 66 pardon dépose moi tou prè là
    Tanpiri woto dandrouaga..

    Winda taafi

Comments are closed.