13 cas de grossesses dénombrés au lycée Konan Bédié de Niakara

blank

Des responsables administratifs du lycée municipal Henri Konan Bédié de Niakara ont annoncé avoir dûment constaté 13 cas de grossesses précoces dans ledit établissement au titre de l’année scolaire 2017-2018, dans un entretien avec l’AIP lundi.

Selon Maurice Djè, éducateur au lycée municipal Henri Konan Bédié de Niakara, il y a 12 cas dans les classes du premier cycle et un cas au second cycle, à quelque trois mois après la rentrée des classes. « Les classes de 6ème et 5ème se partagent équitablement huit grossesses et une en terminale. Les quatre autres cas ont été enregistrés dans les classes de 4ème (un cas) et troisième (trois cas), a-t-il relevé, ajoutant que les élèves sont les principaux auteurs de ces grossesses.

AIP

Commentaires Facebook

2 thoughts on “13 cas de grossesses dénombrés au lycée Konan Bédié de Niakara”

  1. Tu m’as devancé, @Irodon Bahadan . Si mon nom est donné à un abattoir, suis-je responsable du nombre de bœufs qu’on y tue en 1 an ? Ça fait pas du tout sérieux, le choix de cette illustration d’article.

    Autrement, ça fornique fort dans les lycées et collèges (c’est pas nouveau), et toute la dimension du drame des grossesses précoces devrait être prise en instituant une vraie communication autour de l’usage du préservatif, plutôt que de s’enfouir la tête sous le sable en recommandant l’abstinence. Ceux qui font cette approche de communication semblent n’avoir jamais été adolescents : les hormones s’expriment soit par l’échappatoire de la violence, soit par le sexe. Vous avez le choix, messieurs-dames.

  2. “L’enjaillement peut attendre”, ai-je lu une fois sur une affiche destinée aux ados des lycées et collèges. Louable, mais franchement, quelle risible connerie !! Bush fils (y’avait vraiment la brousse dans sa tête) aura été l’un des présidents américains sous l’administration duquel l’Afrique a le plus reçu des USA : pour le VIH/Sida, la prévention de la transmission des MST, pour l’enfance, etc. Merci là-bas “W”, le House Negro Obama n’a pas fait le quart. Mais franchement, cette directive sur la prévention du VIH/Sida par la promotion de l’abstinence est une monumentale connerie qui aggrave la pandémie. Chrétien “born again”, sa vision occulte la toute-puissance des bombes hormonales à l’adolescence, qui priment sur le bon sens. Ce n’est pas propre à l’Afrique ou à la Côte d’Ivoire et encore moins au lycée Bédié, le Royaume Uni fracasse les records de grossesse juvénile, en Europe. Il faut informer, sensibiliser et démocratiser la contraception, surtout en direction des ados. N’en déplaise aux hypocrites des “livres saints”.

Comments are closed.