Kako Nubukpo « brutalement » limogé de l’OIF suite à une tribune «sur Macron et le franc cfa»

blank

Kako Nubukpo a été brutalement licencié de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) suite aux pressions politiques.

La Secrétaire Générale de la Francophonie et l’Administrateur de l’OIF ont mis fin aux fonctions de M. Nubukpo, mardi, «de manière brutale», indique une source, suite à une tribune «sur M. Macron et le FCFA», publiée la semaine dernière. Le reproche est souligné dans la notification qui a été remise à l’économiste togolais.

Constatant le viol de toutes les règles élémentaires du licenciement, et suite à son refus de démissionner pour des questions de principe, Kako Nubukpo a vu son licenciement commué en “suspension de fonctions à titre conservatoire”. Le togolais a désigné un avocat est ira certainement au contentieux. Son salaire a été suspendu. De même, tout lui a été retiré, ordinateurs et email.

Michaëlle Jean sous pression de Ouattara

La SG de l’OIF, Michaëlle Jean, aurait expliqué que le Président ivoirien Alassane Ouattarra s ‘était plaint officiellement du cas Kako Nubukpo. Le président ivoirien l’avait interpellé à New York en marge de l’AG de l’ONU en septembre dernier, en présence des deux délégations, celle de la Côte d’Ivoire et celle de l’OIF.

Aurait -il demandé officiellement la tête du togolais du fait de ses positions anti-FCFA ainsi que le rapporte-ton ? En tout cas, la mention “protestations des Chefs d’Etats” figure explicitement dans la notification remise mardi à Kako Nubukpo .

A quelques jours de la visite officielle de Mme Jean au Bénin (13-16 décembre), l’affaire est symptomatique des crispations autour du Franc CFA. Les nombreuses prises de position de l’économiste togolais, qui avait également perdu son poste de ministre de la Prospective du Togo, dérangent au plus haut niveau tant à Bercy que dans les palais africains.

Par Adama WADE – 8 décembre, 20170 FinancialAfrik

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

4 commentaires sur “Kako Nubukpo « brutalement » limogé de l’OIF suite à une tribune «sur Macron et le franc cfa»

  1. Dire la vérité est un crime !!

    Entretemps, MACRON soutient que l’avenir du franc CFA ne dépend que des africains !!

    Hum…

    Pop !!

  2. On n’a pas besoin de se justifier pour mettre fin aux fonctions de quelqu’un qu’on a nommé. Si Kako Nubukpo avait été élu, on pouvait en débattre.

  3. Toujours est-il que la raison du limogeage est pertinente et en discuter ne fait pas de mal !!

    La question éthique est de rigueur, nomme t-on par rapport à la compétence et la capacité ou par rapport à l’opinion et la liberté qui en découle ??

    L’OIF défend t-elle l’intérêt de la France ou l’intérêt des gens qui parlent le français ?

    Je comprends maintenant l’attitude du Rwanda !!

    Pop !!

  4. @Pop,
    On nomme par rapport à la compétence. Et la contrainte qu’impose le fait d’occuper un poste de responsabilité que se soit dans le privé, le public ou dans une organisation internationale; c’est qu’on est astreint à un devoir de réserve sur un certain nombre de sujets: on a plus la liberté de donner notre avis personnel puisque toute expression publique de notre part engage indirectement la structure ou l’on travaille. Et je suis d’avis avec toi que le limogeage de Kako est pertinente

Comments are closed.