Côte-d’Ivoire: Début du procès du Commandant de gendarmerie Abéhi, ancien chef militaire pro-Gbagbo

blank
Abéhi au centre

 

Serge Alain KOFFI

Le procès du commandant Jean-Noël Abéhi, ex-patron de l’escadron blindé de la gendarmerie nationale, une unité d’élite basée dans la caserne d’Agban, à Abidjan, s’est ouvert jeudi au palais de justice du Plateau, a constaté une journaliste de Alerte Info.

Incarcéré à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA) où il purge déjà depuis août 2015 une peine de cinq ans pour “désertion’’, le commandant Abéhi est arrivé l’air décontracté et sans menottes vers 12H42 (gmt et locale) dans la salle d’audience.

Jean-Noël Abehi devrait être jugé avec 15 autres co-accusés pour “complot contre l’autorité de l’État’’.

Plus précisément, il est soupçonné par les autorités ivoiriennes d’avoir été l’un des cerveaux des attaques contre des camps militaires ivoirien en 2012 alors qu’il était au Ghana où il s’était exilé à l’issue de la crise postélectorale, avant d’être arrêté le 5 février 2013 et extradé en Côte d’Ivoire.

Il était le commandant de l’escadron blindé de la gendarmerie nationale, une unité d’élite basée dans la caserne d’Agban dans la commune populaire d’Adjamé, à Abidjan, qui a été un des derniers remparts de l’ex-président Laurent Gbagbo, pendant cette crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011).

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires