Doumbia Major après sa visite à la prison de la CPI: « Gbagbo et Charles ont leurs places en Côte-d’Ivoire… »

Avant son séjour actuel en cours en Côte-d’Ivoire, l’ancien Fesciste Doumbia Major était en visite de plusieurs heures à la prison de Scheveningen, où sont incarcérés Blé Goudé et Laurent Gbagbo, dans la banlieue de La Haye. Pour cette première rencontre entre les deux camarades, passés adversaires politiques après leur départ de la FESCI, le Dr. Doumbia Major était accompagné de Diaby Youssouf, le directeur de cabinet et porte-parole de l’ex-ministre Charles Blé Goudé.

Communiqué du Cabinet de Charles Blé Goudé

Ce jour 27 Décembre 2017 s’est tenue une rencontre entre le ministre Charles Blé Goudé, le leader du Cojep et le docteur Doumbia major à Scheveningen à La Haye de 10 à 15 h.

Ce fut une rencontre fraternelle qui a permis aux deux leaders de discuter autour du pardon et d’évoquer les questions liées à la réconciliation, à la paix sans oublier les droits de l’homme, des libertés et la démocratie en Côte-D’ivoire.

Ces échanges ont été aussi l’occasion d’évoquer la libération du président Laurent Gbagbo et celle du Ministre Charles Blé Goudé.
Le docteur Doumbia Major a réitéré sa position sur cette question.
Selon lui, ces deux acteurs clés ont leur place parmi les leurs pour participer au processus de paix et de réconciliation nationale.

Fait à Scheveningen le 27 Décembre 2017
Pour le Ministre Charles Blé Goudé
Le directeur de cabinet et porte-parole
Diaby Youssouf

Author: La Rédaction

20 commentaires sur “Doumbia Major après sa visite à la prison de la CPI: « Gbagbo et Charles ont leurs places en Côte-d’Ivoire… »

  1. « Ce fut une rencontre fraternelle qui a permis aux deux leaders de discuter autour du pardon et d’évoquer les questions liées à la réconciliation, à la paix sans oublier les droits de l’homme, des libertés et la démocratie en Côte-D’ivoire.

    Eh bêh, moi, je vous encourage à parler autant que possible de PARDON et RECONCILIATION. Oui, en un mot LA PAIX. J’espère que le représentant parait-il plénipotentiaire sanga sanga en CIV comprend cela. Car il ne faut dire une chose aux bords des cellules et ensuite entendre d’autres choses qui contredisent cela en CIV. Il faut savoir ce que l’on veut à la fin.

    Si la rééducation marche avec des individus qui hier ne jurait que par l’épée et les boules de feu tombées du ciel alors nous prenons note.

    Le temps, l’autre nom de Dieu, n’est-ce-pas ?

    Nous, on observe so-le-ment…

  2. Han !!!!! popopopo !! Un texte sans injures alors là il va neiger bientôt ici looooollllll !!!!

  3. Pa…pa…pa…pa… Le dentier puant de la vieille andouille n’est pas tombé cette fois… Tchiéé… Ah là… Ah là, je crois qu’il a pu certainement retrouver cette chose dans le kodjo troué de cette dernière (suivez mon regard)… MDRRRR…..

    Abruti…

  4. Une hirondelle ne fait pas le printemps. Mais elle augure de son imminence. Hier, Blé Goudé et Doumbia Major, par sbires interposés, se livraient à une lutte féroce à la machette pour le contrôle de la Fesci et des résidences universitaires. Crise annonciatrice des événements graves qui allaient survenir quelque mois et années plus tard. Les voici aujourd’hui qui embouchent la trompette de la paix, de l’unité, du pardon et de la réconciliation. Pourvu qu’au sommet, Ouattara comprenne aussi que cette danse de funambule sur le bord du gouffre est dangereuse pour le pays qu’il entend conduire à l’émergence, et désarme enfin son cœur. 7 ans plus tard, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. « nous sommes condamnés à vivre ensemble » rappelait Bédié dans son adresse de fin d’année et il a quelques jours. Sauf que le slogan Vivre Ensemble, ses promoteurs se sont torchés avec depuis…

  5. @coigny

    « Une hirondelle ne fait pas le printemps. Mais elle augure de son imminence. Hier, Blé Goudé et Doumbia Major, par sbires interposés, se livraient à une lutte féroce à la machette pour le contrôle de la Fesci et des résidences universitaires. Crise annonciatrice des événements graves qui allaient survenir quelque mois et années plus tard. Les voici aujourd’hui qui embouchent la trompette de la paix, de l’unité, du pardon et de la réconciliation. Pourvu qu’au sommet, »

    On pourrait aussi écrire ceci :

    Une hirondelle ne fait pas le printemps. Mais elle augure de son imminence. Hier, Bedié et Ouattara, par sbires interposés, se livraient à une lutte féroce pour le contrôle du pays. Crise annonciatrice des événements graves qui allaient survenir quelque mois et années plus tard. Les voici en alliance avec des victoires éclatantes pour le bonheur des ivoiriens. Pourvu que les héritiers de gbagba, Sangaré le pédiatre et Affiba Zongo arrivent à transcender leurs problèmes funéraires et à se remettre ensemble pour une opposition forte.

    té ande

  6. @coigny
    pardonner est une très bonne chose.
    mais, dites, pourquoi on pardonne ?
    sans tous les cités, je vais présenter deux facteurs,
    concourants au pardon.
    pour moi, le plus important, c’est de demander pardon.
    en général, et dans nos cultures africaines, demander
    pardon favorise l’apaisement. demander pardon ne
    rabaisse pas celui qui le demande. cela fait de une personne
    réfléchit qui après son mea-culpa reconnaît avoir fauter.
    même quand on estime avoir raison, on peut demander pardon
    qu’en même. c’est ça qui fait la force du vivre ensemble.
    de deux, si tu refuse pour quelques raisons que se soit de
    demander pardon, au moins, tu peux participer à la decrispation
    en ayant le bon ton et en évitant une défiance inutile face à
    celui que tu aimerais voir te pardonner.
    mais ici, qu’est-ce qu’il pourrait amener le pouvoir à libérer vos
    amis ? par le dialogue, Affi était sur la bonne voie. il a permis la
    libération de plusieurs. mais soyons honnête, et répondez
    honnêtement. avec sa défiance infinie envers le pouvoir, avec
    ses menaces et autres invectives, Sangaré a permis la libération
    de qui ? bien au contraire, plusieurs parmi vous ont connu la direction des geôles non pas à cause, mais grâce à Sangaré.
    aujourd’hui, tu pond un beau message appelant au pardon et au
    vivre ensemble.
    tu es sûr que dans ta maison ton frère va passer son temps à t’insulter
    du jour au lendemain, sans cesse. tenter même de te déposséder de la
    maison, tenter d’enlever ta femme et tes enfants. et il ne t’as jamais
    dit allait arrêter de troubler ta quiétude. et, dans ces conditions, tu te
    lèves subitement, toi coigny et tu dis à ton frère : je te pardonne!
    je vais réparer moi-même les dégâts que tu as causés. si tu veux, recommence, je te réparerai encore et te pardonnerai!
    tu es sûr ? @coigny ?

  7. On ne peut vivre sans nuire (…), disait FHB. @Belo001, le problème que tu poses est mal posé, parce qu’il conforte la vision du vainqueur, convaincu qu’il a gagné avec la fleur au bout du fusil. La voix éteinte, le vaincu les subit depuis 2011 en train de raconter les crimes à lui reprochés, dont une énorme partie sont des affabulations créées dans le but de le noircir et donner une légitimité à ses propres horreurs. Et pourtant, les vidéos des massacres de Yopougon, de Sassandra, de Nahibly et de Duekoué carrefour sont visibles et accessibles à tous. Sans compter la longue traînée rouge partant de 2002 à 2010. « La guerre ne tue pas les arbres » selon la sagesse de chez moi, au Centre. Si on ne peut vivre sans nuire, que dire de la guerre, surtout quand on l’a gagnée ?

    Au contraire de FHB, je n’aime pas la boxe, sport barbare et violent que certains paient pour regarder. Il reste en revanche une chose admirable dans ce sport (au delà de ce qu’on a fait dire à une vieille dame dans un film hollywoodien : « si j’ai envie de voir 2 nègres se taper dessus, je n’ai qu’à jeter un dollar par la fenêtre ») : 2 mecs qui ne se connaissent ni d’Adam, ni d’Eve, se tapent dessus comme des fous-furiueux, s’éclatant pommettes, arcades et dents. A la fin, celui qui gagne relève son adversaire et lui lève les bras en signe de victoire commune, reconnaissant du mérite de celui qui se battait et rendait coup pour coup. Un geste de hauteur, un geste de grandeur, un geste Humain. Il souligne la responsabilité du vainqueur face au vaincu. Ce n’est pas demain qu’on verra un boxeur se jeter sur son adversaire au sol et continuer à le rouer de coups. Au motif qu’il devrait demander pardon. Pour sa défense (aux personnes qui ne comprenaient pas sa passion pour la boxe), Houphouët répondait : « c’est un sport de Gentlemen ».

    Alors, Ouattara, un père-fouettard à la « dent dure » et à la rancune tenace, ou un Gentleman ?

  8. @coigny
    Alors, Ouattara, un père-fouettard à la « dent dure » et à la rancune tenace, ou un Gentleman ?
    LOL!!
    je te comprend parfaitement. c’est vrai, il faut aider celui qui est à terre, à se relever.
    mais dit, qui sont les vainqueurs ? n’est-ce pas Ouattara et Soro ?
    dans son premier discours, Ouattara a demandé pardon à la nation, suivi de
    Soro et même Bedié. ils ont même tendu la main. seul Affi a fait semblant de la saisir. bien sur sans demander pardon.
    en suivant ton exemple des deux boxeurs. quand le perdant est a terre, si le gagnant lui tend la main pour l’aider a se relever. quel réflexe devrait avoir le perdant ? en principe, accepter la main tendue et se relever tout en concédant sa défaite.
    mais dis moi cher ami @coigny !
    quelle serait ta réaction, si c’est toi le gagnant et qu’en tendant la main tu reçois un nouveau coup du perdant qui est pourtant a terre devant toi et clairement à ta portée ?
    que ferais tu cher ami si le perdant, pourtant vulnerable devant toi et tout couvert de sang, se mettait a t’injurier, a être très arrogant ?
    tu le laisserais faire ?

  9. @belo001

    Je fais enlever mes gants et je le gifle … et s’il continue, je fais appel à Ouassénan Koné pour qu’il lui donne de bonnes fessées comme il l’a fait à miss Delon sanga sanga !!!!

    té ande

  10. Maintenant @belo001

    Imagine si c’était le boxeur Alassane Dramane Ouedraogo de Sindou qui était KO à terre en bas du boxeur GbagbO de mama ??? C’est gbégbé on allait danser sur son coup jusqu’à ce que mort s’en suive…krrrr krrrr !!!

    té ande

  11. … on connaît déjà le palmarès du boxeur GbagbO de mama … on se rappelle ce qu’il a fait subir à son adversaire de même région, le boxeur Guéï de Gouessesso, son entraîneur Rose Doudou et tout le staff autour après le fameux combat calamiteux !!!

    té ande

  12. @belo001 et @lakota2,
    Vous avez saisi l’idée et cela est un énorme pas en avant. Mais si prendre l’idée au pied de la lettre vous satisfait…

    Au fait, vous rappelez-vous l’après octobre 2000 ? Celui qui disait n’être pas intéressé par une entrée au gouvernement, ayant « ses morts à ramasser » comme projet et urgence ? Vous rappelez-vous des efforts incessants en sa direction depuis les municipales jusqu’au gouvernement d’union en passant par le forum pour la réconciliation ? Cela ne l’a pas empêché d’ourdir complots sur complots et l’anango-plan de l’entrée enfin au gouvernement pour cacher sa horde fin prête et sur-armée devant descendre sur le pays. Quels propos n’a t-il pas tenus dans cet intervalle, houspillant le pouvoir, haranguant ses militants, menaçant le pays et ses institutions ? Arrêtez de croire que vous seuls avez de la mémoire, que vous seul avez subi la mort et la mutilation. La réconciliation, c’est mettre les compteurs à zéro, faire table rase et avancer.

  13. Okay @coigny

    Mais tout le mal qu’on souhaite pour les FPIs, pro-sanga et pro-affi, même s’ils ne peuvent ou ne veulent s’inscrire dans un « pardon et réconciliation » avec Ouattara, c’est au moins d’avoir l’intelligence de recoller les deux morceaux du serpent…et c’est possible. Apparemment c’est Sangaré qui n’est pas trop chaud. Allez demander pardon à miss Delon de rejoindre son pédiatre qu’elle a abandonné. Sangaré a besoin d’amour de bébé. Le boxeur Ouattara ne continuera pas à vous tendre la main pendant que vous vous agrippez à ses pieds pour le faire tomber … il n’aura pas d’autres choix qu’à continuer à vous donner des uppercuts au sol jusqu’à ce que vous ne soyez plus capable de vous relever pour boxer. Vous lui rendez la tâche encore plus facile surtout quand l’entraîneur s’y met en boxant lui aussi son propre boxeur et que les 5400 supporters se donnent eux aussi des coups de poing dans La Tribune. On ne vous le dira jamais assez … il n’y aura plus de Général Gueï pour vous offrir le pouvoir cadeau afin de vous venger contre Ouattara. 2020 c’est dans 2 ans !!!

    té ande

  14. @Coigny

    On ne met aucun compteur à zéro, parce que le mien et celui de la grande majorité des ivoiriens ont toujours été à zéro.
    Votre réconciliation entre politiciens, on en a que faire.

    Quand vous allez revenir au pouvoir, si vous traquez sans relâche ceux qui sont actuellement au pouvoir et qui bafouent les lois au mépris du petit peuple, je serai le premier à applaudir de mes 4 membres.
    Il y en a marre de ces politiciens qui abusent des ivoiriens et qui comptent sur des petits arrangements entre eux pour continuer à mieux se foutre du peuple.

    Quand ceux qui sont aux responsabilités auront compris qu’une épée de Damoclès pèsera sur leur tête s’ils commettent des choses répréhensibles, alors peut être qu’un jour on en finira avec tous ces problèmes de corruption et de mauvaise gouvernance qui creusent les inégalités et maintiennent le gros du peuple dans la misère.

  15. @petit Baleze,
    « Quand ceux qui sont aux responsabilités auront compris qu’une épée de Damoclès pèsera sur leur tête s’ils commettent des choses répréhensibles, alors peut être qu’un jour on en finira avec tous ces problèmes de corruption et de mauvaise gouvernance qui creusent les inégalités et maintiennent le gros du peuple dans la misère. »

    Point de vue très pertinent, et qui se défend. Sauf que assuré à la fois de leur « sur-puissance et de leur éternité », ils n’ont pas l’air de l’apercevoir, ton épée de Damocles.

  16. Cet épée de Damoclès n’avait pourtant pas empêcher nos chers refondus de piller le pays sans rien construire…bon nous on attend depuis là que ça tombe…on verra bien si ça peut être plus puissant que nos calibres 12 !!!

    té ande

  17. @LAKOTA2

    Justement il n’y avait aucune épée de Damoclès sur la tête des refondus. D’un pouvoir à l’autre depuis FHB jusqu’à Gbagbo, on passait l’éponge sur toutes les malversations et autres crimes commis par les prédécesseurs.

    Maintenant j’espère qu’après Ouattara, il y aura une continuation dans l’effort d’extraire de la circulation tous ceux qui ont bafoué et/ou bafouent les règles lorsqu’ils sont aux responsabilités.

  18. @Petit Baleze

    L’épée dont parle @Coigny est différent…surtout quand il dit : « Sauf que assuré à la fois de leur « sur-puissance et de leur éternité  » »

    L’épée de @Coigny, et non de Damoclès, est l’apocalypse anti-savaneux annoncée par son frère refondu @poop-kala et qui proclame le retour triomphal du woody christ de mama à son trône !!!

    té ande

Comments are closed.