La subvention à la presse en Côte-d’Ivoire passe de 595 millions à un milliard de FCFA en 2018 (Ouattara)

Hamsatou ANABO

La subvention de l’Etat de Côte d’Ivoire accordée chaque année à la presse ivoirienne, pour l’impression des journaux est passée de 595 millions FCFA en 2017 à un milliard en 2018, soit une augmentation de plus de 135%, a annoncé jeudi le président Alassane Ouattara, lors d’une cérémonie.

publicité

« Pour atténuer les difficultés liées à l’impression des journaux, les ressources de subvention sont passées en 2017 de 595 millions à 1,4 milliard FCFA », a indiqué le chef de l’Etat, à la présentation de vœux aux journalistes.

Alassane Ouattara a précisé que des « progrès importants ont été accomplis pour la liberté de la presse » en Côte d’Ivoire, ajoutant que son pays « est passé de la 151e place en 2012, à la 81e place en 2017 ».

Le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Moussa Touré a plaidé pour que les médias privés bénéficient d’un plan de restructuration de dix milliards FCFA, soit le même montant alloué au quotidien gouvernemental Fraternité Matin pour son redressement.

La Côte d’Ivoire compte une cinquantaine de périodiques, dont 22 quotidiens.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “La subvention à la presse en Côte-d’Ivoire passe de 595 millions à un milliard de FCFA en 2018 (Ouattara)

  1. Subventionner la presse pour la museler ? Il faut bien comprendre que ce n’est pas en faisant ce genre de geste que la liberté de la presse est, pour autant, garantie. Ce sont des groupes privés, pour la plupart, ils peuvent bien se débrouiller sans l’Etat. Il faut plutôt demander à cet énergumène de Raphaël Lakpé d’arrêter ses élucubrations. Il faut lui demander d’arrêter de fermer les organes de presse sur des prétextes fallacieux. C’est lui qui empêche ces organes de faire des recettes convenables qui leur permettraient de fonctionner sans l’aide hypocrite de Dramane et sa bande de gangster.

Comments are closed.