Un député mis aux arrêts en Côte-d’Ivoire pour avoir giflé un policier (femme)

Mis en examen et écroué a la MACA

Les médias ivoiriens ont fait état de ce qu’un député aurait giflé, le week-end dernier, une femme policier en service à la Riviera- Bonoumin. L’Honorable Yah Touré de la circonscription électorale de Gbapleu et Guezon commune et Sous-préfecture présumé (Guémon) auteur de ces faits a été mis aux arrêts et placé en garde à vue à la préfecture de police d’Abidjan-Plateau, rapporte Rtiinfo.

Ce lundi 29 janvier 2018, l’Assemblée nationale qui tient une réunion sur le sujet se prononcera sur cette situation. Le député mis en cause réfute les faits.

COMMUNIQUE N°155/AN/SG/CICAN

Réunion du Bureau suite à l’arrestation du Député YAH TOURE

Monsieur SORO Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, convoque Mesdames et Messieurs les Députés membres du Bureau à une réunion ce jour lundi 29 janvier 2018 à 11 h 30 mn, à la Rotonde du Palais de l’Assemblée nationale.

Le parlement dirigé par Guillaume Soro « s’engage à saisir le Conseil constitutionnel sur la procédure utilisée dans cette affaire qui porte manifestement atteinte aux droits des députés »

Dans une déclaration lue par Siki Blon Blaise, vice-président de l’Assemblée nationale, le parlement a exigé « la suspension de la poursuite du député en application des dispositions de l’article 92, alinéa 3 de la Constitution, et de l’article 45 alinéa 3 du règlement de l’Assemblée nationale », relative à l’immunité parlementaire du député.

Avec Fratmat et Jeune-Afrique

 

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Un député mis aux arrêts en Côte-d’Ivoire pour avoir giflé un policier (femme)

  1. L’AN va enfin se réveiller pour discuter d’une affaire super-pressante dans la République, notamment l’arrestation d’un des leurs. Quelle célérité ! Au moins, notre AN travaille vaillamment pour ses membres…

  2. on espère simplement que l’AN va prendre une bonne decision à l’encontre de ce élu? et en plus porter main à une femme dans l’exercice de ses fonctions. on comprend mieux avec de tels agissements pourquoi les lois prises par les députés ne sont pas respectées pour les citoyens ivoiriens .

  3. Immunité ne veut pas dire impunité. Il faudrait que quelqu’un explique cela à cette bande de semi-lettrés et autres analphabètes qui se font appeler « honorable ».

    Honorable de mes fesses oui…

Comments are closed.