Bruno Koné ordonne la saisie des cartes SIM vendues dans la rue en Côte-d’Ivoire

blank

(Agence Ecofin) – Le gouvernement de Côte d’Ivoire durcit davantage le ton, en ce qui concerne l’identification des abonnés. Afin d’éviter que des cartes SIM pré-enregistrées ou pas enregistrées du tout, vendues dans la rue, continuent à accéder au réseau, le ministre de l’Economie numérique, de la Poste et de la Communication, Bruno Nabagné Koné (photo), a ordonné leur saisie.

Au cours d’une conférence, organisée le 29 janvier 2018, le ministre des télécoms a également demandé aux « forces de l’ordre et à l’autorité de régulation du secteur de rechercher/déterminer les auteurs et complices de ces infractions et à leur appliquer la rigueur de la loi ».

C’est en 2012 que la Côte d’Ivoire a entamé l’identification des abonnés aux services télécoms. L’opération a connu plusieurs campagnes, du fait de la résistance sur les réseaux, de nombreux numéros non identifiés. Cette résistance a été alimentée, en partie, par le manque de contrôle rigoureux du circuit d’acquisition des cartes SIM par les populations. En effet, la poursuite de la vente des cartes SIM, à la sauvette, dans les rues du pays, a fragilisé continuellement les efforts de sécurisation du marché télécoms, entrepris par les autorités publiques. Cette fois-ci, le gouvernement ivoirien est bien décidé à ne plus commettre la même erreur.

La chasse aux cartes SIM vendues dans la rue, ouverte, Buno Nabagné Koné a exhorté les Ivoiriens, à acheter leurs cartes SIM et d’effectuer leur abonnement auprès des agences de MTN, Orange et Moov ou chez des revendeurs agréés. Le ministre a souligné que l’observation de ces mesures relève de « l’intérêt général ».

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

4 commentaires sur “Bruno Koné ordonne la saisie des cartes SIM vendues dans la rue en Côte-d’Ivoire

  1. Pourquoi on est fait compliqué ce qui est simple?

    Que je saches, les jeunes vendeurs de carte sim ça existe dans tous les pays et ces jeunes qui se débrouillent ne fabriquent pas de carte sim. Au lieu de saisir les cartes dans la rue, il faut à mon avis enquêter pour retrouver d ou viennent ces cartes et tarir le flot.

    Techniquement, comment se fait il qu’ il n est pas possible d empêcher de passer un appel à partir d un numéro non identifié?

    Ou bien il y a un autre enjeu derrière?

    Je disais dans les autres pays, si en un temps précis tu fais pas identifier ta carte elle est automatiquement désactivée.

    Sinon on se retrouvera comme pour les vendeurs ambulants qu’ on poursuit à longueur de journées dans Abidjan depuis combien d années que la décision est prise!

  2. Les cartes SIM vendues à la sauvette sont toutes identifiées au nom d’une tierce personne avant d’atterrir dans les rues. C’est cela le problème, et la seule solution efficace c’est la répression pour savoir les noms associés à ces puces.

  3. Ils font toujours tout à l’envers dans ce gouvernement de merde ! Il fallait tout doucement mettre fin à ce phénomène de revente de puces dans les rues avant de démarrer l’identification expresse des citoyens. Oui car l’objectif qui était visé en faisant tout ça risque de ne pas être atteint ou alors d’être atteint seulement partiellement. Oui, l’objectif qui était de mettre fin aux arnaques via les téléphones mobiles risque d’être compromis parce qu’on a laissé trop de temps aux gens de continuer à vendre les cartes sim dans la rue alors que l’identification a été lancée depuis bien longtemps. Je vous explique le danger que cela peut représenter pour certains citoyens. Le danger c’est que ces arnaqueurs peuvent toujours sévir et de plus belle en utilisant cette fois l’identité d’honnêtes gens. Comment ? Bah en clonant vos cartes sim avant de vous les vendre dans la rue. Du coup, il y a une carte sim qui a les mêmes attributs que la votre dans les mains d’un arnaqueur qui peut appeler ou envoyer des messages aux gens en votre nom car vous vous irez naïvement la faire indentifier à votre nom. Oui c’est possible et même sur des cartes sim de type V2. Le truc c’est vraiment de passer à l’e-sim.

  4. @ugly-raymond, ass-hole, assouman

    Je me demande entre l’anus de ta pute de guenon bonobo de mère et toi, qu’est-ce-qui pue le plus ?

    Oui, il y’a un enjeu derrière comme les cancres de ta fratrie aimeraient toujours en gueuler. Au fait, quel est l’enjeu de ta laideur et de ton visage de petit monstre aussi noir que du charbon ? Quel est l’enjeu de tes manies féminines dans tes photos ? Un petit monstre male qui se joue a une femelle. Ta poilue de mère t’a vraiment maudit…Han ?!?!

Comments are closed.