La Côte-d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’ONU: La sortie délirante et confuse de Human rights watch sur la Syrie

J’ai rarement lu prose aussi délirante que ce papier confus de Human Rights Watch, ONG définitivement nulle voire dangereuse. Ne regardant le monde que de leur petite lorgnette et finissant par croire à la folie de leurs concepts, les cerbères de ce type de firmes sont vraiment les idiots utiles des tyrans.

– Je vous explique : Mausi Segun, directrice Afrique à HRW, chouine parce que la CI de Ouattara, qui siège en ce moment au Conseil de sécurité, a voté avec la Chine et la Russie pour empêcher une réunion sur les droits de l’Homme en Syrie. Cette décision est « surprenante », dit-elle. Pourquoi ? Parce que « le gouvernement du président Alassane Ouattara a, certes, ses propres problèmes de droits humains, mais il a défendu ces droits à l’extérieur en soutenant la Cour pénale internationale en dépit des attaques que cela lui a valu de la part d’autres dirigeants africains ». C’est mignon. Ouattara aurait aussi voté contre les intérêts de Kabila. Quel héros. D’ailleurs, « il y a des signes que la Côte d’Ivoire regrette peut-être déjà sa décision. Le 8 avril, la Côte d’Ivoire, avec huit autres membres du Conseil de Sécurité, ont appelé à une réunion urgente du Conseil après une attaque chimique dans la ville Syrienne de Douma le 7 avril ». Mais dites-moi, il y a une agence de recrutement pour Africain(e)s complètement écervelé(e)s dans les grandes ONG et les institutions internationales ?


– Passons sur l’indignité de la position de Mausi Segun alors même que sa propre ONG, certes parce que les faits l’y obligeaient, a noté dans un rapport que les forces pro-Ouattara ont commis des « crimes de guerre », et s’est plainte dans d’autres de l’impunité qui a suivi.

– Mais cette dame n’a-t-elle pas compris qu’il n’y a aucun grand principe mais une chaîne de complicité impérialiste (dans laquelle son ONG a joué toute sa partition) et un opportunisme de bon aloi dans les rapports de Ouattara avec le droit international et le droit pénal international ?
– Si Ouattara soutient la Chine et la Russie sur les droits de l’Homme en Syrie, c’est parce qu’il y a intérêt et que la France le lui a permis. Si le même, tout de suite après, appelle à une réunion urgente après « une attaque chimique » en Syrie, c’est parce que la France le lui a ordonné. S’il est pro-CPI, c’est parce que la CPI enferme ses opposants et le protège tout comme elle épargne jusqu’ici les tueurs de son camp.

– Contrairement à ce qu’elle croit, il n’est pas lié par un devoir de reconnaissance vis-à-vis des fonctionnaires de l’ONU ou des ONG/lobbies, mais en premier lieu vis-à-vis de la puissance membre du Conseil de sécurité qui l’a mis au pouvoir (en actionnant notamment les ONG et les fonctionnaires onusiens), et dans un second temps et à toute autre puissance qui peut « lui donner quelque chose ».

– Bref, si vous voulez lire un des textes les plus absurdes de ces dernières années, c’est par ici.

T. Kouamouo

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “La Côte-d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’ONU: La sortie délirante et confuse de Human rights watch sur la Syrie

  1. Sur ces frappes en syrie, les occidentaux ont eu tort dene pas avoir compris qu’il y a une opinion internationale comme il y a une communauté internationale.

    ces histoires sont devenues tellement serieuse que les sessions urgentes de l ‘onu doivent etre en direct pour que chacun analyse les preuves notamment de l’utilisation de gaz.

    on se demande comment des gens qui ont gagné une bataille vont le dernier jour offrir à leurs ennemis le prétexte pour les attaquer?

    En plus les français se sont fait avoir par leur propre communication anti Trump: on comprend mal comment quelqu’un que vous considerez comme un « fou » la veille puisse vous convaincre d’aller « au taquet » le lendemain.

    La question que je pose: mr Trump chers amis gaulois, il est comment? sensé, insensé? impulsif? raisonné? qu’allez vous nous servir lorsqu’il voudra défendre l’américain d’abord en matière économique?

    Heuresusement que la russie est là pour les appeler à être « raisonnable ». même en france où il y avait une union sacrée en cas d’engagement extérieur celle ci n’existe plus! chacun sait pourquoi.

Comments are closed.