CCDO Bouaké Côte-d’Ivoire: On a retrouvé Amoudé Traoré

En début de janvier 2018, une violente altercation survenait entre des éléments des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) et ceux du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) à Bouaké, au centre de la Côte d’Ivoire, ex capitale de la rébellion.

Décidés à en découdre avec la deuxième force citée, les militaires avaient attaqué les 9 et 10 janvier les locaux du CCDO de Bouaké, situés dans l’enceinte du 3ème bataillon. Depuis lors, plusieurs interrogations se posent sur le Lieutenant Amoudé Traoré, élément clé de cette unité spécialisée.

Tué ? Non, en exil

Amoudé Traoré avait été donné pour mort dès les premières heures de l’attaque du camp du CCDO, avant que l’information ne soit démentie. Battu par les armes, ce ‘‘parvenu’’ au sein de l’armée avait disparu.

Plusieurs mois se sont écoulés. Et à présent, l’on en sait un peu plus sur ce qu’est devenu Amoudé Traoré. En effet, le Lieutenant a été exfiltré de la ville dans un hélicoptère sous ordre d’un fondé de pouvoir d’Abidjan. Selon une indiscrétion, l’ex patron du CCDO de Bouaké écume en ce moment, l’air frais de France. (NDLR: Nous ne donnerons pas le nom la ville pour un souci de sécurité). Il vivrait au soin de cette personnalité de la Côte d’Ivoire. En France, il ne « chôme pas », puisqu’il profite d’un « renforcement de capacité militaire » indiquent certaines sources.

Qui est Amoudé Traoré, ce militaire plein d’audace ?

D’un niveau d’instruction n’excédant pas les Cours préparatoires 2ème année (Cp2), Amoudé Traoré abandonne l’école pour s’occuper de la cordonnerie de son défunt père. Très veinard, l’homme intègre la police municipale de Bouaké. Et devient le garde du corps de l’ex maire, Fanny Ibrahim à la demande celui-ci. Sorti de prison à Bouaké par la rébellion ivoirienne, il l’intègre sans sourciller et devient l’un des éléments de la compagnie Guépard du Sergent-chef, Chérif Ousmane.

Doté d’une intelligence d’opportuniste, Amoudé gagne très vite la confiance de son ex patron, Chérif Ousmane élevé entre temps au grade de Commandant. Celui-ci le nomme Chef de la sécurité de la zone de Bouaké et périphéries.

Amoudé est bombardé Adjudant en 2009. Il assure cette fonction de chef de sécurité jusqu’en fin 2011. Il se raconte même que durant toutes ces années, les braquages et autres vols avaient connu une baisse considérable.

Malchanceux, il rate de peu son intégration dans l’armée lorsque son mentor, Alassane Ouattara du Rdr et candidat du RHDP au 2ème tour de la présidentielle est élu à la tête du pays ; certainement dû à son bas niveau d’instruction. En 2014, il est promu au grade de Lieutenant par les autorités et devient presque le responsable du CCDO, cette unité en charge de la sécurité mise en place en remplacement du Cecos d’alors.

Bosco de Paré

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “CCDO Bouaké Côte-d’Ivoire: On a retrouvé Amoudé Traoré

  1. Adieu mérite et adieu valeurs dans une Côte d’ivoire mal embarquée !

  2. « Selon une indiscrétion, l’ex patron du CCDO de Bouaké écume en ce moment, l’air frais de France. »

    Son physique était déjà pas très Halal. Alors en France, il se gavera de cochonnaille arrosé de vin et nous revendra presque aussi rond qu’un ballon de l’UEFA. Elle est belle la vie des cordonniers. Une comptine de notre enfance les mettait à l’honneur : « mon papa est cordonnier, ma maman fait des souliers, ma petite sœur est demoiselle, tirez la ficelle… »

Comments are closed.