Udpci et Parti unifié en Côte-d’Ivoire: « C’est le congrès qui choisira le mode de vote » (4 500 congressistes)

Par Connectionivoirienne

4 500 participants attendus à Yamoussoukro

Après l’Upci, après les morceaux du PIT et du MFA, après le Rdr, c’est maintenant le tour de l’Udpci, le parti dirigé par Albert Mabri Toikeusse, d’organiser son congrès pour décider ce samedi 12 mai, si oui ou non il adhère au parti unifié tel que proposé par les alliés ( ?) au pouvoir. Mardi, le secrétaire général de ce parti, le député Tchagba Bogui Laurent a animé une conférence de presse au siège d’Angré Djibi pour faire le point des préparatifs.

Il ressort de sa communication que tout est fin prêt pour ce congrès décidé récemment au cours d’un bureau politique élargi au comité central à Grand Bassam. Ce bureau politique, pour rappel, avait donné quitus au président Mabri de signer le manifeste du parti unifié, devenu peu après l’accord politique sur le parti unifié.

Selon M. Tchagba, au moins 4 500 congressistes sont attendus, issus de toutes les régions du pays. Des délégations, explique-t-il, avaient été envoyées sur le terrain pour des ‘’rencontres d’échanges’’ sur le sujet à traiter par le congrès. A la question de savoir si l’Udpci prendrait le risque de faire voter ses délégués à bulletin secret au sujet du parti unifié, le conférencier a eu cette réponse simple : « Un congrès ça s’organise. Au congrès on décide de voter. C’est le congrès qui choisit le mode de scrutin qui peut être le vote par acclamation, par main levée ou au bulletin secret ». Se voulant plus explicite sur cette étape des futures assises, M. Tchagba a fait cette clarification à la lumière du revers à l’Upci le 28 avril dernier : « Nous avons fait la tournée pour expliquer pourquoi nous convoquons ce congrès. Quand on va y arriver, on va leur soumettre le parti unifié. Mais l’Udpci participe à rassembler les enfants d’Houphouët pour régler les problèmes des populations, notamment le défi de la pauvreté. Ce genre de défis ne peut être relevé seul. C’est ensemble que nous pouvons y arriver. »

Ce congrès qui a pour thème « L’Udpci face au défi du rassemblement : le parti unifié » est le deuxième du genre à Yamoussoukro après celui de 2015 qui avait consacré Alassane Ouattara, candidat unique de l’Udpci et du Rhdp. Aujourd’hui, pour M. Tchagba le secrétaire général, le rassemblement souhaité doit se faire dans la sincérité, ajoutant que pour le moment il ne s’agit pas de choisir le candidat du parti unifié.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction