Ouest de la Côte-d’Ivoire: Un mort à Gandié après des affrontements entre Toura et Burkinabè

Hamsatou ANABO

Une personne a été tuée et d’autres « portées disparues » à Gandié (Ouest ivoirien) dans la nuit du jeudi, après des affrontements qui ont opposé des autochtones Toura à des allogènes burkinabè, dans « un conflit foncier », a appris ALERTE INFO, auprès d’une source sécuritaire.

« Une personne a été tuée et d’autres personnes sont portées disparues », après que des individus ont incendié le village de Gandié, à 80 Km de Biankouma, a confié une source sécuritaire.

Selon la même source « la personne tuée est un burkinabè », suite aux affrontements.

En décembre, quatre personnes ont été tuées à Kanakono (nord ivoirien, plus de 700 Km d’Abidjan), lors d’un conflit foncier qui a opposé deux quartiers de la sous-préfecture.

Entre septembre et octobre, un conflit foncier portant sur l’occupation d’une forêt classée à Guiglo (Ouest ivoirien), ayant opposé les autochtones Wè aux allogènes baoulé et burkinabè, a fait sept morts et 28 blessés.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Ouest de la Côte-d’Ivoire: Un mort à Gandié après des affrontements entre Toura et Burkinabè

  1. Les conflits intercommunautaires n’en finissent plus depuis que Dramane est au pouvoir. Il y en a eu par le passé sous d’autres régimes mais avec ce régime, on n’arrive plus à les dénombrer. C’est presque tous les jours qu’on entend parler de conflits intercommunautaires désormais. C’est le signe que ce peuple est profondément divisé et que la réconciliation est un leurre. C’est aussi le signe que ces burkinabés n’ont pas l’attitude que doivent avoir des étrangers dans un pays.

  2. Beaucoup de gens en Afrique ne sont pas civilisés. Ils ont une seule façon de régler un conflit: l’affrontement (la guerre).
    On se croirait 1000 ans en arrière…

Comments are closed.