Cote-d’Ivoire: Le Révérend Ediemou donne ses recettes pour la paix et la réconciliation

Par Connectionivoirienne

Le Révérend Pasteur Ediemou Blin Jacob Chef de l’Eglise du Christianisme céleste de Cote d’Ivoire a profité de la fête de Pentecôte pour organiser une séance de formation à l’intention de tous les responsables de son Eglise. C’était le samedi 19 mai 2018, à l’Eglise mère du Christianisme Céleste, Paroisse Saint – Raphaël sise à Vridi (Port-Bouet).

Il s’agissait pour le Révérend Pasteur Ediemou Blin Jacob de donner aux responsables de paroisses les rudiments nécessaires pour ‘’diriger une messe révélée’’ ou ‘’comment adorer Dieu, nos soutanes sont révélées ce qui engendre automatiquement la bénédiction‘’. C’est une exception au niveau des religions a-t-il fait remarquer.

A cette occasion il y a eu des prières intenses pour que le pays retrouve la paix, l’unité et la réconciliation. Ce sont des centaines de responsables d’églises venus de toutes les régions du pays qui ont pris part à cette formation.

En plus de cette formation, le Révérend Pasteur a procédé également au lavage des pieds de tous les responsables de paroisse. L’Homme de Dieu a profité de cette ultime occasion pour faire une adresse à la nation et décrypter le message divin de cette fête de la Pentecôte qui cette année 2018 coïncide, curieusement, avec le Ramadan. Pour lui ce n’est pas fortuit. Cela a un sens divin. C’est que, la Pentecôte et le Ramadan sont deux moments saints. ’’Le Ramadan est un moment de partage et de prière, la Pentecôte est une période sainte bénie, où le saint esprit descend du ciel, tout le monde doit donc rester en prière. Et que cette bénédiction rejaillisse sur l’ensemble des ivoiriens’’, dira-t-il avant de donner les conseils suivants : ‘’Les ivoiriens doivent profiter de cette occasion pour faire la paix et la réconciliation. Et pour que la paix et la réconciliation soient une réalité en Côte d’Ivoire, Dieu doit être au centre. Il va nous unir si chacun respecte son prochain. Montrons nos œuvres d’amour et de paix‘’.

Le Révérend Ediemou Jacob a annoncé que son prochain combat, c’est la rétrocession des paroisses qu’il a perdues et la question de la subvention de son Eglise. ‘’Dieu ne nous a pas oubliés nous obtiendrons cette subvention‘’, a-t-il affirmé avec optimisme.

Albert Zaté, correspondance particulière

Author: La Rédaction