Côte-d’Ivoire: La Cour des comptes évoque des « irrégularités » dans la gestion financière des communes

Edwige FIENDE

La Cour des comptes de Côte d’Ivoire, institution chargée du contrôle des finances publiques, a évoqué des « irrégularités », après le contrôle des comptes des communes, trésoreries départementales et établissements nationaux, dont « l’absence des factures définitives à l’appui des dépenses effectuées », à la remise de ses rapports 2014, 2015 et 2016 au président Alassane Ouattara.

« La Cour des comptes a relevé diverses irrégularités dont les plus fréquentes sont l’absence de production de documents généraux, l’absence des factures définitives à l’appui de dépenses effectuées », a indiqué son président, Kanvaly Diomandé.

« L’absence de factures normalisées, le défaut de productions de marchés, l’absence d’exécution ou le faible taux d’exécution des budgets d’investissements » font parties des irrégularités citées par M. Diomandé.

« Ces irrégularités ont été portées à l’attention des comptables publics et ordonnateurs concernés en vue de se conformer aux textes. Des sanctions, lorsqu’elles étaient nécessaires, ont été prononcées par la Cour », a-t-il ajouté.

Concernant le contrôle de l’exécution du budget de l’Etat, la Cour dit avoir noté, après contrôle des comptes, que les soldes indiquent « d’importants restes à recouvrer par les régies financières alors » qu’elles déclarent « chaque année avoir atteint ou dépassé les objectifs de recouvrements ».

Le président Alassane Ouattara a promis d’ »examiner » les trois rapports « avec beaucoup d’attention par le gouvernement », souhaitant que les prochains soient produits annuellement.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

NOTE D’INFORMATION N°1370 DU 25 MAI 2018

Le Chef de l’Etat a reçu les Rapports d’activités 2014, 2015 et 2016 de la Cour des Comptes Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu, ce vendredi 25 mai 2018, les Rapports d’activités 2014, 2015 et 2016 de la Cour des Comptes, au Palais de la Présidence de la République.

Le Président de la Cour des Comptes, M. Kanvaly DIOMANDE, a indiqué que ces Rapports contiennent les observations les plus pertinentes tirées des contrôles effectués par son Institution. Ces observations, a-t-il ajouté, concernent le contrôle de l’exécution du budget de l’Etat ainsi que le contrôle juridictionnel.

Le Chef de l’Etat s’est, pour sa part, réjoui de recevoir ces Rapports un trimestre seulement après l’installation de la Cour des Comptes et a félicité les membres de cette Institution pour l’important travail réalisé.

Il a, ensuite, exhorté les membres de la Cour de Comptes à produire les prochains Rapports dans les délais pour permettre la prise rapide de mesures correctives, avant de les inviter à jouer pleinement leur rôle de contrôle de la gestion des finances publiques de l’Etat central, des collectivités et des entreprises.

Le Président de la République a, en outre, indiqué avoir pris bonne note des cas de dysfonctionnement relevés dans la gestion des finances publiques et s’est engagé à prendre en compte les observations et les recommandations contenues dans les rapports. Pour terminer, le Chef de l’Etat a encouragé les membres de la Cour des Comptes à poursuivre leurs travaux avec détermination pour faire avancer la bonne 2/2 gouvernance dans notre pays et a promis leur donner les moyens d’accomplir leur mission.

Notons que le Vice-Président de la République, M. Daniel Kablan DUNCAN, le Premier Ministre Amadou GON-COULIBALY et des membres du Gouvernement ainsi que du Cabinet présidentiel ont pris part à cette cérémonie.

Author: La Rédaction