Côte d’Ivoire: Armand Ouegnin n’a « pas l’impression » d’être isolé, après son appel au boycott

Serge Alain KOFFI

Le président de la plateforme d’opposition ivoirienne Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), Armand Ouegnin, a assuré lundi à Abidjan qu’il n’avait “pas l’impression’’ d’être isolé après que la plupart des opposants, prenant le contre-pied de son appel au boycott, ont invité leurs partisans à se faire enrôler sur la liste électorale.

« Je n’ai pas l’impression (d’être isolé). Nous sommes cohérents parce que nous sommes en phase avec ce que nous disons », a réagi M. Ouegnin, joint au téléphone par ALERTE INFO.

EDS, qui juge la Commission électorale indépendante (CEI) « illégale et illégitime », avait appelé vendredi « les Ivoiriens » à ne pas se faire « enrôler » sur la liste électorale.

« Nous appelons tous les Ivoiriens (…) à s’abstenir de prendre part, de quelque manière que ce soit, à cette opération d’enrôlement à laquelle une institution illégale et illégitime les appelle », avait déclaré Armand Ouégnin, lors d’un point de presse.

« Je maintiens » mon appel au boycott, a-t-il soutenu lundi, invitant de nouveau le gouvernement « à surseoir à la révision de la liste électorale » pour « réforme » d’abord la CEI, dont il juge la composition déséquilibrée en faveur du pouvoir.

Mais depuis vendredi, des sons discordants fusent de l’opposition au sein de laquelle d’autres voix se sont élevées pour appeler les Ivoiriens à se faire enrôler.

Pourtant alliés à EDS, Liberté pour la démocratie (LIDER, Opposition), le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, et l’Union républicaine pour la démocratie (URD, opposition) de l’ex-ministre Danielle Boni-Claverie se sont dit “opposés’’ à l’appel au boycott de l’enrôlement électoral lancé par EDS.

La frange du Front populaire ivoirien (FPI, principal parti d’opposition), conduite par Pascal Affi N’Guessan et le Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (RPP), Gnonzié Ouattara, ont eux aussi au contraire de EDS, appelé les Ivoiriens à se faire enrôler.

« Chacun est libre de dire ce qu’il veut », a réagi M. Ouégnin

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Côte d’Ivoire: Armand Ouegnin n’a « pas l’impression » d’être isolé, après son appel au boycott

  1. Il y a deux choses. Soit il fait partie de ceux qui soupent nuitamment dans la case verte ou soit il est entrain de regretter amèrement cette position saugrenue qui viendrait certainement de l’autre – Sangare.

    Ce mec est payé pour maintenir le FPI loin du pouvoir aussi longtemps que possible.
    Je pense que les vrais militants du FPI vont voir clair dans ce jeu lugubre de Sangare. Sur ce point je suis totalement d’accord avec l’argument de M. Pierre S. publié hier.

    Chers frères du FPI, quel est le bilan a l’heure actuelle des boycottes de Sangare? Pendant qu’il soupe avec le RDR, il vous maintient dans la disette totale. Des cadres du parti qui auraient pu être député or maire, sont forcés dans l’oubli. Pour combien de temps encore allez-vous suivre ces consignes stupides? Si vos militants ne sont pas inscrits, vous ne pourrez pas gagner quelque chose dans ce pays – même dans votre propre village.

    Et WAT, jouant bien le jeu, va toujours créer des conditions pour maintenir le FPI en dehors du jeu politique.

    A vous d’analyser et de tirer les conséquences. Sur quoi comptez-vous? Qui vous écoute? La communaute internationale? Elle n’existe pas. Sinon elle a fait son choix et donc vos jeremiades n’ont aucun echo.

    INSCRIVEZ-VOUS MASSIVEMENT SUR LA LISTE ÉLECTORALE, SINON C’EST UNE MORT LENTE MAIS CERTAINE DES AMBITIONS DES CADRES DU PARTI.

    Jeunesse du FPI, c’est de votre avenir qu’il s’agit ici et non celui de Sangare – 70 ans.

Comments are closed.