Côte-d’Ivoire: Tiémoko Emmanuel, ami de Pol Dokoui à Cotonou, raconte ses derniers mois

Le journaliste Pol Dokoui a tiré sa révérence mercredi 6 juin 2018 à Cotonou où il était exilé depuis la chute du régime Gbagbo en 2011.

La nouvelle est tombée autour de 2h30 du matin. L’ex célèbre chroniqueur sur radio côte d’ivoire devenu directeur de la radio Fréquence 2, Pol Dokoui a succombé à un accident vasculaire cérébral (AVC) qui s’était déclenché depuis 2016.

« Il était toujours avec moi. Je l’aidais à finaliser son livre. Il n’était pas trop doué en informatique, et chaque jour il venait me voir, et nous travaillions sur la saisine du livre et sur la mise en page. Il vivait avec sa femme qui faisait les va et vient entre Abidjan et Cotonou. C’est bien l’ex directeur de campagne de Gbagbo, Malick Koulibaly qui s’occupait de lui. Il n’était pas dans un camp de réfugié. Il vivait paisiblement chez lui à Cotonou. Il avait une femme de ménage. En tout cas il ne m’a jamais parlé d’un retour au pays. Ce qui l’intéressait, c’était de finir son livre. Il avait à cœur de terminer ce livre qu’il écrivait sur la gouvernance des différents chefs d’État de Côte d’Ivoire, de feu Félix Houphouêt-Boigny à Alassane Ouattara en passant par Bédié, Guei et Gbagbo. Je crois qu’il a même déposé un premier manuscrit à Londres pour édition », témoigne Tiémoko Emmanuel, jeune ivoirien, informaticien et arrangeur musicien vivant entre Cotonou et Paris.

Selon plusieurs témoins sur place, le journaliste qui s’était remis de cette terrible maladie a rechuté seulement lundi 4 juin 2018. « Inconscient depuis lors, le miracle ne s’est pas reproduit cette fois, et l’As du micro a rendu l’âme ce mercredi 6 juin 2018 aux environs de 2h du matin au CNHU de Cotonou au Bénin. Son épouse, Reine Dokoui, qui avait couru à son chevet, reste inconsolable », écrit l’internaute ivoirien, Khaza Kakry sur sa page facebook.

Afrikipresse présente ses condoléances à la famille éplorée.

Philippe Kouhon

Author: La Rédaction

15 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Tiémoko Emmanuel, ami de Pol Dokoui à Cotonou, raconte ses derniers mois

  1. RIP!
    merci Paul Dokui, tu as bien servi ton pays !
    condoléances à sa famille !

  2. Hélas, encore hélas.

    RIP Paul.
    Condoléances à sa famille biologique.
    Condoléances à ses amis.

  3. c’est promis !!

    On produira aussi des RIP à la chaine quand les poussiéreux tomberont !!

    Dabakala !!

  4. @Pop connard.
    Comment tu peux être bête à ce point!
    Élève d’une nullité rare à échanger avec les enfants en conflit avec la loi car eux moins peuvent être encore resocialisés.

    Sauwasse haineux.

    À chacun sa lorgnette !!!

  5. En effet, l’intelligence serait d’applaudir des gens qui ont contribué au décès d’un individu !!

    Non mon ami, par respect pour sa mémoire, en tant que bourreaux, s’abstenir n’aurait pas été une faute !!

    Poussiéreux « pacifiques » et emplis « d’amour » pour votre prochain !!

    Imbéciles !!

    Dabakala !!

  6. Krrrr krrrrr krrrrr

    Avez-vous dit RIP au général Guéi dont vous avez enjambé le corps ?? Avez-vous dit RIP à feue Hadja Nabitou Cissé dont la tombe a été profanée par les microbes humides bhétépacks ???

    Drôle de manière de dire RIP aux autres ??? Et vous voulez des RIP sucrés pour vos mi-cancres morts parce que se sont lassés d’attendre le retour du christ refondu ???

    Faites semblant d’être intelligent un jour…cher ami @cancre-kala !!!!

    Krrrr krrrr krrrr

    té ande

  7. Oups … relu en cachette !!!

    Lire : « … parce qu’ils se sont lassés d’attendre… »

    Krrrr krrrr !!!

    té ande

  8. Désolé mon cher ami, quand on n’aime pas quelqu’un et qu’il décède, on a le choix entre deux attitudes :

    – Respecter son décès et la mort et dire RIP sans arrières pensées à son endroit et par compassion pour ses proches, car c’était avant tout un être humain et personne n’est immortel.

    – Passer outre et par respect pour les nombreuses personnes qui ont souffert du fait de ces personnes, refuser de dire le RIP qui peut être à la rigueur tout simplement silencieux et par principe.

    Mais chez vous, on voit bien que vous dite ce RIP par principe à PAUL DOKUI, sans le penser et le vivre, pour vous amuser ensuite du sort de tous les pro GBAGBO que vous décomptez si « fidèlement » et qui meurent en exil ou sur place des conséquences des actes oppressifs que vous avez appliqués sur eux !!

    A chacun donc ses valeurs éthiques et morales !!

    Et non mon ami, je n’ai pas dit RIP à GEUI Robert pour des raisons évidentes, car ce jour, plus de 300 personnes innocentes ont été tuées par des gens qui ont décidé d’attaquer la république et dont GUEI faisait partie (Il est évident que ce procès sera repris car GUEI n’était pas étranger au putsch).

    Quant à l’autre dame, je ne la connaissais pas et dire RIP à elle peut s’entendre, mais si elle a subi des désagréments dans sa dernière demeure, je ne crois pas que ce soit de sa faute. Et pour votre gouverne, le « fils » de cette dame est à l’origine de la mort de milliers de personnes qui jusqu’ici n’ont toujours pas eu droit à une sépulture, des personnes qui ont pourri dans des puits, des fosses communes à DUEKOUE et ailleurs, des personnes qui ont été égorgées, éventrées, enfermées dans des conteneurs, émasculées, etc…

    Difficile donc de dire RIP dans ces circonstances, même si cette dame serait à priori innocente de tous ces crimes et meurtres !!

    Toujours est-il que je n’oserais jamais dire RIP a quelqu’un, pour m’en amuser après coup, comme vous le faites si bien.

    Krrrr krrr krrr krrr

    Imbécile !!!

    Alors oui ; dire RIP et se taire ; ou ne pas dire RIP et faire ce que vous voulez !!

    Dabakala !!

  9. Krrrr krrrr krrrr…

    C’est vous l’idoit cancre mon cher. Nous avons pris acte depuis de vos futurs RIP pour nous. Vous nous souhaitez depuis 8 ans un futur apocalyptique. En attendant, recevez nos RIP’s pour ceux des microbes qui sont fatigués d’attendre le retour du messie fils du vieux maraka !!!

    RIP à vous !!!

    krrrr krrrr…

    té ande

  10. Krrrr krrrr krrrr…

    « Koudou-kala …– Respecter son décès et la mort et dire RIP sans arrières pensées à son endroit et par compassion pour ses proches, car c’était avant tout un être humain et personne n’est immortel.
    – Passer outre et par respect pour les nombreuses personnes qui ont souffert du fait de ces personnes, refuser de dire le RIP qui peut être à la rigueur tout simplement silencieux et par principe. … Koudou -kala »

    Krrrr krrrr krrrr…

    On aime aujourd’hui les morts refondus … mais pourtant on se donnaient des coups de point aux cours des cérémonies funéraires de ces derniers. Vos bagarres et coups de gueules sont-ils silencieux ??? Drôle de manière de respecter les dépouilles mortelles….

    Cancre un jour…cancre toujours !!!

    Faites semblant d’être intelligent un jour … monsieur @cancre-kala !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  11. Je ne suis pas les autres !!

    Je parle ici des valeurs morales et éthiques de @LAKOTA qui dit laconiquement un RIP tout en s’amusant du sort de la personne décédée et de toutes les personnes qui sont de sa faction.

    Et en face, il y a Dabakala avec ses propres valeurs morales et éthiques.

    Alors oui, je me souhaite –tout comme vous, lire plus haut avec les RIPs futurs que vous promettez à tour de bras- que mon ennemie tombe (…futur apocalyptique, c’est trop dire, à moins que vous n’ayez réellement peur-panique de votre avenir imminent – Yako par anticipation), toutefois, je n’aurai pas le mauvais goût ou la mauvaise foi de danser sur son cadavre comme vous le faites, à coups de RIP malodorants et répugnants !!

    Ou je dis RIP et je le pense en me taisant devant la dépouille, ou je ne le dis pas et on se comprend (et alors les krrr krrr krrris sont permis) !!

    Imbécile !!!

    Dabakala !!

  12. Krrrr krrrrr krrrrr…

    Alors RIP aux cancres bagarreurs devant les dépouilles mortelles.
    Laissez donc les poussiéreux souhaiter à leurs manières des RIP’s aux humides qui tombent les deux doigts levés avant de les couvrir de poussières !!!

    Humides vous êtes aujourd’hui…poussiéreux à deux doigts levés vous deviendrez demain !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  13. « Humides vous êtes aujourd’hui…poussiéreux à deux doigts levés vous deviendrez demain !!! »
    +5398 LOL @Lakota.

    À chacun sa lorgnette !!!

  14. En effet, il est de rigueur et récurrent que la victime prenne la place du bourreau quand il tombe !!

    Donnez nous donc des RIP à votre manière, en pleurant avec les yeux et en crachant avec la bouche sur le cadavre !!

    Dabakala !!

Comments are closed.