Côte d’Ivoire: Affi N’Guessan reconduit à la tête du Front populaire ivoirien

blank

Edwige FIENDE

Pascal Affi N’Guessan a été réélu samedi, président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) pour un mandat de cinq ans, à l’issue du quatrième congrès ordinaire du parti à Abidjan.

Seul candidat en lice, M. Affi N’Guessan a obtenu 4.424 voix sur 4.461, soit 99%.

Président du FPI depuis 2001, M. Affi a promis de faire en sorte d' »être digne » pour que ses militants soient « fiers » de lui, remerciant les congressistes pour « la confiance renouvelée ».

Pascal Affi N’Guessan s’est dit « déterminé à conduire la renaissance de la Côte d’Ivoire avec la communauté internationale », espérant que son parti sera « de nouveau au pouvoir » en 2020.

Selon lui, « un parti sérieux ne peut exister sans diplomatie ».

Accord politique PDCI-FPI

Le président du Fpi a souhaité « la conclusion d’un accord politique » avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Henri Konan Bédié et « toute l’opposition », estimant que « le contexte est favorable ».

Pour lui, « il n’y a pas d’obstacle à ce que le PDCI et le FPI se mettent ensemble ».

« Toute la classe politique est favorable à une grande alliance », a affirmé M.Affi, évoquant des rencontres entre M. Bédié et « plusieurs partis politiques », face à la presse, après le congrès.

Cette alliance « ne saurait tarder », a assuré M. Affi, pour qui « si le Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) « accepte de renoncer à la corruption, au clanisme, il sera fréquentable »

La crise au sein du FPI en passe d’être gérée

« Les dissensions au sein du parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, confronté à une crise interne, « sont en passe d’être gérées », a assuré M. Affi, annonçant « un FPI fort et uni pour l’alternance en 2020 ».

Pascal Affi a estimé que la crise interne au sein du parti de Gbagbo, « n’est qu’un problème en miniature du problème national ».

Il s’est dit « ouvert » à ces adversaires internes, dont il a regretté l’absence à son congrès, qui avait été reporté pour donner une chance aux « actions entreprises dans le sens de l’unité ».

Pour lui, « il s’agit d’un problème politique, qui ne peut être réglé dans la rancœur ».

Deux camps divisés entre pro-Affi et pro-Sangaré, s’affrontent pour le contrôle du parti.

Le camp Sangaré a annoncé de son côté, un congrès le 04 août au cours duquel « Laurent Gbagbo (devrait être) plébiscité à la présidence du parti ».

EFI

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

11 commentaires sur “Côte d’Ivoire: Affi N’Guessan reconduit à la tête du Front populaire ivoirien

  1. >Seul candidat en lice, M. Affi N’Guessan a obtenu 4.424 voix sur 4.461, soit 99%.

    Véritable bernard-l’hermite, ce bonhomme peut se réjouir d’être la président… d’une coquille vide. Hélas, le ridicule n’a encore tué personne.

  2. Krrrr krrrr krrrr…

    Bravo Affi…encore un peu d’effort et tu atteindra les 5398. Mais ne compte surtout pas sur les RIPs des microbes roses pour y arriver, ce serait trop méchant de ta part !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  3. Hors juste en face le vénéré Messi l’omniscient l’omnipotent le Seigneur des âmes perdues et égarées qui à l’absence de le voir de l’entendre de le toucher de le sentir est le seul candidat en liste.
    Qui serait ce traitre de GOR à vouloir competir à ce poste au sein de cette secte haineuse dont les fidèles sont remplis à tribord de ressentiment de vengeance et de représaille.
    Comme je ne suis pas prophète je me réserve de dire le nom du vainqueur et le score.
    Entre temps sirotant mon bissap et mangeant mon « gbofloto » j’attends sereinement l’ACTON d’une quelconque vengeance ou des représailles à l’endroit des ivoiriens en tenue dozo puante étrange venu de Sindou pour rétablir leur honneur ( tient ont-ils le sens du mot honneur à part se limiter à des ressentis)
    He pardon il paraît que je suis hors sujet.
    Pour revenir au sujet :Bravoooo Mr le Président AFFI du FPI.

    À chacun sa lorgnette !!!

  4. Mon frère @TIPADIPA 2 usurpation oblige juste pour affairage,avez-vous des sons d’un giga-meeting de la J-EDS une dérivée de petits GORS à leur tête des leaders rééduqués fraîchement sortis de prison?
    Ils se sont lancés un défi de mobiliser 50.000 (pas 539 mais cinquante mille) à yop.

    À chacun sa lorgnette !!!

  5. Krrrr krrrr krrrr…

    lol @quoi

    À chacun sa lorgnette !!!

    On nous a chanté ici que Affi est un vendu, un traite, qu’il a été radié du front des microbes, qu’il est interdit d’aller se recueillir au caveau blindé…etcétéra. Pourtant le christ de mama vient d’envoyer sa nouvelle messagère, Bro grêbe alias caïman beauty, pour dire au super rancunier Sanga-Rose et à ses 5398 microbes refondus sans énergies potentielles de se faire exorciser pour que l’esprit revanchard sorte de leurs cervelles de cancre et psyCANCRE (en majuscule svp). Et ceci en prélude de la résurrection annoncée pour le 13eme mois appelé octobre-novembre !!!

    Affi était donc dans le vrai !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  6. Krrrr krrrr krrrr…

    @quoi

    On se demande comment on peut mobiliser 50 000 refondus dans une population microbienne de 5398 sujets ???
    C’est possible avec Sangaré la Rose … lui qui réussit à arracher 20 000 signatures dans une salle de moins de 200 places en trois petites heures !!!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  7. Ce que mes patients peinent à comprendre, c’est que, quelques soient les tensions internes, tout ce beau monde est fondamentalement pro GBAGBO, uniquement divisé quant à type de combat à mener pour le faire libérer et à la posture à tenir pour faire avancer le parti d’opposition !!

    AFFI est piégé dans la coquille qu’il a lui même construite. Il perdra tous ses « militants » le jour où il parlera pour lui et non plus au nom de GBAGBO LAURENT !! Et c’est d’ailleurs pourquoi SANGARE, encore moins GBAGBO LAURENT, ne ressentent pas le besoin de le combattre car sans GBAGBO, AFFI n’a pas de carburant pour avancer.

    On attend donc le congrès de BASSAM organisé par le FPI, qui couronnera GBAGBO LAURENT à la tête du parti et devinez qui sera à l’aéroport pour l’accueillir à son retour ??

    Tous les pro GBAGBO, hormis AFFI dont la carrière ne peut prendre fin que lors de deux évènements :

    • La fin du régime OUATTARA qui lui véhicule ses chèques en fin de mois.
    • Le retour de GBAGBO LAURENT dans son pays et à la tête du parti et des militants.

    Bref, dans tous les cas, AFFI est en fin de carrière, vu que de toute façon, ce pouvoir OUATTARA est en fin de parcours !!

    Chaise longue donc, bissap et popcorn à coté !!

    Admirons les patients poussiéreux déverser leur salive sur l’opposition, quand elle aurait pu servir pour coller les enveloppes contenant les demandes d’aide pour sauver le parti des savanes de la fin annoncée et perceptible !!

    Abidjan.

    Le 29 Juillet 1944 (!!! Et oui !! Celui qui ne comprend pas, il demande et je lui répondrai…peut-être).

    Dabakala !!

  8. Après les titres
    _ professeur
    _expert en aéronautique
    _ physicien en cinétique
    _ chef d entreprise
    Le schizophrène est devenu médecin

  9. Je vous soigne à la demande si vous le voulez !!

    En attendant, un argument valable vous aurait donné de la valeur !!

    Dabakala

  10. @pop!
    « vu que de toute façon, ce pouvoir OUATTARA est en fin de parcours !! »
    c’est un lapsus !
    vu que de toute façon, ce pouvoir OUATTARA CHUTERA !!
    évitez les lapsus !
    beloo !

  11. Fin de parcours, chutera ??

    Où est le lapsus cher patient ??

    Nous sommes ici dans une perception synonymique de premier degré, (c’est à dire élémentaire et donc facile à comprendre, même pour votre nièce mineure) et les assertions sont équivalentes aboutissant au même effet : le départ de OUATTARA et de son système du pouvoir.

    Par contre, on voit bien que vous ressentez le besoin que les choses soient dites exactement comme votre petit nombril de poussiéreux RDR au figuré l’aimerait !!

    Vous êtes de plus en plus intéressant car cela présage d’un désordre psychologique profond concernant votre petite personne.

    On y reviendra.

    Je profite pour faire comme @DIDIGA un petit copié collé (un tout petit alors) qui refroidira tous les patients poussiéreux sur ce site qui osent croire que les suiveurs d’AFFI puissent un seul instant avoir des griefs différents de ceux des militants du FPI.

    Voici donc, à lire et à relire pour mieux encaisser, avec modération :

    4ème congrès ordinaire du FPI (version AFFI. Note de Dabakala)

    MOTION DE SOUTIEN AU PRESIDENT LAURENT GBAGBO

    • Considérant que le Président Laurent GBAGBO représente le symbole de la Démocratie et de la Liberté en Côte d’Ivoire ;
    • Considérant que, dans son parcours politique, le Président Laurent GBAGBO s’est toujours opposé à toutes formes de violence, privilégiant la voie des urnes comme mode d’accession au pouvoir ;
    • Considérant que, sous sa gouvernance, le Président Laurent GBAGBO a fait de l’unité nationale, la cohésion sociale et la paix, l’axe principal de sa politique ;
    • Considérant que la politique de la Refondation, menée par le Président Laurent GBAGBO, au travers des réformes institutionnelles, sociales, économiques et politiques, a rencontré l’adhésion des Ivoiriens ;
    • Considérant que l’arrestation du Président Laurent GBAGBO et sa déportation à la HAYE sont vécues par les Ivoiriens comme une injustice flagrante ;
    • Considérant que, malgré l’absence de preuves, la CPI continue de détenir, de façon arbitraire, le Président Laurent GBAGBO et son Ministre Charles BLE GOUDE ;
    • Considérant que le Président Laurent GBAGBO demeure un maillon essentiel de la réconciliation nationale.

    Le 4ème Congrès Ordinaire du Front Populaire Ivoirien (d’AFFI. Note de abakala !!!!) réuni, les 27 et 28 juillet 2018, au Palais des Sports de Treichville ;

    • Apporte son soutien ferme au Président Laurent GBAGBO et au Ministre Charles BLE GOUDE ;
    • Demande instamment à la Cour Pénale Internationale (CPI) de libérer le Président Laurent GBAGBO et le Ministre Charles BLE GOUDE.

    Fait à Abidjan, le 28 juillet 2018

    LE CONGRES (Version AFFI. Note de dabakala !!)

    Ca vous en bouche un coin non ????

    Dissidence ils disent !!!

    Tchrrrrr……

    Et vous pensez sincèrement que GBAGBO ou SANGARE ressentent le besoin de faire la guéguerre avec AFFI, quand on sait ce qui motiverait les suiveurs d’AFFI ??

    Non, on reste cool et tout se réglera d’une façon ou d’une autre en son temps !!

    Dabakala

Comments are closed.