4e pont à péage Yopougon-Attécoubé en Côte-d’Ivoire: 31 milliards pour indemniser les populations

Par Connectionivoirienne

31 milliards pour indemniser les populations

Le Premier ministre Amadou Gon a lancé lundi 30 juillet 2018, après-midi, les travaux du 4e pont d’Abidjan. Un pont à péage selon la présentation qui en a été faite. L’ouvrage d’art va relier la commune de Yopougon à celle d’Adjamé au niveau du carrefour Indénié en passant par Attécoubé, enjambant ainsi la baie du banco.

Selon ses caractéristiques techniques, ce pont qui va coûter à l’Etat, 142 milliards de nos francs, s’étendra au total, sur 7,2 km dont 1,4 km exactement pour le pont muni d’un viaduc pour le passage des navires. Autre caractéristique, trois échangeurs sont prévus sur les voies principales franchies par le projet à Yopougon – une chaussée de 2×2 voies entre la fin de l’échangeur de Boribana et l’Indénié – enfin une plateforme de péage d’une longueur de 0,8 km, côté Attécoubé.

Sur les 142 milliards annoncés, 31 milliards sont prévus pour l’indemnisation des populations affectées. On estime le nombre de bâtis à démolir à 6.967 entre Yopougon, Attécoubé et Adjamé. Quant au trafic sur le futur axe routier, il est chiffré à 70 mille véhicules jour.

Le projet dont la réalisation durera 26 mois à partir de son lancement bénéficie du soutien financier de la Banque africaine de développement (Bad) et de l’Etat de Côte d’Ivoire. L’entreprise chinoise ‘’ China state construction engineering corporation (Cscec)’’ a été choisie pour les travaux à l’issue d’un appel d’offres.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

6 commentaires sur “4e pont à péage Yopougon-Attécoubé en Côte-d’Ivoire: 31 milliards pour indemniser les populations

  1. C’est la population(les usagers de la route) qui cotisent pour construire les ponts ou c’est l’Etat ?.
    Les passages sur les deux principaux ponts d’Abidjan étaient gratuits sous Feu- H-Boigny jusqu’à sa mort. Cela n’a pas empêché ce dernier de bâtir son pays et rendre « heureux les ivoiriens ».
    Comme certains le disent avec humour: « d’ici peu les ivoiriens payeront l’air qu’ils respirent… »

  2. >China state construction engineering corporation (Cscec)’’ a été choisie pour les travaux à l’issue d’un appel d’offres

    Bon. Apparemment donc, le remboursement et la gratification des copains & coquins qui « ont permis l’élection en 2011 » semble achevée. Dieu merci, le pays devrait enfin souffler un peu. Déjà, 142 – 31 = 111 milliards. Bien moins cher que le chef-d’œuvre du grand peintre Picasso (pardon, Bacongo) à l’université.

  3. Si toi, ne te sens pas concerné par le bon usage fait de l’argent public, moi, contribuable, je le suis.

  4. Non @didiga, la mauvaise foi, c’est quand on refuse de se voir taxer d’être de mauvaise foi quand on sait que l’on aura été soi-même de mauvaise foi au moment où on aura été traité une personne d’être de mauvaise foi (relisez lentement et vous comprendrez).

    On aura fustigé les détournements dans le café cacao, à raison, on aura dit ici et là : « ne donne pas ta voix à la corruption, aux détournements de fonds », mais ce pouvoir arrivé au affaire nous a estomaqué.

    Sans se cacher, en plein jour, devant tous, au grand désarroi des poussiéreux, des détournements massifs commis par des gens comme BACONGO et BICTOGO sont commis, et aucune conséquence ne tombe.

    Puis vient l’affaire BOUYGUES qui s’offre un pont à péage sur 30 ans, plus cher que celui projeté sous GBAGBO LAURENT à faire construire par les chinois et offert gratuitement aux ivoiriens.

    Non mon cher ami, tout le monde sait qu’à terme, un ouvrage de béton et de métal dans une capitale sert à tout le monde, à tous les ivoiriens, mais quand on vous critique ouvertement, pendant que de nombreux poussiéreux le font silencieusement, pourquoi parler de mauvaise foi alors que vous savez pertinemment que vos patrons se sont sucrés dans ces affaires.

    La fin de régime passe toujours pas des audits et des bilans et si BACONGO et BICTOGO s’achètent des maisons à MOUGINS à coté de OUATTARA, je ne serai pas surpris car ils seront surement inquiétés par le prochain pouvoir, quelque soit la personne qui le prendra, même si elle vient de votre propre camp.

    Mauvaise foi ??

    Non, soyons objectifs !! Vous n’aimez pas la critique, on le conçoit, mais soyez fair !!

    Comme pour DUEKOUE, il y a des dossiers que l’on ne saurait aussi simplement clore.

    Maintenant, on se demande bien qu’elle serait l’utilité d’un péage quand le but du pont est de relier entre elles diverses cités dortoirs d’Abidjan, c’est à dire les endroits où les moins nantis des Abidjanais vont pour se loger (les bidonvilles en pleine ville étant en ce moment nettoyés au Kaercher).

    L’approche sociale en matière d’infrastructure est ici donc indexée, même si l’état pourrait avoir un justificatif qui puisse tenir la route.

    Une chose est sure, celui qui abolira le péage sera adoubé par les populations.

    Une carte politique et sociale à jouer pour celui qui la tiendra.

    Tirez vous donc des balles dans le pied. On ne vous retiendra pas.

    Dabakala

  5. 31 milliards pour 6967 logements soit 4.5 millions par logement moins la partie détournée en amont…

    Malgré cette volonté humaniste de la part de leur gouvernement de leur faire du bien et les rendre heureux il y en a parmi ces déplacés qui s’en iront se répandre plus tard dans des journaux pour réclamer le million finalement dû. Jamais content ces ivoiriens.

Comments are closed.