Côte-d’Ivoire: Tiken Jah artiste reggae est «déçu du président Ouattara»

«Je suis déçu du président Ouattara, il se met en danger et met son pays en danger c’est dommage. Il faut savoir que les ivoiriens sont fatigués, divisés, ils ne sont pas réconciliés. Il faut qu’ils se mettent ensemble pour affronter ces hommes politiques. Il y a trois clans qui sont là et qui ne sont pas capables de se mettre ensemble pour défendre l’intérêt général. La santé, l’éducation, la création d’emplois, etc…L’hôpital devient un mouvoir pour nos mères qui vont accoucher. On peut soutenir Gbagbo comme Alassane, comme Bédié mais dès qu’on touche à tout ce que j’ai cité, c’est une lutte commune », affirme-t-il.

Pour Tiken Jah, la Côte d’Ivoire a beaucoup d’argent aujourd’hui sauf que cet argent a été partagé.

« Nous, nous n’avons rien vu, le gars d’Abobo n’a rien vu. On a l’impression que sur les millions d’habitant de la Côte d’Ivoire, il y a mille personnes qui ont pris le gombo », devrait-il.

« Nous voyons à la télé, nous écoutons à la radio, nous voyons que les choses bougent. Le meilleur métier aujourd’hui en Côte d’Ivoire et en Afrique c’est la politique. Quand tu soutiens le Parti au pouvoir, tu reviens le lendemain ou une semaine après avec un véhicule au quartier », conclut-il amer.

Avec KOACI

Author: La Rédaction

8 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Tiken Jah artiste reggae est «déçu du président Ouattara»

  1. Non, c’est trop facile !!

    Réduire la situation à des « j’ai mangé, il a mangé, nous n’avons rien vu » !!!

    Quelle maladresse !!

    Quand il s’agissait d’offrir le gite et le couvert à des soldats en préparation au Mali pour exécuter un coup d’état en Côte d’Ivoire, TIKEN ne s’est pas fait prié.

    Il a financièrement et techniquement participé au soutien des rebelles qui ont été à l’origine de divers drames dans ce pays.

    Il a produit de la musique et des concerts pour encourager les troupes dans un combat ethnique et clanique qui se foutait de l’intérêt général, de la santé, de l’éducation et de la création d’emploi pendant toutes ces années de rébellion validées par TIKEN. Le but a été de libérer une secte d’une oppression mal définie et fourre tout, servant plus de prétexte pour prendre le pouvoir que de réel cri de douleur, tout ceci derrière un homme dont TOUS les nordistes savent qu’il n’a jamais été IVOIRIEN : OUATTARA.

    C’est trop facile, car TIKEN aurait fait partie des gens qui auraient du recevoir un mandat d’arrêt international si le pouvoir GBAGBO n’avait pas été contraint à négocier.

    Le seul acte intelligent de TIKEN aura été de rester loin de la Cote d’Ivoire et d’encaisser ses chèques à BAMAKO, au lieu de faire comme ASALFO qui a profité du vide artistique pour installer sa structure et profiter des retombées du pouvoir (Il est évident que ses œuvres ne teindront que le temps de ce pouvoir, juste avant que ne sonne le temps de l’exil annoncé. C’est logique !!)

    Maintenant que le vent semble changer de cap, on identifie des tares reconnues par tout le monde tout en essayant de taire son passé et on joue à l’analyste confirmé des maux ivoiriens, qui n’ont pas changé au demeurant et que l’on a contribué à amplifier énormément avec « sa » rébellion !!

    Mille personnes ont mangé tout ?!?!?!?
    On n’a pas reçu pour nous ?!?!?!??!?

    Tchrrrrr……

    Trop facile !!

    Dabakala

  2. Krrrr krrrr krrrr…

    Heureusement que ce sont quelques poussiéreux qui en profitent…on ne peut laisser l’argent atterrir dans les gueules des chiens aux ARSCHLOCHs puants qui ont passé leurs temps à faire la grâce matinée.

    Nous, on a nos cartes d’identité et nos gba-has circulent sans tracasseries…le reste on s’en gaba !!!

    Depuis Houphouet jusqu’à Ouattara via Gbagbo ça toujours été ainsi…c’est au peuple d’aller voter et faire le bon choix de ses dirigeants. Évidemment on fera toujours tomber les petits politiciens nazillons aux pieds nickelés qui tenteront encore de nous demander l’impossible !!!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  3. « Heureusement que ce sont quelques poussiéreux qui en profitent…on ne peut laisser l’argent atterrir dans les gueules des chiens aux ARSCHLOCHs puants qui ont passé leurs temps à faire la grâce matinée.  »

    Non mon ami, quand TIEKN parle d’ABOBO, il parle de tous ces poussiéreux qui ont brandi leur poitrine pour servir OUATTARA, assassiné de multiples ivoiriens en se disant qu’ils mangeraient à la table du régent, une fois le travail accompli !!

    Et pendant que vous fustigez des pro GBAGBO qui feraient la grasse matinée, le plus urgent dans votre camp, c’est le fait que de nombreux poussiéreux sont énormément déçus de ce pouvoir et qu’ils ont commencé d’ailleurs à critiquer ouvertement le régent.

    TIKEN FAIT JUSTEMENT PARTI DE CES GENS ET IL SYMBOLISE UNE GRANDE FRACTION DANS VOTRE GROUPE !!

    Alors oui, l’ironie, on peut la présenter pour se donner de la carrure, mais le mal est profond et si les rangs ne sont pas serrés, si la cohésion de faction rompt parce que des poussiéreux sont déçus, ce n’est pas sûr que le combat pour les cartes d’identité et pour circuler librement avec des gbaka surtout dans les villes du sud, aura payé !!

    C’est entre vous donc !!!! Et moi, je me sers encore du bissap et une poignée de popcornnnnnnn !!!

    Servus !!

    Dabakala. (Au fait, au pluriel on dit Arschloecher et non ArschlochS).

  4. Bon !!!!

    LIBERER SIMONE GBAGBO !!

    C’est la suite !!

    Encore un peu d’injonctif, pour la route !!

    Dabakala

  5. Elle est libre…ressuscitée !!!

    Des microbes refondus avaient annoncé sa mort…certains ont même vu son corps au Maroc !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  6. Krrrr krrrr krrrr….

    « toutou…Au fait, au pluriel on dit Arschloecher et non ArschlochS…toutou »

    Krrrr krrrr krrrr….

    Danke…Ich wünsche Ihnen eine gute Reinigung Ihres Arschloecher in Accra!!!

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

Comments are closed.