Côte-d’Ivoire: Joël N´Guessan «allume» Bédié et le PDCI après leur sortie du RHDP «nous ne sommes pas surpris »

Retrait du PDCI-RDA du RHDP unifié
Joël N’Guessan (Vice-président du RDR)
« Nous ne sommes pas surpris »

Le PDCI-RDA vient de publier un communiqué annonçant sont retrait de l’accord politique du RHDP. Ce communiqué est signé du Président Henri Konan Bédié lui-même. Pour rappel, l’accord politique a été signé le 12 avril 2018. Le président du PDCI-RDA en est un des signataires. En dénonçant cet accord et en reniant sa signature, le PDCI-RDA met fin définitivement à sa participation au RHDP.

Le PDCI-RDA ne reconnait plus le RHDP comme moteur de l’unité des enfants de Félix Houphouët-Boigny. Le PDCI-RDA se propose de créer une nouvelle plateforme politique avec d’autre forces politiques et les « ivoiriens qui partagent sa vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée et soucieuse des droits, des libertés et du bien-être de ses populations ». C’est son droit et personne ne peut l’en empêcher.

Le message est clair et limpide. Le PDCI-RDA du Président Bédié affirme que le RHDP n’est pas soucieux ni de la réconciliation, ni des droits et libertés, ni du bien-être des populations ivoiriennes. Ils vont chercher ailleurs d’autres alliances pour atteindre l’objectif de réconciliation et du respect des droits humains en Côte d’Ivoire. Nous devons tous en prendre acte et en adopter les attitudes qui s’imposent.

En attendant la position et l’appréciation officielles de notre parti (le RDR) sur ce communiqué, nous sommes nombreux au RDR à ne pas être surpris par cette position officielle longtemps cachée par le Président Bédié et ceux qui sont farouchement opposés au parti unifié RHDP. Nous avons dit, il y a quelques mois, qu’à l’heure du bilan, malgré sa participation à la cogestion du pouvoir d’Etat, le PDCI-RDA va se désolidariser de notre bilan, tellement ses cadres sont accrochés sur le fameux concept d’alternance. Les faits nous donnent aujourd’hui raison.

Au-delà de ce communiqué dont l’aspect émotionnel le dispute au bon sens, le moment est peut-être venu de faire une véritable rétrospective de la gestion de l’héritage laissé par le père fondateur de la nation ivoirienne. Le Président Félix Houphouët-Boigny nous a légué un PDCI-RDA uni a sa mort en décembre 1993. Celui à qui cet héritage a été confié s’appelle Henri KONAN BEDIE actuel Président du PDCI-RDA. En Afrique et dans nos traditions, quand vous recevez un héritage, vous avez pour obligation de l’accroitre en vue de le céder aux générations futures. Vous ne devez pas le diminuer ni le détériorer. Vous devez au contraire l’embellir pour que ceux qui en auront la gestion après vous soient fiers de vous et louent vos mérites de générations en générations.

Aujourd’hui, avec du recul, peut-ont dire que l’héritage laissé par le Président Félix Houphouët-Boigny s’est amélioré ou bonifié ? Le dernier communiqué du PDCI-RDA signé par le Président Henri Konan Bédié lui-même ne va-t-il pas créer la dernière fracture au sein de ce parti septuagénaire ? Le Président Henri Konan Bédié peut-il, à la face des ivoiriens, dire qu’il a accru et fait fructifier l’héritage que le Président Félix Houphouët-Boigny lui a laissé en décembre 1993 ?
Dans les prochains jours et semaines à venir, nous allons nous obliger à un devoir de mémoire en rappelant toutes les décisions et faits politiques majeurs qui ont détérioré l’image du parti de Félix Houphouët-Boigny depuis sa mort en 1993 jusqu’à aujourd’hui.

Pour l’heure, je le répète jusqu’à ce que je sois compris et suivi : au niveau du RDR, maintenant que les derniers masques sont tombés et que les positions des uns et des autres sont connues, nous ne devons compter que sur nos propres cadres et nos champions leaders d’opinion. Cela passera nécessairement par la refonte profonde de la gestion et de la gouvernance d’Etat. Je l’avais conseillé il y a quelques semaines : pour les enjeux politiques futurs, nous ne devons compter que sur nos propres forces vives que nous aurons positionnées pour être de véritables leaders sociaux en vue des échéances futures.

Le Ministre Joël N’GUESSAN
Vice-Président du RDR chargé de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro

Author: La Rédaction

8 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Joël N´Guessan «allume» Bédié et le PDCI après leur sortie du RHDP «nous ne sommes pas surpris »

  1. « Joël N´Guessan «allume» Bédié et le PDCI après leur sortie du RHDP «nous ne sommes pas surpris » »

    Comme si les ivoiriens étaient surpris du fait que OUATTARA refuse l’alternance au sein du RHDP !!!

    Tchrrrr……

    On ne peut passer son temps à violer son partenaire !!

    Maintenant que le RDR se devait de baisser le pantalon et de montrer ses fesses, il se débine !!

    Au fait, l’alphaplégique est-il encore porte parole du RDR ou non ?!?!

    Dabakala.

  2. Toi(Joel N’guessan) qui doit plutôt chercher á avoir un langage doux et réconciliant,, c’est toi qui fait 1H pour courir 100 mètres qui dit du n’importe quoi…
    La prochaine fois on doit te rendre sourd-muet et-aveugle.

  3. Moi, je ne vois pas d’allumette dans les mains de Joel NGuessan. C’est plutôt des cleanex pour essuyer ses larmes. C’est un individu en pleur avec des larmes dégoulinantes, qui débite des sornettes sous la douleur du retrait du PDCI que leur parti utilisait comme une poutre pour asseoir son pouvoir.. La poutre étant retirée, le pouvoir va nécessairement tomber. D’ou les pleurs de Joel Nguessan…

  4. Héritage on t’a pas laissé là, c’est toi qui s’il est bien géré ou pas ? Tu aurais mieux fait de te taire. Comment l’héritage a été géré ça te regarde pas.

  5. >Moi, je ne vois pas d’allumette dans les mains de Joel NGuessan. C’est plutôt des cleanex pour essuyer ses larmes.

    >Bien vu, @Zott !

Comments are closed.