Côte-d’Ivoire: Ouattara à son retour de Chine « il n’y aura pas de report des élections » locales

Edwige FIENDE

Le président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé mercredi qu’ »il n’y aura pas de report » des élections locales prévues le 13 octobre, ajoutant que la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) concerne la « présidentielle de 2020 », à son retour de Chine.

« Le président du PDCI (Henri Konan Bédié) m’avait saisi pour souhaiter un report des élections. Il n’y aura pas de report des élections prévues le 13 octobre, en tout état de cause lui et moi ne sommes pas candidats, donc il n’y a pas de problème », a déclaré M. Ouattara, à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) avait souhaité « un réaménagement » des dates du dépôt des dossiers de candidatures pour les élections locales et le scrutin.

Le secrétaire exécutif du parti, Maurice Kacou Guikahué avait évoqué « les vacances judiciaires et le mouvement préfectoral qui freinent le cours normal de la délivrance des actes administratifs et judiciaires exigés pour la constitution des dossiers de candidature » et la réforme de la CEI annoncée par M.Ouattara, lors d’une conférence de presse fin août.

« La réforme de la composition de la CEI » concerne « l’élection présidentielle de 2020 », a précisé le chef de l’Etat.

Le 06 août, Alassane Ouattara a « instruit le gouvernement de réexaminer la composition » de la CEI comme « le recommande la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples » qui avait ordonné en 2016 à la Côte d’Ivoire, de rendre l’institution « conforme aux instruments juridiques régionaux », dans un message à la nation.

L’opposition ivoirienne dénonce régulièrement la composition de la CEI, se disant « insuffisamment représentée » au sein de la commission dont elle souhaite la réforme.

L’actuelle CEI est composée de 17 membres dont quatre représentants des institutions, trois de la société civile, quatre représentants du parti au pouvoir et quatre de l’opposition.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

VISITE D’ETAT EN CHINE ET 3ESOMMET CHINE – AFRIQUE
DECLARATION A LA PRESSE DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
MERCREDI 5 SEPTEMBRE 2018

Je rentre d’un séjour en Chine où j’ai effectué, à l’invitation du Président XI Jinping, une visite d’Etat du mercredi 29 août au dimanche 02 septembre 2018. J’ai également
participé, les 03 et 04 septembre, au 3e Forum sur la Coopération sino-africaine sur le thème : « Construire une communauté de destin Chine – Afrique encore plus solide
pour une coopération gagnant – gagnant ».

J’étais accompagné de la Première Dame, Madame Dominique OUATTARA, d’une forte délégation comprenant huit (08) Ministres, des membres du Cabinet présidentiel et une dizaine de Chefs d’entreprise ivoiriens.

Cette visite est la première d’un Chef d’Etat ivoirien, depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et la République Populaire de Chine en 1983, c’està-dire il y a 35 ans. Il s’agissait donc d’un évènement important pour nos deux pays.

Je voudrais donc remercier très sincèrement le Président XI Jinping pour son aimable invitation ainsi que pour l’accueil particulièrement chaleureux qui nous a été réservé, à la Première Dame, à ma délégation et à moi-même.

Au cours de cette visite d’Etat, j’ai été reçu, le jeudi 30 août 2018, au Grand Palais du Peuple, à Beijing, par mon homologue chinois. Nous avons eu un entretien très fructueux, qui nous a permis de faire le point de la coopération sino-ivoirienne et de mesurer son exceptionnel dynamisme depuis 2012, qui a porté la Chine au rang de 1 er investisseur et de 3e partenaire commercial de notre pays.

Nous avons également évoqué plusieurs questions internationales d’intérêt commun, telles que la lutte contre le terrorisme et le réchauffement climatique, ainsi que la contribution de la Chine au maintien de la paix et de la sécurité en Afrique.

Nous avons convenu de travailler ensemble, dans le cadre de nos initiatives réciproques au Conseil de sécurité des Nations unies.


Au cours de nos échanges, nous nous sommes entendus sur la nécessité de renforcer et d’intensifier la coopération entre nos deux pays, en mettant résolument l’accent sur l’industrialisation de la Côte d’Ivoire grâce à la transformation de nos matières premières agricoles, notamment le cacao et l’anacarde. La Chine est disposée à nous
accompagner fortement sur cette voie.

Afin de maintenir le dynamisme actuel de nos relations, nous avons décidé, le Président XI Jinping et moi-même, d’élever la coopération sino-ivoirienne au rang de Partenariat Stratégique Global.

Dans le prolongement de cette évolution majeure, notre pays a adhéré à l’initiative « la Ceinture et la Route », le 30 août dernier, dans le cadre de cette visite d’Etat. Cette initiative va accélérer notre industrialisation, renforcer le développement de nos infrastructures et promouvoir le commerce et le transfert des technologies avec la
Chine.

Au terme de notre entretien, cinq accords de coopération ont été signés, dont le Mémorandum portant adhésion à l’initiative « La Ceinture et la Route », l’Accord de financement pour la construction du tronçon d’autoroute Tiébissou – Bouaké, de la voie Odienné – frontière du Mali, Odienné – frontière de la Guinée, ainsi que ceux portant sur la construction des stades de Korhogo et de San-Pedro.

Au cours de mon séjour, je me suis entretenu avec le Premier Ministre chinois, M. LIKeqiang, avec qui nous avons discuté des questions économiques et des projets en cours d’exécution, ou qui seront réalisés par la Chine dans les prochains mois.

J’ai également présidé un important Forum économique sino-ivoirien, qui a vu la participation de plus de 400 personnes.

Ce forum a constitué une excellente plateforme de rencontres et d’échanges entre les Hommes d’affaires ivoiriens et chinois.

Il nous a surtout permis de présenter aux opérateurs économiques chinois, les atouts dela Côte d’Ivoire ainsi que les opportunités d’investissement dans notre pays et d’inviter le secteur privé chinois àinvestir en Côte d’Ivoire. Au regard de l’engouement suscité par ce forum, nous pensons que notre appel a été largement entendu.

Au terme du Forum, neuf (09) accords et Mémorandums d’entente ont été signés dans plusieurs domaines ; ils portent, entre autres, sur la conception et la construction de la centrale thermique de San-Pedro, la création d’un Port sec à Ferkessédougou et l’extension de l’aéroport international Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.

Par ailleurs, j’ai eu en marge du Forum économique et de la visite d’Etat, plusieurs entretiens avec les grands groupes bancaires chinois et les grandes entreprises qui interviennent en Côte d’Ivoire.

Une autre étape importante de la visite d’Etat a été le dépôt d’une gerbe de fleurs au Monument aux Héros du Peuple, à la Place Tian’anmen, accompagné de la Première Dame et de ma délégation.

Il s’agit d’un Monument érigé en la mémoire des martyrs qui ont donné leur vie pour la lutte révolutionnaire du peuple chinois lors des 19 eet 20e siècles. Nous avons également visité la Grande Muraille de Chine, un magnifique site touristique qui accueille chaque année près de neuf (09) millions de visiteurs. C’est aussi une
œuvre gigantesque, symbole de l’histoire et de la grandeur de la Chine.

On peut dire que la visite d’Etat en Chine a été très chargée et très fructueuse. En effet, au terme de celle-ci, 18 accords au total ont été signés pour un montant de 3,4 milliards de dollars US, soit 1 900 milliards de francs CFA. Ces ressources permettront la construction de plusieurs routes dont l’autoroute Tiébissou – Bouaké, l’augmentation de la fourniture d’eau potable, la construction d’hôpitaux y compris un CHU à Abobo, la fourniture de plus d’électricité aux populations, l’accès à l’éducation en milieu rural à travers les technologies de la communication, la réalisation de parcs industriels à Abidjan et à l’intérieur du Pays, notamment à Bouaké, qui permettront la création d’emplois, notamment pour les jeunes et de mettre à la disposition de nos Forces de Défense et de Sécurité des équipements modernes pour la sécurité des populations.

Dans la seconde partie de mon séjour en Chine, j’ai pris part, les 03 et 04 septembre 2018, au 3eForum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC,) coprésidés par les Présidents XI Jinping et Cyril RAMAPHOSA dont le pays, l’Afrique du Sud, a cédé la coprésidence du Sommet du FOCAC au Sénégal, au terme d’un mandat bien rempli.
Le Forum a accueilli trois nouveaux pays : la République de Gambie, la République de Sao Tomé et Principe et le Burkina Faso.

Le Sommet de Beijing a été marqué par l’importante annonce faite par le Président XI Jinping portant sur la mobilisation par son pays de 60 milliards de dollars US (33 000
milliards de francs CFA) destinés au financement de divers projets dans huit domaines prioritaires de coopération.

Nous travaillerons étroitement avec les autorités chinoises, pour que notre pays bénéficie encore plus de ces financements que par le passé.

Pour terminer, je voudrais réitérer ma gratitude au Président XI Jinping, au peuple et au Gouvernement chinois, pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé, et pour le
grand succès de la visite d’Etat et du Sommet de Beijing.

Je vous remercie.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

16 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Ouattara à son retour de Chine « il n’y aura pas de report des élections » locales

  1. >en tout état de cause lui et moi ne sommes pas candidats, donc il n’y a pas de problème

    Rarement lu/entendu argument plus spécieux !!!! L’on a du mal à discerner le cynisme du mépris souverain au visage de la classe politique dans cette phrase. Voilà qui va « aider » à rabibocher les amants séparés sur la question du parti momifié. Quelqu’un finira bien par nous expliquer l’urgence d’organiser des élections locales (déjà en retard de 2 ans) au pas de course, avec une CEI forclose depuis, elle aussi, 2 ans…

  2. ‘Opi opi » vous aller faire quoi?????
    La grâce matinée,boycotter ou empêcher ses ivoiriens travailleurs qui pensent au développement local et Non politique de leur commune ou de leur région.

    « Opi opi » on s’en gnangne…

    À chacun sa lorgnette !!!!

  3. Il changera d’avis si des occidentaux lui force la main.
    Sans le dernier rapport accablant de certains ambassadeurs de l’UE a Abidjan, Ouattara n’aurait pas pris la décision de libérer des centaines de bandits et de criminels.( d’apres lui il n’y a pas de prisonniers politique.
    On n’y peut rien, Ouattara reste le maître du jeu politique et autres poursuites(justice).

  4. Cette réaction de Ouattara montre qu’en réalité la CEI est sous contrôle de l’exécutif malgré son nom de baptême.

    Voilà une autre imperfection de notre constitution: cette chose qui fait du Président de la République un véritable monarque.

    Je l’ai dit et je le répète, il n’est pas sage de mettre entre les mains d’une seule personne autant de pouvoirs. L’ayant fait, nous avons préparé le lit de la corruption et de l’injustice, mais surtout de la pauvreté.

    Ce exemple devrait être une raison de plus pour le véritable souverain c’est à dire le peuple, de mettre en place enfin une véritable constitution démocratique et cela quelque soit notre bord. Le pays s’en porterait mieux.

    Vivement que ce message soit progressivement compris des ivoiriens. La pauvreté n’est pas une fatalité chez nous. Elle est la conséquence de choses aussi évidentes qu’un mauvais contrat social.

  5. CYNISME ET MEPRIS ?
    « En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal ». (Le Prince, Nicolas Machiavel)
    L’honorable @Coigny, se serait-il oublié pour une fois, lui le grand connaisseur des sciences politiques, pour invoquer cynisme et mépris souverain dans la réponse du Chef de l’Etat (en reformulant correctement sa phrase) ?

    =============================================
    LUI ET MOI
    On connait la plus célèbre des phrases de Montaigne : « Parce que c’était lui ; parce que c’était moi ! »
    Non, il ne s’agit pas de cela ici. Ce n’est non plus ni un argument spécieux ni un traitement sur mesure pour un prince, le Prince de Nambê, le petit fils de Tondo Klohou, qui fût dit-on, roi chez les Nambê…
    Même si certains ulcérés par la réplique, seraient fondés à croire que la réponse du Président El Hadj Ouattara, donne à penser qu’hors du PDCI, les autres ne pèseraient que la mesure d’une poignée de farine de maïs !
    Qui a dit que « sans le PDCI, le RDR n’est rien » ? On pourrait croire que celui-là sait désormais que « après le PDCI, eux-mêmes sont moins que RIEN dans la balance.»
    Ce qu’il faut retenir dans la réplique d’El Hadj Ouattara, c’est que le Président Bédié a écrit et une réponse en bonne et dûe forme lui a été servie. Le reste, ce n’était que pour détendre l’atmosphère d’un public composé aussi de ceux qui avaient participé au long voyage retour de Chine à Abidjan, et dont certains également au Hadj 1439 H.

  6. LE BUTIN DE LA VISITE D’ETAT EN CHINE ou L’INFORMATION ESSENTIELLE

    « La visite d’Etat en Chine a été très chargée et très fructueuse. En effet, au terme de celle-ci, 18 accords au total ont été signés pour un montant de 3,4 milliards de dollars US, soit 1 900 milliards de francs CFA. Ces ressources permettront la construction de plusieurs routes dont l’autoroute Tiébissou – Bouaké, l’augmentation de la fourniture d’eau potable, la construction d’hôpitaux y compris un CHU à Abobo, la fourniture de plus d’électricité aux populations, l’accès à l’éducation en milieu rural à travers les technologies de la communication, la réalisation de parcs industriels à Abidjan et à l’intérieur du Pays, notamment à Bouaké, qui permettront la création d’emplois, notamment pour les jeunes et de mettre à la disposition de nos Forces de Défense et de Sécurité des équipements modernes pour la sécurité des populations. »

    Apparemment l’essentiel de l’information devient l’accessoire pour ceux qui prétendre tant aimer le pays, au point de ne pas comptabiliser les milliards promis et qui tombent effectivement à chaque voyage dans l’escarcelle de l’Etat !

    Sortez vos calculettes et calculez !!!

    Et pourtant Le 20 heures de la RTI 1 de ce 05 septembre 2018 présenté par la charmante Delphine Gbla, annonçait bien qu’en première nouvelle, El Hadj Ouattara, à la tête d’une forte délégation de huit (08) Ministres et une dizaine de Chefs d’entreprise ivoiriens, nous ramène de Chine, des accords de 1 900 milliards de F CFA….

    Mais on le savait déjà. La visite d’Etat pour nos amis d’en face se limitait en une visite de la Muraille de Chine !

  7. « Mais on le savait déjà. La visite d’Etat pour nos amis d’en face se limitait en une visite de la Muraille de Chine ! »

    Non mon ami, c’est ce que vos supports médiatiques on voulu nous faire croire avant de se rattraper et essayer de faire résonner le volet économique de la visite du régent en chine, venu en charter en compagnie den nombreux autres présidents pour mendier tous la même chose !!

    Non, le tapage de tam tam ne se justifie pas, car les promesses on y est habitué, les apports massifs d’argent qui se volatilisent souvent, tout autant, mais aussi les dettes contractées par cette administration qui n’arrivent pas à avoir un bilan suffisamment contrasté pour que l’on croit que tout va pour le mieux et enfin pour que les ivoiriens puissent sentir qu’il profitent enfin de la croissance ivoirienne à deux chiffres !!

    Mais on ne vous en voudra pas, c’est rare de voir des tapeurs de tam tam, après avoir endiablé la foule avec leurs battements intempestifs, s’essayer au slow et aux rythmes mortuaires plus lents et/ou dépourvus de rythme !!

    Personne ne commente ses faiblesses ou ses bévues !!

    Dabakala

  8. Krrrr krrrr krrrr…

    « … On peut dire que la visite d’Etat en Chine a été très chargée et très fructueuse. En effet, au terme de celle-ci, 18 accords au total ont été signés pour un montant de 3,4 milliards de dollars US, soit 1 900 milliards de francs CFA…. »

    Krrrr krrrr krrrr…

    Un cochon baoulé refondu disait ici qu’il attendait toujours les milliards promis par le Bravetchè…comme si les nombreuses infrastructures déjà construites avaient été financées avec des déchets de porcs. Un autre CANCRE abonné aux cures toutous d’Accra parlait des dernières balades du tombeur de son Excellence Monsieur le président Koudou Laurent Gbagbo. Hummm …des balades qui rapportent des milliards comme ça là…de quoi à assurer des cures toutous toutes sa vie !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    CANCRES (en majuscule svp) …

    té ande

  9. LES RYTHMES MORTUAIRES PLUS LENTS ET/OU DÉPOURVUS DE RYTHME !!!
    Les voisins de FICAYO ou de la Place CP1 de Yop-City, eux qui subissent chaque nuit, de Mercredi à Samedi, les prestations nocturnes de ces nouvelles sociétés spécialisées en « funérailles clé en main », n’ont pas la chance d’apprécier « ces rythmes mortuaires dépourvus de rythmes » que @dabak décrit !

    Comme quoi les PARRAINS DU BRUIT ne sont pas toujours là où on les annonce !
    ========================================
    LE BILAN QUE VOUS NE POUVEZ PAS VOIR

    Pour le voir, évidemment il faudrait le connaitre ! Hélàs, j’en doute !

    Pendant que l’aveuglement vous enfonce et vous emporte, « LA ROUTE DU PRESIDENT » se construit ! C’est du concret. Ce sont les Chinois eux-mêmes qui l’annoncent !
    Connaissez-vous la « Route du Président » en Côte d’Ivoire ? Non bien sûr…

  10. Trump avant d’être président des USA ne décidait rien au niveau mondial. Hollande n’était pas un homme providentiel mais une fois élus ils ont influencé le monde.

    Ce qui est en jeu ici, c’est que quand ton mandat est fini tu pars.

    Personne n’est incontournable ni indispensable sinon les américains qui ont 200 ans d’existence nous l’auraient dit…

    Mr Ouattara a fait, comme tout homme d’état, des bonnes choses et des choses moins bonnes.

  11. >En effet, au terme de celle-ci, 18 accords au total ont été signés pour un montant de 3,4 milliards de dollars US, soit 1 900 milliards de francs CFA

    Dis-moi, tête d’épingle, les Chinois ont offert 1900 milliards pour les beaux yeux de Ouattara, c’est bien ça ? Pour que cette somme tombe en pluie par dessus nos têtes ? Afin que ça rentre bien dans tes oreilles taillées en biseau sous le bonnet d’âne que tu arbores si fièrement : « Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette ». Citation de John Adams, second Président des Etats-Unis.

  12. @wara …

    « Pendant que l’aveuglement vous enfonce et vous emporte, “LA ROUTE DU PRESIDENT” se construit ! C’est du concret. Ce sont les Chinois eux-mêmes qui l’annoncent ! »

    Il s’agit de savoir si vous pouvez voir « the big picture ».

    Vous amusez maladroitement de mon image vous dessert !!

    Je dirais donc plus simplement et au niveau intellectuel de tout le monde, vu que vous mystifiez tout, à quoi sert-il de taper tambour pour des yuan chinois, quand ailleurs on endette le pays à tour de bras, sans oser vanter les inconvénients afférents sur les ondes ivoiriennes ???

    Soyons donc objectif !! Il s’agit d’une balance économique, qui suffit à faire en sort que les ivoiriens, déçus, finissent par cracher sur la « route du président ».

    La perte de popularité de OUATTARA ne sera pas redressée par une simple visite en Chine ou des financements qui auraient été obtenus par n’importe quel pouvoir en charge, LIBRE de sa politique !!

    Taper le tam tam, c’est légitime, mais si des gens ne dansent pas dans l’entourage, c’est qu’il y a forcément quelqu’un qui joue faux ou à contre rythme !!

    On se comprend.

    La propagande ne passera pas !!

    Tout se passe au niveau du peuple de Cote d’Ivoire et de ses perceptions. Le mirage de l’investissement et des fortunes étrangères injectées dans l’économie ivoirienne, ça ne prend plus !!

    Dabakala

  13. Krrrr krrrr krrrr…

    « cochon…Dis-moi, tête d’épingle, les Chinois ont offert 1900 milliards pour les beaux yeux de Ouattara, c’est bien ça ? Pour que cette somme tombe en pluie par dessus nos têtes ? …cochon »

    Krrrr krrrr krrrr…

    En tout cas nous on voit et on touche les réalisations faites grâce aux pluies de milliards du Bravetchè…on se demande comment un porc baoulé de Kôkôti@Coigny-Kro, dont le groin est toujours enfoui dans la boue et dans les décharges, peut il percevoir et apprécier les milliards qui tombent ????

    Krrrr krrrr krrrr…

    Kôkôti CANCRE (en majuscule svp) !!!

    té ande

  14. @Dabak

    Quand les chinois eux memes citent les projets financés et réalisés en Côte d’Ivoire, comme des exemples pour le reste de la sous région, il y a matière à réflexion pour toi !

    Le tout n’est pas de croire que n’importe quel gouvernant aurait pu trouver et négocier ces accords …

    Au fait pendant que les portes occidentales se refermaient les unes après les autres, combien de contrats avais tu obtenu en Chine ?

Comments are closed.