Reforme de la commission électorale en Côte-d’ivoire: Zagol Alain Durant et Koua mettent les jeunes de l’opposition en ordre de bataille

Par Connectionivoirienne

Refus de réformer la CEI avant les élections locales – La jeunesse de l’opposition en ordre de bataille

Ce que Koua Justin et la jeunesse de l’Ung ont décidé

La pression s’accentue sur le régime Ouattara depuis que de façon publique, le chef de l’Etat, de retour de Chine, a opposé une fin de non-recevoir à la réforme de la Commission électorale qu’il a pourtant lui-même annoncé dans son discours à la nation le 6 aout 2018.

Réunie en assemblée générale ordinaire, samedi au Mont Zattro de Yopougon, la jeunesse de l’Ung soutenue par la jeunesse de Eds et la Jfpi, a donné de la voix pour dénoncer cette volteface du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Alain Durand Zagol, dans un propos liminaire dense a fustigé l’attitude du pouvoir qui tend à désacraliser et à décrédibiliser la parole présidentielle. « Il ne s’agit pas seulement de faire des déclarations, il faut respecter la parole donnée », a-t-il critiqué. Bien avant, il a répondu à Koua Justin qui venait de lui adresser un appel en faveur du meeting du 15 septembre prochain. « Koua a lancé un appel. Et nous, Ung, c’est de répondre à cet appel. Notre but, c’est d’envahir le stade d’Anono », a-t-il promis.


Koua Justin qui s’est adressé aux jeunes à cette occasion a dit pourquoi il faut sonner maintenant la mobilisation. Il explique que, Ouattara n’a pas libéré les prisonniers par sa seule volonté. Il y a été contraint par la pression sinon, estime le président de la jeunesse d’Eds, il ne poserait pas d’obstacles à la sortie de tous les prisonniers de la crise postélectorale et à la réforme de la Cei avant les municipales et régionales du 13 octobre. « Ouattara ne fait pas sortir les prisonniers de son propre gré. C’est notre mobilisation qui doit faire sortir Dogbo Blé et les autres encore détenus. Dans son discours, il dit qu’il va réformer la Cei pour les élections à venir. Pendant ce temps, on voit Youssouf Bakayoko appeler au dépôt des dossiers de candidatures. Revenu de Chine, il annonce que les élections ne seront pas reportées et donc que la Cei ne sera pas réformée. Il (Ouattara) nous invite ainsi au combat. Si nous nous asseyons à observer ses faits et gestes, on va se plaindre et lui, il avance. Le carburant augmente, qui se plaint ? 90 % des établissements scolaires sont privés, l’école et la santé sont privatisées, qui se plaint ? (…) On entend des gens dire que Dieu va régler son cas. Mais Dieu, c’est chacun de nous. Je suis venu vous dire que Dieu a besoin de chacun pour libérer la Côte d’Ivoire. Vous qui cherchez le messie, Dieu me dit que le messie c’est vous. Levez-vous pour aller au combat ! », a galvanisé Koua Justin pour la mobilisation du 15 septembre qui verrait la participation de la jeunesse du Pdci.

Pour le secrétaire général de l’Ung Denis Ayékpa qui a ouvert la série des allocutions, l’attitude de Ouattara ‘’nous amène à douter des autres engagements’’. « Dans un pays, il n’y a jamais assez de sacrifices pour la paix », a-t-il interpellé le chef de l’Etat.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction