Côte d’Ivoire: Le Groupe de Madani Maki Tall choisi pour la construction de l’Université de San Pédro

Au centre , le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly et Madani Tall, président du conseil d’administration d’Envol Immobilier. Le ministre ivoirien des Finances Adama Koné, tout à gauche, Moctar Thiam, DG de Envol Immobilier, deuxième à partir de la gauche et le Ministre ivoirien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dr Albert Toikeusse MABRI

L’accord signé le 10 septembre 2018 à Abidjan, à travers Envol Partenariats-Côte d’Ivoire, donne le point de départ pour la construction d’un campus universitaire moderne devant accueillir 20 000 étudiants. Le projet s’inscrit dans le cadre du Programme de Décentralisation des Universités en Côte d’Ivoire (PDU) lancé en 2014.


“Nous en sommes fiers et très reconnaissants vis-à-vis des autorités ivoiriennes qui nous ont fait confiance”, a déclaré l’ex-directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Madani Maki Tall, président du conseil d’administration d’Envol Immobilier tout juste après la cérémonie de signature.

Le campus universitaire de San Pedro est un projet majeur pour la jeunesse ivoirienne et les étudiants de demain dans ce grand pays de la sous-région ouest africaine. L’implantation de ce grand projet universitaire permettra aussi de renforcer la politique du Gouvernement ivoirien en matière d’aménagement du territoire.

Les travaux coûteront 95 milliards FCFA. Leur lancement est annoncé pour octobre prochain et la livraison de l’Université prévue pour septembre 2020.

Avec FinancialAfrik.com

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

3 commentaires sur “Côte d’Ivoire: Le Groupe de Madani Maki Tall choisi pour la construction de l’Université de San Pédro

  1. L’ENTREPRISE FAMILIALE DE 1900 EST MORTE
    VIVE LES CONSORTIUMS DU 21ÈME SIECLE

    Il est révolu le bon vieux temps des Charles Lefebvre (fondateur de JF), des frères Michelin et autres. L’entreprise familiale a vécu.
    De plus en plus nous devrons nous habituer à la mobilité, à la réactivité et à l’inter-opérationnalité dans tous les domaines. Avec ce que cela comporte de souplesse, de capacité d’adaptation. Le monde globalisé c’est ça et rien d’autre.

    La nouvelle entreprise fera désormais plus à du management de projets, avec des équipes mobiles et interchangeables qu’à une gestion solitaire d’un métier éprouvé !

    Bienvenue et bravo à ENVOL Partenariats.

    Après deux ans de patients lobbyings l’équipe de Moctar Thiam en quête de business à Abidjan (La Lettre du Continent n° 743 du 14/12/2016) vient de décrocher son premier gros marché !
    La concurrence SERA TOUJOURS rude.
    Quand le marché de la construction de l’université Amadou Makhtar Mbow à Dakar au Sénégal est gagné par trois entités dont Marylis Btp, une entreprise ivoirienne, ne faut-il pas se féliciter qu’une entité de droit Sénégalais, ayant fait largement ses preuves au Sénégal sur des chantiers majeures de dernière génération vienne nous porter la réplique chez nous ?
    Surtout quand cette entreprise allie savoir-faire technique mais également capacité à lever les fonds nécessaires pour le financement dudit projet, qui fait partie, rappelons-le, des projets du partenariat public-privé (PPP) du PND 2016-2020 (Projet 8 – Construction et équipement de l’université de San Pedro).
    Avec les dernières réalisations d’Envol Immobilier, on peut être assuré d’avance que San Pedro sera non seulement doté d’une des plus Universités de l’Afrique de l’Ouest mais que les travaux seront réalisés dans le temps imparti et avec la qualité requise !
    Il faudra surtout que les tranches sous-traitées par des entreprises locales soient diligentées avec la même qualité et la même rigueur que les entreprises étrangères qui vont débarquer avec leur technologie et savoir-faire.
    A la dernière visite du chantier du Stade Olympique, par le tout nouveau ministre des sports, on a pu lire dans la presse :
    « La Côte d’Ivoire qui doit réaliser des travaux complémentaires comme le terrassement, la voie principale d’accès, l’assainissement extérieur, l’électrification, la fourniture d’eau et autres, traîne encore les pieds… »
    Vive la coopération Sud-Sud !

  2. @Inza Traoré

    « .. car ils ne peuvent pas avoir de contrats en Asie, en Europe, en Amérique ou ailleurs… »

    Commençons d’abord à avoir des contrats en Afrique !

    Réalisons les BIEN ET PROPREMENT.

    En attendant que qu’on soit capable de poser un engin sur Mars !

    Quand les Marocains vont intégrer la CEDEAO, il sera difficile de leur ravir les gros contrats de BTP. Pourquoi à ton avis ?

    Ceci explique cela !

  3. >Les travaux coûteront 95 milliards FCFA.

    Beau projet, très prometteur, et au coût relativement raisonnable. On a presque envie d’y croire, mais avec Picasso (notre seul artiste capable de vendre sa peinture à 110-140 milliards) encore en service dans les locaux de la présidence, on a légitimement quelques craintes.

Comments are closed.