Côte-d’Ivoire: Discours de Bédié ouverture 8e Bureau Politique à Daoukro « Vers un retrait pur et simple du PDCI du RHDP »

8ème REUNION DU BUREAU POLITIQUE DU 24 SEPTEMBRE 2018 DAOUKRO: DISCOURS D’ORIENTATION DU PRESIDENT HENRI KONAN BEDIE

Monsieur la Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif
Mesdames et Messieurs les vice-présidents du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs membres du Secrétariat Exécutif,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité des sages,
Mesdames et Messieurs membres du Bureau Politique,
Chers compagnons

C’est avec une grande joie qu’à l’occasion de la tenue de la 8ème réunion du Bureau Politique de notre parti, je vous accueille à Daoukro. C’est la deuxième fois en l’espace de trois mois que nous nous retrouvons pour examiner la marche et la vie de notre parti, dans un contexte sociopolitique qui appelle notre détermination et notre vigilance.
Comme vous le savez, les récentes évolutions de la situation politique, que connait notre pays, nous confrontent à un certain nombre de défis que nous devons relevez dans l’union et la discipline.
Aussi, voudrais-je vous inviter, au cours du présent Bureau politique, à examiner l’ensemble des points inscrits à l’ordre du jour, dans un esprit de dialogue franc, sincère et courtois, conforme à notre idéal de tolérance et de fraternité.
Je vous exhorte à démontrer la vitalité de notre parti et notre sens élevé des responsabilités.

Les questions auxquelles nous devons apporter des solutions concernent :

• les décisions du bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires ;
• la tenue du 13ème Congrès ordinaire du PDCI-RDA ;
• l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP ;
• l’appartenance du PDCI-RDA au groupement politique RHDP ;
• la participation du PDCI-RDA aux élections locales du 13 octobre 2018 ;
• la nouvelle plate-forme de collaboration politique ;
• la réforme de la Commission Electorale indépendante (CEI).

Concernant les décisions du Bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires, je vous propose de les rapporter purement et simplement pour vider ces contentieux de leur substance. Cela nous permettrait de :
o Procéder au report de notre 13ème congrès ordinaire et à la prolongation des mandats en cours du président du Parti et des autres organes ;
o Dénoncer l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP.
o décider du retrait du PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP.

Relativement aux élections municipales et régionales, je voudrais nous inviter à examiner de façon sereine et pragmatique et ce, dans la perspective de la présidentielle de 2020, la situation et l’environnement qui entourent ces élections.

Certes, nous mesurons les pesanteurs que nous avons maintes fois dénoncées notamment, l’intimidation et le débauchage de nos cadres, l’utilisation frauduleuse de notre logo, le refus du Chef de l’état de reporter les élections locales en vue de la réforme de la CEI, conformément à l’Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, ainsi que le laissait entendre son discours à la nation du 6 août 2018.
Cependant, nous devons prendre en compte la nécessité d’évaluer notre poids sur l’échiquier politique national et l’importance de notre représentation dans les outils de développement local que sont les conseils municipaux et régionaux.

En ce qui concerne la réforme de la CEI, nous devrions poursuivre nos efforts en direction du gouvernement pour lui demander d’y procéder dans les meilleurs délais et dans des conditions consensuelles qui garantissent la transparence et la sincérité des scrutions ainsi que la légitimité de leurs résultats.
Au titre d’une nouvelle plate-forme de collaboration politique entre le PDCI-RDA et d’autres forces vives de la nation, l’adhésion du Bureau Politique est sollicitée afin de me permettre de poursuivre les discussions et de finaliser ce projet.

Mesdames et messieurs les membres du Bureau politique, telles sont les orientations que je voudrais donner à nos assises de ce jour.

Comme vous le savez, l’héritage essentiel que le Père fondateur et ses compagnons nous ont laissé, c’est le PDCI-RDA.


Je ne sais pas ici, en Côte d’Ivoire et particulièrement dans cette salle, qui peut souhaiter la disparition du PDCI-RDA.
Peut-être que je me trompe ; si tel est le cas, que ces personnalités présentes se lèvent pour donner leurs raisons profondes.
Mais, je ne le pense pas, c’est pourquoi la réunion de ce jour sonne l’unité, la cohésion et le rassemblement autour des idéaux prônés par le Père fondateur pour un PDCI-RDA encore plus fort.
En ce qui me concerne, le PDCI-RDA, étant le socle de la Côte d’Ivoire, ne peut disparaitre et ne disparaitra jamais. Et les points soumis à l’ordre du jour comportent ces idées.

Sur ce, je passe la parole au Secrétariat Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales, Porte-Parole du Parti pour la présentation des différents projets de résolutions qui seront soumis à débat.

Je vous remercie !

HENRI KONAN BEDIE

 

«Brèves depuis Daoukro ou nous sommes à l’Hôtel de la paix. Un hôtel qui a perdu de sa superbe avec une cour mal entretenue et un édifice qui se dégrade avec le temps.

Bref, les membres du Bureau politique commencent à arriver. Les danseuses d’Adjanou, (des exorcistes, m’a-t-on dit), reconnaissables par la suie sur leurs visages, sont à l’entrée pour les besoins de purification.

On voit Patrick Bédié qui fait son entrée avec le maire Aby Raoul, plus loin le lion de Bouna, Palé Dimaté.

On continue de faire l’appel.

SD à Daoukro – Restez connectés

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

12 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Discours de Bédié ouverture 8e Bureau Politique à Daoukro « Vers un retrait pur et simple du PDCI du RHDP »

  1. LE FOLKLORE ET LE TINTAMARRE QUI NOUS MANQUENT TANT QUE NOUS SOMMES PLUS QUE DES HAS BEEN !

    Bonne messe !

  2. Krrrr krrrr krrrr….

    Monsieur @Raymond-Assouman alias madame @marianne injection cinétique des week-ends

    Vous dites que y êtes … Quelle est le score du match 2020 PDCI contre PDCI joué ce jour à Daoukro ???

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  3. L erreur fatale que tous commettent c est de vouloir faire du pdci sans bedie.

    On entend pas beaucoup udpci apparemment vite avalé comme un tilapia…

  4. @Marianne,

    Je ne sais pas qui a une stratégie contre Bedié.

    Je constate simplement que de 2011 à 2018 et même 6 ou 7 ans en arrière Bedié a été copilote et son parti largement bénéficiaire des acquis du pouvoir en place.

    Stratégie contre Bedié ?
    Non le RHDP ne saurait à mon avis fonctionner contre une personne ou un parti !

    On connaît l’histoire du RDA. Et les grands combats du PDCI de Houphouët.

    Quand viendra l’heure de mettre sur feuilles les combats de Bedié POUR LE PDCI, il faudra chercher longtemps. Pour remplir un chapitre.

    Tout l’itinéraire est construit autour de son positionnement.

    Que devrons en retenir dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire ?

    Presque rien.

    Quand je vois qu’on nous sert au BP les roitelets Alan et les danseuses d’adjanou, j’ai mal au coeur pour ce parti vestige du RDA.

    Bedié aura été un météore politique et qui n’aura vécu que pour sa petite gloire.

    Il faut être vraiment sinistré pour lui confier une mission de négociations de nouvelles alliances pour son parti à la croisée des chemins.

  5. Krrrr krrrr krrrr….

    Vive donc Bedie…votre nouveau mentor… krrrr krrrr Krrrr !!

    J’imagine déjà Gbagbo 2.0 (s’il sort bien sûr des griffes de Bensouda), Simone 2.0, @Claude-toutou 2.0 et monsieur @Raymond-Assouman) alias madame @marianne injection cinétique des week-ends en train de battre campagne pour Bedie en 2020 sur les chemins refondus de sa vie !!!

    Bienvenue aux nouveaux suiveurs de Bedie !!!

    té ande

  6. ha ce cher Bedié !
    on célèbre à gauche, son divorce subite avec le président ouattara !
    mais on passe sous silence son refus de boycotter les régionales d’octobre comme souhaité par nos chers GOR !
    ce point aurait été satisfait, que ce serait le grand titre de tous les journaux et sites bleus !
    du coup, quel bouffon ce Bedié !?
    dire non à gauche et à droite !?
    vive Bedié !vive le pdci-fpi !
    s’il vous plaît Houphouet !
    ne vous retournez surtout pas dans votre tombe. vous n’êtes pas encore au bout de vos surprises !
    beloo !

  7. Le problème ce n est pas bedie, ce sont les militants du pdci qui veulent pas disparaitre.

    Bedie dans le meilleur des cas utilisera le fpi pour ses fins. L essentiel pour nous c est qu’ il deboulonne.

    @tilapia
    Même tout seul, le pdci avec un bon candidat peut parfaitement venir à bout du rdr. On se connaît dans ce pays!

    Nous comme en 2000 on attend de récupérer le pouvoir tranquillement après ce duel…

  8. Et ce sera bien sûr dans une ambiance nationale festive que Ouattara remettra le pouvoir au nouveau président élu en 2020 … suivez donc Bedie sur le chemin de sa vie pour qu’il soit le nouvel élu !!!

    – Gbagbo 2.0 … pas trop sur… d’après Sangaré Delon!!!

    – Simone 2.0 … ne peut trahir Gbagbo !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  9. HYMNE du FPI
    J’ai écouté, lu et relu l’hymne du FPI. J’en ai eu froid dans le dos

    .
    Faites-en vous-même une exacte et objective analyse.
    « La nation toute entière vous dit merci,
    Ô Seigneur tout puissant,
    De nous avoir donné,
    Celui qui allait affranchir, notre pays.
    Nous sommes fiers de son travail,
    Des beaux jours qu’il nous a donnés.
    Lui qui se lève toujours avant le soleil,
    Et se couche avec les étoiles.
    Liberté, democratie,
    Le courage de tout changer.
    La Côte d’Ivoire suit la trace de cet homme,
    Et le monde entier, nous regarde.
    Gbagbo Laurent, nous te suivons, nous te suivons,
    Montre-nous le chemin.
    Gbagbo Laurent, nous t’écoutons, nous t’écoutons,
    Parle-nous de demain.
    Avec toi, nous espérons, nous espérons, des meilleurs lendemains.
    Tous unis, nous bâtirons, nous bâtirons, les victoires de demain.
    Demain, demain, demain.
    Un jour nouveau se lève sur la Cote d’ivoire »

  10. FÂCHEUX AVEU !
    Il tardait peut-être mais il a donc fini par sortir du ventre :
    « …Nous comme en 2000 on attend de récupérer le pouvoir tranquillement après ce duel… »
    Merci @Marianne !

    Dans les années 80, un parti sans nom (c’est la vérité) est né dans le clandestinité. 20 ans après, il a ramassé un pouvoir suite à la grande bataille dite « bataille des héritiers ». 20 autres années plus tard, il rêve de bénéficier de la même baraka !

    L’aveu n’est ni déconcertant ni honteux. Il est cruellement vrai.

    Dans les marchés, le soir venu, certaines personnes sillonnent les allées en quête de jetons tombés. Quelqu’un m’a dit que le métier paie. Avis à ceux qui disent que l’argent ne circule pas.

  11. Krrrr krrrr krrrr….

    @wara

    Le futur appartient à Tous…

    Il y aura toujours un SORO en lêkês avec calibres 12 pour couper le pays en deux et un autre Bravetchè pour expédier à la CPI le récupérerateur bhété de pouvoir comme en 2011 …

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

Comments are closed.