Mairie de Koumassi : La contestation de N’Dohi se déporte à l’ambassade des États-Unis en Côte-d’Ivoire

« Des bandes armées ont perturbé le vote et modifié le résultat », affirme le sortant N’dohi

Le maire sortant de Koumassi N’Dohi Yapi du Pdci, candidat à sa propre succession qui conteste les résultats de l’élection municipale donnant vainqueur son adversaire du Rhdp, a été reçu mercredi 17 octobre 2018, à l’ambassade des Etats-Unis. Il est allé expliquer aux diplomates américains comment son adversaire Cissé Bacongo en l’occurrence a fait falsifier selon lui, les résultats du vote pour être proclamé vainqueur par la Commission électorale. Des urnes cassées, des Pv détruits, falsifiés ou emportés. C’est l’état des lieux que décrit le principal plaignant.

« Une élection, c’est un rendez-vous entre des électeurs et des candidats. Ce qui s’est passé à Koumassi est extrêmement grave et il faut en rendre compte à l’opinion nationale et internationale. Nous avons été reçus, nous avons échangé, nous avons eu en face des interlocuteurs préoccupés par la situation en Côte d’Ivoire. J’ai eu à indiquer que je ne suis pas pour la méthode violente sinon j’aurais, à l’image d’autres communes, déversé mes militants dans les rues », a déclaré face à la presse M. N’Dohi qui dit être disposé à déposer des recours et à transmettre son dossier de preuves à son parti, le Pdci.
Se faisant plus précis sur la péripétie des événements le jour du vote, le maire donné perdant par la Cei fait ce récit : « A Koumassi, à partir de 15 heures (le jour du vote), nous avons été envahis par des bandes armées qui ont perturbé le bon déroulement du scrutin et qui ont impacté négativement les résultats. Nous ne pouvons pas admettre que dans une élection des bureaux de vote soient envahis par des bandes armées et qu’on tripatouille des résultats. Je parle bien de bandes armées parce que ces personnes étaient armées de machettes, de couteaux et d’armes à feu et les forces de l’ordre étaient impuissantes à réagir alors que Koumassi avait été déclarée zone rouge par les autorités elles-mêmes, d’abord le président de la Cei, puis le préfet. (…) Les résultats ont été faussés par l’immixtion de ces bandes armées. »

Une chose est sure, M. N’Dohi ne ‘’revendique pas la victoire’’. Il réclame la reprise du scrutin à Koumassi comme ce sera le cas juste à côté à Port-Bouët pour des irrégularités presque similaires.
« Les résultats proclamés ne reflètent pas la réalité et cela va de soi, je les conteste », a fait valoir le sénateur du Pdci qui aura présidé aux destinées du conseil municipal de Koumassi depuis 2001.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Mairie de Koumassi : La contestation de N’Dohi se déporte à l’ambassade des États-Unis en Côte-d’Ivoire

  1. @ Michel Kakou

    Donc, Bédié doit se mettre nu sur la place publique pour crier?
    Ce n’est pas dans la culture de chez lui. A quoi servent les collaborateurs alors??

    Tu es tellement impoli que tu traites Bédié d’inintelligent? Bédié a gouverné 7 ans, Lui l’idiot comme tu le dis, n’a pas voulu jouer au Zorro et s’est éclipsé tranquillement quand on a suscité « Le Pustch qui fait avancer la démocratie » . Il a bientôt 90 ans et est libre de ses mouvements.

    Les plus intelligents parce qu’ils se tapaient sur la poitrine d’enfariner les autres au motif qu’ils savent faire la politique ne peuvent en dire autant!!!!

  2. Krrrr krrrrr krrrrr….

    « Mairie de Koumassi : La contestation de N’Dohi se déporte à l’ambassade des États-Unis en Côte-d’Ivoire »

    Les ivoiritaires et les CANCRES (en majuscule svp) refondus de la politique villageoise ne trouvent rien à dire dans ça là!!!

    D’autres CANCRES à cinétique maximale au sommet ne voient rien…tellement préoccupés à ramasser bâches et chaises pour les séances de prière de Simone 2.0 !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  3. Ils sont marrants nos amis adorateurs.

    Quand ils ont des problèmes, ils cherchent toujours les gor!

    En bon connaisseur du milieu rhdp il sait où aller frapper et ça va faire mal: aller se plaindre chez papa communauté internationale!

    Des gens qui n ont pas hésité à mettre leur pays sous contrôle français grâce au mort né GIT , quelle morale politique ils attendent des GOR?

    Je ne le dis pas parce que ç est mon veux, mais le choix qui reste au rdr à mon avis en 2020 c est comment il va céder le pouvoir.

    On se connaît, on a vu dans ce pays, quand les signaux sont comme ça on sait comment ça fini.

    Quand j observe bien, ce n est pas forcément celui qui a la majorité qui prend le dessus depuis 1999,ç est celui qui a le plus de motivation.

Comments are closed.