Côte-d’Ivoire: « Je ne suis pas encore RHDP, mais je suis pour que les enfants d’Houphouët se retrouvent » (Fologo depuis Paris)

Nous vous proposons de larges extraits de l’intervention de Laurent Dona Fologo la conférence du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) organisée à Paris.

« Je n’étais pas prévu pour cette conférence, mais je suis tout à fait heureux d’y avoir pris part. Je suis arrivé à Paris il y a trois jours, pour des visites médicales comme je les fait chaque année. Et j’ai eu un appel de Londres de celui que j’appelle mon fils, Aly Touré de Londres m’appelle : « Tu es à Paris cela tombe bien, j’organise une conférence du RHDP. Si tu es là, tu peux venir. Je serai content que tu viennes ».

Je lui ai dit que cela est compliqué parce que, la présence à ce genre de rencontre, est une nouvelle. S’il y avait quelqu’un que le président Alassane Ouattara, devenu chef de l’Etat, devait chercher à punir, parmi ceux qui méritaient cette punition, j’étais en première position. Parce que j’ai pris position en ma qualité de secrétaire général du PDCI, mêlé et informé de quelques points pas toujours justes, mais qu’il fallait assumer à l’époque, et qui m’ont amené à dire certaines choses qui dépassaient un peu la limite. J’aurais pu en tenir compte par la suite.

« Pour des personnes comme moi, le RHDP est une opportunité. Mettez vous à ma place, moi qui avait travaillé en 1981 dans les conditions que vous savez et moi qui sait certaines choses que vous ne savez pas, ce n’est pas le lieu de le dire, je tombais des nues. Nous avons pris ces positions et aujourd’hui nous voici au bord de la route ».

« Ceux qui sont PDCI ne sont pas anti-houphouétiste. Même si nous ne sommes pas d’accord sur certaines choses, il faut faire en sorte de ne pas aller trop loin dans les mots que vous utilisez » (Fologo)

« En vérité, lorsqu’on vous écoute, jusqu’à la fin on se demande qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi veut-on créer un problème en Côte d’Ivoire là où il n’y en a pas ? Ceux qui sont PDCI ne sont pas anti-houphouétiste. Même si nous ne sommes pas d’accord sur certaines choses, il faut faire en sorte de ne pas aller trop loin dans les mots que vous utilisez, les discours que vous faites, les conférences… pour que le retour soit impossible ».

« Tant qu’on dira le nom d’Houphouët-Boigny, où que que ce soit et quelles que soient les raisons, moi Dona Fologo je serai là. Je suis là à ce titre. Je ne suis pas encore militant RHDP, mais je suis pour que les enfants d’Houphouët se retrouvent ».

Retranscription : Prince Beganssou

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: « Je ne suis pas encore RHDP, mais je suis pour que les enfants d’Houphouët se retrouvent » (Fologo depuis Paris)

Comments are closed.