PDCI RDA Côte d’Ivoire: Bédié apporte son soutien aux candidats malheureux aux élections locales

Le président du Parti démocratique de Côte d’ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a apporté son soutien aux candidats malheureux aux élections municipales et régionales, lors d’une cérémonie de réception qui a eu lieu à Daoukro.

“Chers candidats, vous avez certes perdu une élection, mais vous venez de constituer un capital politique devant nous permettre de mieux nous organiser pour notre objectif majeur de 2020 qui est la reconquête du pouvoir d’État”, s’est adressé le président du PDCI à ces derniers.

Il les a incités à demeurer mobilisés et vigilants dans l’organisation et la vie du parti et dans leurs circonscriptions respectives: “Il vous revient, dès aujourd’hui, de poursuivre la formation et l’encadrement… »

AIP

Facebook Comments

Author: La Rédaction

12 commentaires sur “PDCI RDA Côte d’Ivoire: Bédié apporte son soutien aux candidats malheureux aux élections locales

  1. LE STOCK DES INVENDUS

    Il semble que le peuple par le jeu démocratique a fait son marché local pour les 5 années à venir.

    Pour certains candidats malheureux et enfin résolus à accepter ce sort des urnes, l’avenir n’est pas à la joie. En dehors des dettes contractées pour les besoins de la campagne, des audits pendant tous azimuts pourraient les poursuivre et rattraper dans d’autres fonctions publiques ou parapubliques.

    DECOR DE FIN DE REGNE

    Cette bataille etait la dernière avant la lame de fond de la succession générationnelle.

    Bedié parle de capital politique. C’est un terme juste. Mais ce capital humain désargentés, vieillissant dans plusieurs régions, a des préoccupations locales plus sérieuses qu’une conquête du pouvoir en 2020 qui semble plus hypothétique que vraisemblable.

    L’arme politique la plus puissante en Côte d’Ivoire c’est l’argent. Ainsi l’a voulu le PDCI … de Houphouët à Bedié.

    Le RHDP ne s’est pas gêné au demeurant pour étoffer ses rangs en offrant des raisons crédibles de rejoindre sa plateforme à des indépendants qui savent aujourd’hui l’inutilité du parrainage de Daoukro.

    Les invendus du PDCI seront une charge familiale qui faute d’être bien traitée deviendront des microbes politiques.

    Alex OGOU l’excellent producteur de la belle série de Canal a opportunement titré son film :

    « Seuls les maudits deviennent des microbes.. »

    Et ce ne seront pas les menaces de malédiction d’un mentor FINI qui changeront le cours de l’histoire.

    La bataille de 2020 ne se gagnera pas avec les écloppés de 2018.

  2. Les adversaires politiques de Mr bedie savent qu’ il n aime pas s exprimer directement.

    Aussi ils jouent sur cela pour semer le trouble parmi ses suiveurs en disant qu’ il est otage et non initiateur de la fronde anti rhdp.

    Plus il montera en première ligne moins ses adversaires internes seront crédibles au près de ses suiveurs.

    Quelque chose me dit que ce Mr sera le prochain président ivoirien nécessaire pour fermer la parenthèse de 1999.

  3. >ce Mr sera le prochain président ivoirien nécessaire pour fermer la parenthèse de 1999.

    Un argument politique qui a du poids dans la sociologie ivoirienne : REFERMER LA PARENTHÈSE ouverte par le coup d’Etat de 1999. Et son corollaire de tentatives de coups d’Etat, d’attaques armées, de charniers, d’exécutions froides, de viols, de meurtres, de pillages, braquages et rapines, d’empoisonnements, d’exilés, de réfugiés, de batailles, de fronts ouverts, de commandants de zones, de partition, de manifestations sauvages, de guerre civile, de déplacés, et j’en passe.

    Le retour de Bédié aurait au moins l’avantage de faire admettre au soma ivoirien que nous en avons fini avec ça, que nous tournons la page, que nous refermons et cautérisons la plaie. Même s’il vient juste pour faire les 10 mois de mandat qu’il lui restait à faire. N’étant plus très frais, tout dépendrait alors du colistier avec lequel il viendrait. Pourquoi pas le jeune Billon ?

  4. Subitement, on s’accroche au clair de lune en 2020, plutôt qu’à l’énergie renouvelable. C’est cela aussi, la RCI.

  5. L’INDICIBLE PERFECTION DES TABLEURS INFORMATIQUES

    Pour ceux qui n’ont connu que Microsoft Office et donc son tableur EXCEL, disons que le monde n’a pas toujours été aussi fermé.

    Avant avant il y a eu le tout premier tableur, qui s’appelait VisiCalc. Puis vinrent Multiplan, Lotus 1-2-3, Quattro etc.

    C’est en 1984, que Microsoft développera le successeur de Multiplan, qui est connu aujourd’hui sous le nom Excel !

    Ce qui est fantastique dans le tableur c’est le côté intuitif. Quand vous saisissez une formule si complexe soit elle, le logiciel garde en mémoire la structure de vos données.

    Dans un logiciel sérieux, fiable et vendable…Aucune formule ne pourrait intégrer la stabilité ivoirienne en retenant seulement la parenthèse de 1999…comme limite temporelle fiable et non répudiable.

    Le logiciel refusera l’exécution de la formule en rappelant d’autres parenthèses manquantes toutes aussi importantes les unes que les autres.

    1999 a existé parce que 1993 à été mal geré.

    Et si 1993 a eu lieu, c’est peut etre entre autres raisons, parce que…en 1980…on a modifié la constitution pour éjecter un Yacé pressenti comme potentiel remplaçant de Houphouët.

    Et que fait-on alors de la douloureuse parenthèse du Guébié ? Du Sanwi ?

    ========== PETIT RAPPEL ======

     » …En 1980, la modification de l’âge maximum du président de l’Assemblée nationale, rend YACE inéligible et le poste de secrétaire général du PDCI-RDA est supprimé par le Président de la République Félix Houphouët-Boigny.

    Deux postes qu’il (YACE GREGOIRE PHILIPPE) occupe depuis respectivement 20 et 15 ans….

    C’est un choc pour tout le pays et toute la classe politique qui voient le dauphin de la nation, le plus proche collaborateur du Père de la nation et successeur ultime de celui-ci au poste de Président de la République, perdre ses galons.

    (Lu sur Internet)
    ==================

  6. >1999 a existé parce que 1993 à été mal géré.

    @Wara, qu’est-ce qui a été mal géré concrètement en 1993 ? Je suis vraiment curieux de le savoir.

  7. Paradoxalement je pourrais m impliquer dans une campagne d élection de Mr bedie si et seulement si son premier ministre pressenti est un gage de sérieux de technocrate et de bonne gouvernance.

    A part le sang le sang et le sang je vous pas ce que l après 1999 nous a apporté.

    Adjoumani a bien dit que bedie est une sorte d automate dirigé par le couple billon guikahue.

    Il suffit donc d un premier ministre crédible pour le diriger. Il faut juste qu’ il ne soit ni de près ni de loin lié à tout ce qui s est passé depuis 1999.

    Virer tous ceux qui font double jeu au pdci est la seule manière de rester ce qui manque aux adversaires du rdr: un parti solidaire et fort.

    C est evident que ce pdci est la hantise du pouvoir actuel…tout dépend de qui seront le premier ministre et le vice président.

    Depuis quelque mois je crois à la rédemption de la ci par là fermeture de la parenthèse de 1999.

  8. LES PARENTHESES TOUJOURS OUVERTES

    Dear @Coigny,

    Ce serait dommage que tu aies une fixation sur 1999 !

    Restons cohérents et méthodologiques.

    J’ai dit en les liant que  » 1999 a existé parce que 1993 a été mal geré.

    Et si 1993 a eu lieu, c’est peut etre entre autres raisons, parce que…en 1980…on a modifié la constitution pour éjecter un Yacé pressenti comme potentiel remplaçant de Houphouët… »

    L’ENGRENAGE POST 1993

    1978 : Bedié traité comme technocrate mais mafieux et spécialliste de grandes gabegies, est dégommé du ministre de l’économie et des finances en meme temps que d’autres ministres.

    LA PERCHE DU PERCHOIR…

    Malgré tout Houphouët le met au frigo le temps de lui ménager une autre porte dorée.
    Alors vont la chute de Grégoire Philippe YACÉ.

    Une autre modification de la constitution est opérée après l’éviction de YACÉ pour repositionner BÉDIE.

    Face à la grave crise naturellement personne ne l’a sollicité pour sortir le pays du trou… SES LIMITES ABYSSALES ETAIENT CONNUES…

    Puis survint la mort du maître temporel du petit jeu !

    Dès sa prise de pouvoir le parvenu au sommet par le jeu d’élimination de potentiels adversaires n’aura eut de cesse que de faire table rase. Notamment dans les milieux soupçonnés d’être des soutiens potentiels à ADO du FMI…

    La liste est longue de cadres nordistes dégommes alors de leur fonction. Sans motif valable.

    La frilosité liée à l’incompétence (projets pharaoniques chez lui et la première dame) quand le reste du pays croulait sous de multiples besoins dus aux mauvais investissements malgre le flot de liquidités du a la dévaluation et aux détournements dont ceux de Guikahué (chassez le naturel en 1978, il revient au galop en 1993), faits tous documentés furent le terreau d’un engrenage qui trouvera sa consécration dans l’ivoirité dévoyée et …LES CHEMINS DE MA VIE une autobiographie aux formes indécentes.

    1999 est donc bel et bien le fruit de 1993. La montée au pouvoir d’un incompétent notoire, connu comme tel depuis l’université (relisez Jacques Baulin svp). Une gestion au sommet à l’image de l’homme. Une sortie consacrant l’absence d’intuition et une incapacité à affronter lui même une situation de crise, ayant toujours eu des exécutants pour faire le boulot.

    En un mot comme en mille UN BON CASSEUR DE CANARIS. Donc le produit d’un très mauvais casting !

    Que dois je ajouter de plus à cette précieuse formule en baoulé passée à l’histoire, parce que sortie de la bouche même d’un vrai sachant des uns et coutumes.

    Dia Coigny es tu éclairé ?

  9. @ Wara

    Merci pour ce TD d’histoire, qui permet aux plus jeunes de mieux comprendre ce qui s’est passé dans les années 70.
    Il n’y a rien à ajouter.

  10. @wara,
    A l’évidence l’évocation du coup d’état de 1999, tout comme celui de la rébellion de 2002, te fait pousser des urticaires à toi et aux membres de votre clan . Ayez le courage d’assumer vos turpitudes et manigances qui ont conduit le pays dans le chaos, depuis ce funeste coup d’état de 1999 qui a été qualifié de salvateur par votre mentor. Et cela ne saurait être une simple fixation mais plutôt une tache sombre dans l’histoire du pays.
    Quant à la supposée incompétence de bédié, cela n’est pas conforme à la réalité du pays entre 1993 et 1999 où les observateurs avertis parlaient de 2nd miracle aux vu des performances économiques du pays. Et ces performances découlaient d’une vision à long terme du développement du pays , dont le maitre d’oeuvre était Tidiane TIAM, alors tout jeune ministre, choisi par bédié, et qui a démontré pleinement qu’il était à la hauteur de la tache, et son parcours professionnel montre clairement que bédié a eu le nez creux en lui faisant confiance. Pour ce qui est de la mal gouvernance, il est d’une évidence rare que les exploits de nos dirigeants actuels,ne soufrent d’aucune comparaison. Je rappelle juste quelques hauts faits d’armes:
    – plus de 100 milliards dépensés pour une pseudo réhabiltation des universités publiques
    – plus de 300 milliards retirés des comptes du conseil du café cacao, sans aucun justificatif sur leur utilisation final, selon le dernier rapport d’audit du cabinet KPMG
    – 342 milliards de fonds de souveraineté pour le PR, rien à voir avec les cacahuetes de 15 milliards de bédié, en son temps
    Et pourtant qu’avez vous pas promis lors des élections présidentielles de 2010: Ne donnes pas ta voix à la corruption. Ne donnes pas ta voix au népotisme. Ne donnes pas ta voix au chômage. Hélas ce n’était que des promesses creuses

  11. @veritas18

    Tu as parfaitement raison !

    Pour 2020, on ne partira pas avec les mêmes slogans qu »en 2010.

    La formule sera directe, crue et en baoulé.

    Traduction en francais

    « …IL VEUT PRENDRE ENCORE LE CANARI DE BANGUI. TOI, TU DIS QUOI ? »

  12. Errata

    Lire LE CANARI DE BANDJI et non BANGUI, la belle capitale centrafricaine.

    En baoulé les choses seront sans confusion : M’mézan ….ce n’est pas Miezan

Comments are closed.