La Côte d’Ivoire dénonce une « vente frauduleuse » de ses sculptures aux enchères à Bruxelles

Jean-Marc BOUAZO

La Côte d’Ivoire sollicite le « retrait » de deux de ses « sculptures » en vente aux enchères à Bruxelles ce jour, et dénonce une « vente frauduleuse », dans une note mardi.

La Côte d’Ivoire a saisi la directrice générale l’UNESCO à Abidjan « pour dénoncer et solliciter le retrait de deux sculptures de valeur » d’une vente aux enchères ce jour à Bruxelles, mentionne la note.

« Un pendentif royal et un haut de canne », des objets de l’ »antiquité », sont protégés par une loi Ivoirienne portant protection du patrimoine culturel.

Ces deux sculpturess sont également inscrites sur la « liste rouge » de l’Organisation internationale des musées (ICOM) et « en conséquent,elles ne peuvent pas être mises en vente », précise le communiqué.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Share:

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire