Côte-d’Ivoire: Ouattara nomme plusieurs nouveaux chefs dans l’armée, la gendarmerie et la police (liste intégrale)

————– Union – Discipline – Travail

COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef Suprême des Armées, a procédé ce vendredi 28 décembre 2018, à la signature de plusieurs décrets portant promotion, nomination ou confirmation au sein des Forces Armées de Côte d’Ivoire, de la Gendarmerie Nationale et des Forces de Sécurité Intérieure.

Ainsi, ont été promus, nommés ou confirmés :

I / AU TITRE DES ARMEES

Etat-Major Particulier du Président de la République
– Le Général de Division DIOMANDE Vagondo est promu Général de Corps d’Armée et confirmé Chef d’Etat-Major Particulier du Président de la République.

Inspection Générale des Armées
– Le Contre-Amiral DJAKARIDJA Konaté est promu Vice-Amiral et nommé Inspecteur Général des Armées.Etat-Major Général des Armées
– Le Général de Brigade DOUMBIA Lassina est promu Général de Division et nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées en remplacement du Général de Corps d’Armée TOURE Sékou, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

– Le Général de Brigade KOUAME N’dri Julien Sébastien est nommé Chef d’Etat-Major Général Adjoint des Armées.

– Le Colonel-Major DEM Aly Justin est nommé Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre.
– Le Général de Brigade Aérienne KOFFI N’Guessan Alfred est confirmé Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air.
– Le Capitaine de Vaisseau Major N’GUESSAN Kouamé Célestin est promu Contre-Amiral et nommé Chef d’Etat-Major de la Marine Nationale,en remplacement du Contre-Amiral DJAKARIDJA Konaté. Commandement des Forces Spéciales

– Le Lieutenant-colonel TIBE Bi Lopua Toussaint est promu Colonel et est nommé Commandant des Forces Spéciales.

II / AU TITRE DE LA GENDARMERIE NATIONALE

– Le Général de Brigade TOURE Alexandre APALO est nommé Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale en remplacement du Général de Division KOUAKOU Nicolas, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
– Le Colonel-Major KOUASSI Kaunan René Stanislas est nommé Commandant Supérieur en second de la Gendarmerie Nationale.

III / AU TITRE DE LA POLICE NATIONALE

– Le Contrôleur Général KOUYATE Youssouf est confirmé Directeur Général de la Police Nationale.
– Le Commissaire divisionnaire Major YAO Kouamé est nommé Contrôleur Général et confirmé Directeur Général Adjoint chargé de la Sécurité Publique.

IV / AU TITRE DES DOUANES IVOIRIENNES

Le Colonel-Major des Douanes DA Pierre, Directeur Général des Douanes est promu Contrôleur Général.

Fait à Abidjan, le vendredi 28 Décembre 2018

Author: La Rédaction

24 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Ouattara nomme plusieurs nouveaux chefs dans l’armée, la gendarmerie et la police (liste intégrale)

  1. « Le partage » est toujours illégal et disproportionné.
    Ce sont les « Nordistes » qui restent maîtres(les seigneurs) de notre pays.

    Ouattara devrait nommer un Bété ou un Dida et autre Attié comme CEMA , et lá les ivoiriens sauront qu’il est entrain de les reconcilier.
    Feu Houphouet Boigny n’a nommé brièvement qu’un seul Akan comme CEMA pendant ses 33 ans au pouvoir.

  2. Je lis

    Feu Houphouët-Boigny n’a nommé brièvement qu’un seul akan comme CEMA pendant ses 33 ans au pouvoir….

    Or donc il a quand même nommé un akan ….mais passons …

    Quand l’hôpital se fout de la charité…..vraiment

    Houphouët n’a nommé aussi QUE des akans ( Baoulé pour être plus précis ) comme ministre de La défense de 1960 à sa mort ….qui dit mieux ? Politique poursuivie par BEDIE avec LÉON KONAN KOFFI et BANDAMA N’Gatta jusqu’au coup d’état …même Koudou Laurent s’y est essayé …sur ses 4 ministres de La Défense nommés volontairement 2 étaient Baoules….

    Gendarmerie nationale ….là il vaut mieux même ne pas en parler …sous HOUPHOUËT et BEDIE le seul non baoulé à avoir commandé les pandores est OUASSENAN KONE….le seul ……qui dit mieux ?

    Alors comme disait Philippe Néricault la critique est aisée et l’art est difficile..

    Des fois il faut savoir s’abstenir même si la paille dans l’œil de l’autre semble plus facile à voir que la poutre qui est dans notre propre œil…

    Kalass ( terminé en arabe )

  3. @Mantape

    Affirmatif pour l’essentiel.

    A la gendarmerie on pourrait t’opposer un autre contre exemple.

    Feu le Général Oumar Ndaw, Commandant supérieur de la gendarmerie nationale puis  ministre de la Sécurité intérieure de Félix Houphouët-Boigny. Avec 37 ans à la gendarmerie, l’enfant de Sassandra, peut ne pas être inclus dans le bataillon Akan. Même si pour faire bonne mesure, il fallait beaucoup leur ressembler …

  4. >Feu le Général Oumar Ndaw, Commandant supérieur de la gendarmerie nationale puis ministre de la Sécurité intérieure de Félix Houphouët-Boigny. Avec 37 ans à la gendarmerie, l’enfant de Sassandra, peut ne pas être inclus dans le bataillon Akan. Même si pour faire bonne mesure, il fallait beaucoup leur ressembler …

    Tu as tout faux @wara, mais ne compte pas sur moi pour t’offrir la badine pour…

  5. AU COMBAT ET SUR LE TERRAIN

    L’élite ne decide pas forcément du sort des batailles.

    Autrement dans une certaine mesure « decembre 1999 » aurait été circonscrit et neutralisé.

    Félicitations à mon oncle élevé au grade de Général de Corps d’Armée !

    Il a fini avec Brigade. Il a dépassé Division. Maintenant il aligne des corps d’armée !

    Il intègre un cercle très réduit.

    SANS BRUIT !

    Nous pour lui et à sa place, on fera beaucoup de bruits au village !

    Les jaloux vont….

  6. @Coigny

    Sachant ce que tu sais mais que beaucoup trompés par les apparences ignorent, j’ai pris soin de mettre sous une forme qui autorise le doute.. J’ai donc écrit … »on pourrait t’opposer un autre contre exemple… »

    Donc même si tu ne dis pas ce que je sais mais que je n’ai pas dit ici pour préserver la forme des choses et le silence des cimetières, je n’ai pas tout faux !

  7. Pour @Srika blah

    É begnin mainyo
    Nanan BOIGNY Gôlèli oho…
    BOIGNY ohooo
    Tanzou binga tiya soi…
    Tanzou binga tiya soi !

    Au lycée, j’ai demandé un jour à mon voisin de table, Konan kouadio Désiré Raphaël de m’apprendre les paroles, qui étaient EN BAOULE, de la marche aux pas de l’oie (la fameuse marche Stechschritt) de la garde républicaine.

    Voilà donc ce qui m’en est resté. Que les puristes me pardonnent…

    C’était beau. Le baoulé chanté par tout un corps !

    Hélas depuis lors, ADO a tout mélangé ! Il a décidé que la chanson de notre garde d’élite doit être entonnée dans les principales langues du pays. Et non seulement dans UNE SEULE LANGUE, fut elle celle du chef des armées !

    Rattrapage… républicain !

  8. Et le Gl Touré Sékou (ou Sékou Touré), déjà à la retraite ? Je le croyais encore bon pour le service… A moins qu’il ne soit victime des querelles intestines depuis que Soro et Bédié ont dansé au son de la fanfare.

  9. >Hélas depuis lors, ADO a tout mélangé ! Il a décidé que la chanson de notre garde d’élite doit être entonnée dans les principales langues du pays.

    Oui, il est bon que la diversité ethnique de ce pays soit mise à l’honneur. Mais dans notre cas, la motivation est liée au traumatisme perceptible au défilé qui eut lieu le jour des adieux de la République à son « père ». Souvenons-nous : le bras de fer mené pour la passation de pouvoir aux termes constitutionnels a vu la défaite de Ouattara. Il sera « contraint » de boire de calice jusqu’à la lie en revenant en Côte d’Ivoire pour les obsèques, et cerise sur le gâteau, en assistant à la parade militaire avec ce fameux chant dorénavant customisé avec le nom de Bédié, qui buvait du petit lait. Un moment dont le caractère « difficile » (proche du calvaire) était perceptible sur les dents serrées et le visage crispé de Ouattara. Une chose s’est passée ce jour-là. Et qui sait si le virage violent pris par la politique en Côte d’Ivoire n’a pas eu pour déclencheur ce moment précis ?

  10. @Coigny

    Après plus de 40 ans sous les drapeaux et la grande muette, le Général Sékou Touré, peut passer à autre chose.

    Il a honoré les Mandjou, les kablas Touré. Et surtout la liste de Touré Sekou du Denguelé dont l’un (de ses homonymes) fut longtemps brillant Ingénieur de Petroci.

    Bon repos mon Général. Loin des bruits de la grande ville…

  11. QUAND LES PETITES CAUSES GÉNÈRENT LES GRANDS EFFETS

    « La motivation est liée au traumatisme perceptible au défilé qui eut lieu le jour des adieux de la République à son “père”….

    SOIT !

    J’ajouterai à la suite que cette adaptation précipitée de cette chanson célèbre, en y intégrant le nom de BEDIÉ et un autre vers (saugrenu !) avait un côté dévoyé et quelque peu déplacé.
    C’était peut être la fausse note de ce magnifique défilé !

    Je ne sais plus ce que Gbagbo a fait de tout ce folklore en baoulé ?

    Et j’en viens à la Refondation …

  12. @ mantape

    Tu as raison sur certains points, et encore!!!!!

    Mais dis-moi: du Ministre de la défense et du Chef d’Etat Major, qui détient les armes?

    J’espère que tu connais dans l’ordre, les premiers aide-de camp d’Houphouët: Zézé Baroua, Ori Félix! Et contrairement à l’imaginaire populaire, il y avait des Baoulé de ce grade dans l’Armée.

    Souvent on dit que tel ou tel a fait St-Cyr. Mais ST-Cyr est composé de 3 écoles dont la plus prestigieuse où on y accède après des cours préparatoires. Il y a une 2me école où accèdent des sous-officiers supérieurs et la dernière création est orientée vers la formation des officiers généralement des élites de nos Armées Africaines. Il en est de même pour l’Armée de l’Air et la Marine.

    Si je ne m’abuse, les 3 premiers ivoiriens à avoir fait respectivement ces écoles sont: Abdoulaye Coulibaly pour l’Armée de l’Air, Lamine Fatiga pour la Marine et Feu Gustave oufoué pour l’Armée de Terre.
    Les 2 premiers ont atteint les postes de chef d’EM de leur Arme. Il n’en n’a pas été le cas de Oufouè Gustave qui a été Gouverneur du Palais et brièvement adjoint à Ori Félix à l’Etat-Major. Ce n’était certainement pas par incompétence mais peut-être par géopolitique comme HOUPHOUËT aimait à le faire. A cette époque, après Ouassenan, il y a eu Botty Koffi (pas Baoulé mais Yaourè), ensuite N’daw dont la mère était Baoulé de Toumodi. Kouamé Sévérin a été nommé sous Bédié au moment ou Gueï et après, Timité sont passés à la tête de l’Armée jusqu’au Coup d’Etat!

    C’était pas contribution qui peut présenter quelques « trous » et non à but polémique ou critique des nouvelles nominations!!

  13. LA REFONDATION, QUE D’ENORMES ESPOIRS DÉÇUS !

    Avez vous entendu parler de …
    Odartey Nii LAMPTEY ?

    Si oui…son histoire résume le sentiment de beaucoup par rapport à la mise en oeuvre de la Refondation.

    Je ne pouvais pas trouver mieux.

    Sinon un petit retour en arrière

    Nous sommes en 1991. A la Coupe du monde de moins de 17 ans.

    Un petit ghanéen domine toutes les futurs stars mondiales.

    Le Roi Pelé est présent dans les tribunes. Les larmes aux yeux il professe  » ce garçon est le futur Pelé. Il fera mieux que moi… »

    Oui Odartey Nii à 15 ans était promu à un bel avenir. Il « devait être le plus grand joueur de l’histoire du football africain et certainement du monde. »

    Hélas que de déception ! Je ne vous compte pas les déceptions accumulées.

    Un jour au Ghana, j’avais lu dans la presse des faits divers qu’une vieille sorcière avait confessé avoir « avalé l’âme » de Nii LAMPTEY. Et donc détruit de fait les promesses de carrière de la star ghanéene.

    Entre nous, qui a avalé l’âme du FPI pour qu’une fois au pouvoir toutes les belles promesses de la REFONDATION aient été réduites à néant ?

    Rien que dans le domaine militaire dont on parle ici, la Refondation sur le papier nous promettait monts et merveilles !
    N’avait elle pas en Lida KOUASSI un expert de très haut niveau des questions militaires ?

    Qu’est ce qui n’a pas marché ?

    La réponse habituelle « c’est la rébellion.. » Je n’en veux pas.

    Soyons sérieux !

    Le jour oû l’autocritique sera faite, la Refondation qui reste toujours UN CHANTIER A REALISER, rassemblera de nouvelles adhésions.

    J’ai bien écrit LA REFONDATION et non le FPI !

    Ca veut dire que le RHDP peut s’approprier la Refondation.

    J’entends déjà les cris voire les hurlements de part et d’autre..

  14. @srika blah

    On ne change pas une ethnie…pardon…une équipe qui gagne…n’est-ce pas ???

    Avec toutes ces menaces apocalyptiques bhétés proférées après la chute brutale à cinétique initiale au top, il fallait surtout éviter de se poignarder avec son propre couteau en nommant un membre de la galaxie bhétépack comme CEMA. Ce qui est sûr, avec ce rattrapage CEMA-tique, toutes les velléités d’attaques et autres attaquettes de commissariats ont été proprement matées !!!

    Qui dit mieux…

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  15. @grand frère wara ….débat plus que passionnant….

    Je n’ai pas oublié oumar n’daw….vu ton très haut niveau d’information.tu n’ignores pas que la MAMAN du général n’daw était une baoule pure et dure …
    Lui même ne parlait pas le wolof mais …le baoule…ses enfants dont sa défunte fille ALINE ( RIP ) en dehors du français s’exprimaient en …..baoulé…
    Qui dit mieux ? ….tome II……

    @njia coigny

    Il faudra bien arrêter un jour de te passer des films où tu t’exclames keskonsemarre….loool

    En Côte d’Ivoire le grade de général de brigade donne le droit de bosser jusqu’à 60 ans ( 2 étoiles ) …
    Ensuite tu gagnes une année par étoile …donc un général 4 étoiles peut donc bosser jusqu’à….je fais l’opération je pose mon un je retiens un ….résultat 62 ans …..et le Général Touré a ….je te le donne en mille ..62 ans ….
    Question où se trouve la gueguerre avec SORO dans les statuts et codes de la fonction militaire .??? So simple

    Ah …la refondation !!! rien qu’une vaste escroquerie morale ….

    @kana 7 …

    J’aurais raison ..et encore ? Loool j’attends que tu me démontres en quoi j’ai tort ….
    J’ai lu ta contribution …en effet comme tu le dis modestement ( c’est tout à ton honneur ) elle comporte non pas des trous mais des abîmes….
    Je vois que tu insistes sur la différence entre baoulé et yaouré…lol…les yaourés sont ils akan ou non ?
    Vous voyez le problème avec vous c’est que vous ne concevez pas que le nord de la Côte d’Ivoire n’est pas un territoire homogène monocolore mono-ethnique ….
    Autant tu différencies baoulé et yaouré autant tu aurais pu savoir si tu avais fait un minimum d’effort de recherche que le général Bakayoko est koyaka de Séguéla alors que Touré Sékou est lui d’Odienné…différence pour différence…

    Qui du chef d’état major ou du ministre de La défense détient les armes ? violente question comme dirait n’guess bon sens ….

    Un sujet débattu de long en large au army command and staff college de Fort Leavenworth ,kansas…( je te déconseille le tourisme labas…hiver assez rigoureux..) …

    Retiens qu’il y a deux cas ( BONJOUR EN K 2 K ) …

    État d’urgence ou de guerre et stade d’alerte Alpha ( A) en mot simple situation normale

    Sans rentrer trop dans les détails retiens que dans un état c’est l’exécutif qui définit le format de son armée son équipement et la politique de défense nationale à travers une loi de programmation militaire…
    Donc le CEMA NOMMÉ PAR L’EXÉCUTIF ,,,( et oui ) n’est que l’instrument de cet exécutif….le cema n’est que le chef des porteurs d’armes ….dans les pays où il y a l’arme nucleaire c’est l’exécutif qui a les codes de lancement…
    Exemple …les missiles nucléaires à moyenne portée installés sur les rafales ont des codes qui ne sont détenus ni par le pilote ni par l’officier système d’armes ni par le commandant d’escadron ni par le chef de l’armée de l’air etc….
    L’exécutif lui a les codes et si besoin est il les transmet aux forces ….
    Voilà pour répondre à ta question …

    Pour les aides de camp ( bien que complètement hors-sujet ) je te suggère de BIEN revoir le rôle d’un aide de camp à ne pas confondre avec un chef d’éta-major particulier ….donc qu’il ait pris des bhétés selon toi alors que des baoulés avaient ces grades ne démontre rien du tout ….confusion des tâches ou ..méconnaissance des rôles …

    J’ai lu avec force amusement ta leçon ( loool) sur ST-cyr que moi je préfère appeler COËT…merci ..lool je ne mourrai pas idiot …plus sérieusement mais ..même là tu te trompes .
    ESM …école spéciale militaire de st Cyr on n’y accède pas après des cours préparatoires mais après les CLASSES PRÉPARATOIRES….( le diable est dans les détails) …les prépas comme on dit …

    Ensuite pour accéder à l’ EMIA ( École Militaire interarmes) il ne faut pas être uniquement sous officier supérieur mais sous-officier tout simplement et depuis 2010 les hommes du rang peuvent aussi passer le concours .( ..Wikipedia n’est pas à jour sur tout ) ..

    Et ensuite oui il y a le cours spécial de St Cyr …pour les armées non uniquement africaines ( erreur) mais des pays qui ont des contrats de défense avec la France …des qataris et des laotiens ont été intégrés à certaines promotions du cours spécial…

    1er st cyrien ….ouffouet kouassi ? Faux …renseigne toi ….

    feu GUEI ROBERT ET Feu le colonel Ariko ont fait Coët bien avant ….

    Armée de l’air..Abdoulaye Coulibaly ? Faux encore ….feu Le colonel GUIDY Léopold et le COLONEL MAJOR vassanoussi Bamba à la retraite ex-attaché militaire à Paris ..ont intégré Salon de Provence en 1965 quand Coulibaly arrivait en 1966…

    Seul le cas du contre-amiral FADika ( promo 66) est juste ….1/3 ….non satisfaisant …

    Tu cites le cas de TIMITE….LOOL mauvaise pioche …
    Timité ( RIP) était le beau fils….d’Antoine konan Kangah ..l’inamovible maire d’Abidjan avant les élections libres et cacique de chez cacique du PDCI ….donc épouse …baoulé…ceci peut il expliquer celà ? surtout au temps de l’ivoirite Bédiéienne ? Chacun se prononcera …

    Bref même si on reste jusqu’à la semaine prochaine on pourra parler des us et coutumes des exécutifs précédents ….

    Je rappelle à toutes fins utiles que le débat portait sur les ministres de La Défense….
    Houphouët-Boigny konan BANNY m bahia blé Kouadio…re BANNY …Léon konan Koffi ….bandama n’ gatta……..point commun ?

    Kalass…

  16. J ai deux satisfactions ce matin.

    @mantape n est pas l abruti que je pensais un et de deux je constate que eux même ils étaient très mal à l aise dans leur rattrapage et politique sectaire. C est pour cela ils sont si heureux de commenter de façon civilisée ce qui à première vue ressemble à des nominations républicaines.

    A première vue car soit l armée ne reflète pas la sociologie de la population ivoirienne (il n y a pas que des baoules et des dioulas dans le pays). soit ils sont dans la poursuite de leur annexion forcée du pdci en lui prenant ses cadres de force et en nommant des membres du vivrier électoral pdci au coeur du pouvoir. pour de fait faire passer le seul message qui les intéresse: votre place est de rester au pouvoir donc au rhdp pourquoi prendre des risques avec ce roublard de fpi??

    Le pouvoir est divin. Quand ton temps est arrivée aucune stratégie ne pourra en inverser le cours: le nombre de votants s il doit être en ta défaveur sera en ta défaveur.

    C est ce que fologo traduit bien par quand tu dois mourir noyé tu meurs pas pendu.

    Bonnes fêtes de fin d année.

  17. @Mantape

    Ton travail de recherches est plus que salutaire. C’est un fonds académique historique à préserver parce que ces informations bruissaient sous le manteau.

    On demande aux sachants d’oser écrire leurs mémoires pour libérer le pays. De tant d’inepties qui bloqueest son épanouissement.

    Houphouët était un chef traditionnel avant d’être chef de parti politique. Et chaque tradition à ses lois. Houphouët ne s’est pas REFAIT, une fois devenu leader du RDA.

    Je savais très bien qu’il acceptait difficilement un « intrus » autour de lui. Au moins qu’il ne soit neutralisé d’une manière ou d’une autre. Et QU’IL SERVE DE FAIRE VALOIR pour justifier ce qu’il voulait faire croire. Contraint de le faire il s’entourait de mille précautions.

    Au demeurant pouvait on lui reprocher ce qui lui permettait une certaine réussite politique et à la clé une longévité sur l’échiquier africain ? Il faut se remettre dans les conditions d’alors pour le juger…

    Le danger était que ses héritiers cherchent à reproduire le même schéma.

    @Marianne a raison. On pourrait interroger la composante sociologique de notre armée pour comprendre certains « phénomènes paranormaux » !

    La Côte d’Ivoire n’est pas le Tchad dont la force de l’armée réside dans sa composante ethnique. « ….Essentiellement recrutées parmi les Zaghawa – une ethnie du nord-est du pays –, les unités d’élite de l’ANT font preuve d’une relative homogénéité et d’une toute aussi relative fidélité au pouvoir en place. Cette montée en puissance des Zaghawa dans l’armée date de l’arrivée au pouvoir de Hissène Habré, en 1982. Avec un CEMA Idriss Déby entouré de sa tribu… »

    On voit au demeurant les dangers d’un tel système. Pour le développement harmonieux du pays. Pour l’équilibre de la nation. Pour la justice sociale etc.

    C’est en cela qu’il faut salue depuis la crise de 2017 l’arrivée au sommet de nos forces de défense de produits au parcours légitimé par une formation de qualité et un état de service incontestable.

    C’est du reste tout à l’honneur du Président ADO d’arriver à ce résultat.

    La refondation lorsqu’elle était dans l’opposition y avait LONGUEMENT réfléchi. Gbagbo lorsqu’il était député, stigmatisait au quotidien cet état.

    Dans les tribunes du FPI, Lida KOUASSI en faisait ses thèmes de prédilection.

    Helas…

    Une fois au pouvoir, il faudra attendre qu’excedé un Mamadou Koulibaly, Président de l’assemblée nationale, interpelle le pouvoir FPI et feu TAGRO pour qu’on ait un début d’explication maladroite.

    TAGRO ne faisait pas dans le détail. Et cela donnait ce que nous avons vu.

    Depuis les chansons Zouglou de Espoirs 2000, les ivoiriens savaient que la police est remplie à plus de 30% dune seule ethnie. Cela date des années 80 et 90. Donc bien avant le FPI au pouvoir.

    Ce qui est inacceptable c’est que la Refondation qui avait longuement réfléchi à un problème vienne aggraver une situation.

    Et cela donna une saisine du PR GBAGBO en 2010 pour « Déterminer le nombre d’admis, tous corps confondus, au concours d’entrée à l’Ecole Nationale de Police, session 2007-2009 qui sont originaire des sous-préfectures de Saïoua et Nahio ; vérifier également si le ministre de l’Intérieur a directement ou indirectement marchandé les places mises au concours ou s’il a fait obstruction aux poursuites engagées contre une personne qui les aurait marchandées. … »

    On decouvira alors que Pour le concours incriminé :

    =============

    Ressortissants de Saïoua : 

    -02 admis sur 15 s’agissant des commissaires de police 

    -02 admis sur 55 en ce qui concerne les officiers de police 

    -62 admis sur 1435 en ce qui concerne les sous-officiers de police. 

    Ressortissants de Nahio : 

    -01 admis sur 15 s’agissant des Commissaires de police 

    -00 admis dans la catégorie des officiers 

    -02 admis en ce qui concerne les sous-officiers de police sur 1435 

    Soit un total de 66 admis sur 1505 pour la sous-préfecture de Saïoua et 03 admis sur 1505 pour la sous-préfecture de Nahio. 

    ===========
    Mais on retiendra surtout que

    « …Lors de son audition, le Président de l’Assemblée Nationale a déclaré qu’au cours de cette réunion, le Ministre de l’Intérieur a confirmé avoir réservé 2/3 des places mises au concours pour recruter des militants à la solde du FPI, afin de consolider les assises de ce parti sur toute l’étendue du territoire national. Au cours de son audition par les enquêteurs le ministre de l’Intérieur a nié s’être livré à une telle pratique. Son chef de cabinet, Monsieur Behiri Degbou, entendu, a déclaré n’avoir favorisé ni directement ni indirectement les candidats de son village (Digbam) admis au concours d’entrée à l’ENP. Ce dernier a soutenu qu’il ne les connaissait pas. Le secrétaire national de la jeunesse Fpi, monsieur Konaté Navigué qui a été aussi entendu a également abondé dans le même sens en indiquant qu’au cours de la réunion extraordinaire du 10 juin 2010 à laquelle il était présent, le ministre de l’Intérieur n’a jamais tenu les propos à lui attribués par le Président de l’Assemblée Nationale … »

    2/3 DE PLACES AU CONCOURS POUR LE FPI….

    Voici pourquoi beaucoup pensent à tort ou à raison que la Refondation aura été à la tâche UNE VASTE ESCROQUERIE.

    Mais je persiste à croire que le FPI en tant que parti composé au sommet d’intellectuels, avait une grande capacité d’analyses des situations. Mais à la décharge des intellectuels enfermés dans leurs tours d’Ivoire, beaucoup n’étaient pas outillés pour gérer une administration publique. Le FPI a cassé l’Administration ivoirienne et donc tout ce qui fonctionnait bien avant 2000 ! Pour installer à la va vite un système de prébendiers pour le compte d’un parti.

    En un mot comme en mille, cela s’appelle tromperie sur la marchandise. Au bas mot, le code des obligations civiles et commerciales condamne cette escroquerie.

    Voici pourquoi nous sommes heureux de l’avènement d’un Commando, Fakoly de surcroît, comme CEMA.

  18. Sun Tzu dans le chapitre 4 de son œuvre L’art de la guerre ( ouvrage de référence obligatoire à l’école coranique de SINDOU étudié avant d’affronter les troupes Gbagboines) nous apprend qu’il ne faut JAMAIS sous-estimer l’ennemi….
    Erreur chronique de la refondation qui prenait le MPCI pour des cuisiniers des athlètes,des analphabètes…des dozos «achirant lé chékirité » pour parler comme un nazillon MIA today ( missing in action…terme utilisé pour les soldats portés disparus au combat)…
    Au moment de justifier donc l’échec du braquage électoral et le depart encore plus calamiteux que l’arrivée de la refondation national-socialiste tropicale on nous a sorti ce sont les blancs qui ….bla bla bla …le disciple de Kragbe gnangbe lui même admirateur de GOEBBELS Koudou Laurent alias JESUS II le retour n’étant pas en reste en écrivant que c’est l’armée française qui l’a arrêté….voir son dernier brûlot…euh pardon livre …MOUROU alias Atchingé et Touré Hervé alias Vetcho doivent se mordre les doigts d’avoir respecté les consignes de prendre JESUS de MAMA vivant …vu que c’était l’armée française … les gbagbocons auraient donc accuser l’armée française..so simple….dry run …disregard…

    Alors qu’un tranny au sexe indéterminé me taxe d’abruti je préfère…plus ton ennemi te sous-estime plus tu as des chances de la vaincre ….

    Le pouvoir est divin …dixit le gbagbocon cinétique des injections du samedi..ah bon ? Or donc ?
    Quel réveil tardif….si les canidés avaient dit cela au chef de la meute hurlante en 2010 il serait ce jour tranquillement tranquille à Mama …avec Simone et/ou Nadi..whatever..

    On ne refera pas l’histoire..que chacun assume ses turpitudes

    Saabé ( té ande en moré)

  19. @mantape
    Je te fais une proposition. Soit tu prends ton temps pour te relire avant de te précipiter pour valider témoin d une personnalité excitée soit tu laisses ton texte.

    Mais ce que tu fais la c est ridicule.

    Il y a tellement de livres écrits sur cette guerre que je suis étonnée que tu en sois encore aux fantasmes sur qui était réellement ceux qui ont fait plié l armée nationale ivoirienne.

    Qu’ un homme de ton niveau puisse croire que c est pour la démocratie ou la vérité des urnes que nos gaulois se sont investis dans cette crise c est sidérant.

  20. @marianne alias mamou moncon cinétique

    Rien à foutre de tes propositions aussi stupides que la connerie abyssale qui caractérise ta piètre personne…

    Pour la guerre tu peux croire ce que tu veux ou plutôt ce que ton esprit rétors et évanescent est à même de comprendre …c’est le problème de ta meute de canidés…pas le mien …

    Té ande

Laisser un commentaire