Avant le congrès constitutif du parti unifié Méambly réaffirme son appartenance au Rhdp

Le député de Facobly et président d’Agir pour le peuple (App), Méambly Tié Evariste Edouard, remercie les populations du Guemon après les régionales partielles du dimanche 16 décembre 2018 à l’issue desquelles, il est arrivé 2e avec 30,79 %. Il exprime sa reconnaissance à ceux qui ont voté pour lui comme à ceux qui ne l’ont pas fait.
Dans les 4 départements du Guemon, le candidat Méambly a non seulement gagné dans deux départements (Facobly et Kouibly), mais il a remporté l’élection dans le grand canton Zarabahon dans le département de Bangolo.

Avant même la proclamation provisoire des régionales dans le Guemon, il avait félicité son ex-adversaire, Serey Doh Célestin dit Adjaro. L’ex-président du Conseil régional du Guemon, faisant preuve de fair-play, et après avoir investi 7,2 milliards de F Cfa en 5 ans de mandat, s’est dit prêt à aider le vainqueur à terminer ses œuvres.

« Deux résultats sanctionnent une élection. Soit vous gagnez ou vous perdez. Depuis que je suis entré en politique, je me suis habitué à la victoire mais aujourd’hui, j’apprends à perdre et c’est de bonne guerre. En effet, de 2011 à 2018, j’ai eu à faire 7 élections en 7 ans (4 législatives et 3 régionales), soit pratiquement une élection par an. C’est donc la seule que je perds. Et je tire les leçons de cette aventure oh combien instructive. Je suis un compétiteur et je le demeurerai. Je félicite le vainqueur des régionales dans le Guemon, Serey Doh Célestin, que j’ai déjà appelé. Je mets à sa disposition tous les projets en cours dans la région notamment le Schéma régional d’aménagement du territoire (Srat) qui consacrera la construction de 290 km de route dans le Guemon. Je reste également à sa disposition en qualité de fils de la région mais aussi et surtout, en tant que tout premier président de cet instrument de développement local, le Conseil régional du Guemon. Félicitations aussi au troisième Doho Simon qui n’a pas démérité. Merci à toute la population du Guemon pour sa confiance durant les 5 premières années et les voix obtenues lors de ces élections 2018 », avait indiqué Méambly Evariste.

Aujourd’hui encore, il profite de cette période pour dire merci et souhaiter une bonne et heureuse année 2019 aux populations du Guemon et à toute la Côte d’Ivoire.
C’est l’occasion également pour le président d’App de réaffirmer son adhésion totale et entière au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) du président Alassane Ouattara.
Après deux séances de travail avec le ministre Cissé Ibrahima Bacongo, Directeur de cabinet du président du Rhdp, le leader d’App avait formalisé, vendredi 7 décembre 2018, son adhésion au parti unifié Rhdp par une déclaration solennelle.

D’ailleurs, M. Méambly se prépare à prendre une part active au congrès constitutif du Rhdp, le 26 janvier 2019, avec les cadres de son parti, les députés de son groupe parlementaire et les maires qui sont avec lui. Car, pour lui, le Rhdp est le parti de la paix et du développement vrai de la Côte d’Ivoire avec le président Alassane Ouattara. Le président d’App ne pouvait être ailleurs après qu’il a été porteur de deux projets de lois à l’Assemblée nationale sur l’amnistie des acteurs de la crise post-électorale et l’indemnisation des victimes des crises ivoiriennes.

A partir du 26 janvier, le député Méambly annonce qu’il va porter l’unique manteau du Rhdp pour mener, sans répit et sans faille, les batailles futures. Il invite tous ceux qui hésitent encore à s’engager véritablement, sans calcul, dans le Rhdp. Il rappelle que lors de la présidentielle de 2015, en sa qualité de Directeur régional adjoint de campagne dans le Guemon du candidat du Rhdp au côté de sa sœur, la ministre Anne Désirée Ouloto, le président Alassane Ouattara a gagné avec 73% de voix.

Source : Service communication de Méambly

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Avant le congrès constitutif du parti unifié Méambly réaffirme son appartenance au Rhdp

  1. Meambly joue au jeu « á-la-saute-mouton ».
    Il voulait utiliser « le cas Gbagbo » pour se faire voir; mais il a échoué lamentablement.

    C’est déplorable pour ce politicien.

  2. Si on pouvait vérifier d où vient la fortune de nos hommes politiques le pays s en porterait beaucoup mieux.

Comments are closed.