Présidentielle en RDC: La poudre dans l’air ?

La poudre dans l’air | Bally Ferro

Après deux ans de retard et trois reports, l’élection présidentielle en RDC s’est tenue ce dimanche 30 décembre 2018 sur presque toute l’étendue du territoire national.
Joseph Kabila Kabemge a échoué dans son passage en force et n’a pas été candidat à sa succession, après 17 ans de pouvoir. Mais il a son Medvedev dans la course, Ramazani Shadary.
Dans environ deux ans, la présidentielle ivoirienne se tiendra en octobre 2020. Huit ans après sa prise du pouvoir, Alassane Ouattara jette toutes ses forces dans la bataille pour sa succession.
Et il ne fait pas dans la dentelle pour lancer l’OPA sur partenaires et adversaires (chantage, menaces, débauchage, déstabilisation des partis de l’opposition, limogeage…) à l’effet de rester le maître du jeu.

En 2010, le scrutin dit de sortie de crise politico-armée a plongé la Côte d’Ivoire dans une profonde fracture politico-sociale dont le pays ne s’est toujours pas remis.
Dix ans plus tard, c’est encore le suspense et l’angoisse. La présidentielle sent la poudre dans l’air. La CEI et le découpage électoral sur mesure demeurent des pommes de discorde entre pouvoir et opposition.

Mieux, la coalition au pouvoir, le RHDP, vole en éclats. Le divorce a été prononcé entre le RDR et le PDCI-RDA, les deux poids lourds du groupement politique et le PDCI-RDA a choisi de retrouver sa liberté politique.

Des ex-rebelles du MPCI ont rompu avec Ouattara et le RDR. Après des mouvements pro-Soro, ils ont lancé un parti politique, le MVCI, et mènent ouvertement campagne pour la candidature, en 2020, de Guillaume Soro Kigbafori, président de l’Assemblée nationale et toujours vice-président du RDR.
L’ex-chef de la rébellion armée se trouve ainsi dans le jeu du chat et de la souris avec le chef de l’État et président du RHDP à l’heure des tractations.
Les grandes manoeuvres politiques (congrès du RHDP, probable naissance du PDCI-Renaissance après l’échec de Kobenan Kouassi Adjoumani, possible formation d’une plateforme citoyenne autour du PDCI-RDA pour croiser le fer avec le RHDP…) sont en cours.
Le duel au couteau et à mort oppose, en réalité, deux hommes politiques qui se sont toujours aimés comme chien et chat, Ouattara et Bédié. Malgré les mises en scène et les amourettes de façade, ils sont des ennemis jurés, prêts à en découdre.

Et c’est Houphouët-Boigny, qui a assisté, de son vivant, aux hostilités entre ses deux héritiers en tirant les ficelles, qui va encore se retourner dans sa tombe. En constatant le beau gâchis politique. Plus de 25 ans après sa mort.

F. M. B.

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Présidentielle en RDC: La poudre dans l’air ?

  1. Le problème en Afrique ceux qui sont les meneurs ont souvent une vision sectaire de l état.

    Sinon ce pays devrait être parmi les puissances mondiales.

    Ils vont se battre car aucun des protagonistes perdants n envisagent un seul instant de reconnaître sa defaite.

    L UE que je croyais plus vertueuse que les USA ou d autres pays (mais avec l embargo sur les médicaments orchestré avec son cheval de Troie rhdp en rci on a tout compris) va conduire la contestation car je vois pas un pays qui expulse l ambassadeur ue qui verra son régime reconnu.

Comments are closed.