Des scientifiques russes mettent en doute l’âge de Jeanne Calment (morte à 122 ans) « doyenne de l’humanité »

jean pierre fizet/Getty Images

rois chercheurs remettent en question le record mondial de longévité attribué à Jeanne Calment, décédée en 1997 à l’âge de 122 ans. D’après les scientifiques, elle aurait été remplacée par sa fille.

Depuis le 29 décembre, à seulement quelques jours de la fin de l’année 2018, Internet s’agite après la publication d’une nouvelle théorie. Vingt ans après son décès en 1997 à Arles, Jeanne Calment, la doyenne de l’humanité, est la cible d’une polémique concernant son âge. Dans un billet de blog intitulé J’accuse! publié le 10 décembre 2018, un certain Yuri Deigin affirme que Jeanne Calment n’est pas morte à l’âge de 122 ans en 1997 mais à 59 ans en 1934. Sa fille, Yvonne, dont le décès a été déclaré cette année de 1934 alors qu’elle avait 36 ans, aurait usurpé l’identité de sa défunte mère. Il affirme donc que c’est Yvonne qui aurait reçu le record mais seulement à l’âge de 99 ans…

Le motif de cette potentielle usurpation d’identité? Les chercheurs sont formels, Yvonne aurait emprunté l’identité de sa mère pour éviter de payer les droits de succession.

(…)

• Qui sont les chercheurs russes?

L’homme qui a publié cette théorie, Yuri Deigin, est PDG d’une start-up qui traite l’usure de l’organisme et s’est autoproclamé spécialiste du vieillissement. Pour avancer sa théorie, il s’est appuyé sur la thèse de deux compatriotes: Valery Novoselov, gérontologue et Nikolay Zak, un mathématicien.

• Quels sont leurs arguments?

Parmi les 17 éléments que présente le chercheur Nikolay Zak, figure une copie de la carte d’identité de Jeanne Calment datée des années 1930 où la couleur de ses yeux (noirs), sa taille (1,52 mètre) et la forme de son front (bas) ne correspondraient pas à celles de la doyenne française au cours de ces dernières années de vie.

Ils ont également comparé des photos de Jeanne et Yvonne Calment jeunes avec des photos de la doyenne de l’humanité et ont examiné des détails du visage comme le nez, les oreilles ou encore le creux du cou. Il semblerait, d’après les chercheurs russes, que sur les photos de sa jeunesse, Jeanne Calment ait un cou plus court, une forme d’oreilles différentes et un menton «fuyant».

(…)

Lors de ses recherches, Nikolay Zak aurait découvert un livre de 1997, L’assurance et ses secrets, dans lequel l’auteur, Jean-Pierre Daniel, soulève l’hypothèse d’un échange d’identités entre la mère et la fille. Il raconte qu’un contrôleur des sociétés d’assurance, se penchant sur le viager signé par la centenaire, avait déjà conclu à une fraude.

Lorsqu’elle est devenue célèbre, Jeanne Calment avait ordonné de brûler une partie de ses archives photos. Une décision qui accroît le doute des chercheurs.

(…)

Le maire d’Arles à l’époque de la mort de Jeanne Calment, Michel Vauzelle, juge, lui, que cette théorie est «complètement impossible et invraisemblable» parce que Jeanne Calment était suivie selon lui par de nombreux médecins.

Pour l’instant, les membres de la famille éloignée de Jeanne Calment semblent ne pas vouloir prendre part à la polémique. Contactés par l’AFP, ils n’ont pas donné suite aux demandes d’interview.

Faut-il exhumer les corps?

Après la mort de Jeanne Calment, des scientifiques avaient déjà regretté qu’aucune autopsie ne soit menée pour expliquer sa longévité exceptionnelle. Nicolas Brouard, directeur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED) en France, avance que «l’idée d’usurpation d’identité (de Jeanne Calment par sa fille) avait déjà été envisagée par les validateurs et j’invitais régulièrement les démographes à conserver cette hypothèse». Pour le scientifique français, l’étude russe est une bonne chose. «C’est bien que Nikolaï Zak ait mené une recherche indépendante et sur le même terrain d’investigation. C’est un très bon travail et un argument en faveur de l’exhumation des corps de Jeanne et Yvonne Calment.»

C’est bien, désormais, la question qui se pose. Faut-il exhumer les corps afin de connaître la vérité? D’après Nicolas Brouard, seul un test ADN sur les dépouilles mettra un point final à cette affaire.

Lire la totalité de l’article sur lefigaro.fr 

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Des scientifiques russes mettent en doute l’âge de Jeanne Calment (morte à 122 ans) « doyenne de l’humanité »

  1. La bible est claire à ce sujet. l’âge maximum d’une personne sur terre est de 120 ans. Pas plus. J’étais convaincu depuis le départ qu’il y avait du faux dans cette affaire de 122 ans de cette dame.

Comments are closed.