Côte-d’Ivoire: Le député Ehouo Jacques, maire élu du Plateau, convoqué à la police économique le 3 janvier

Le tout nouveau maire élu de la commune du Plateau Ehoué Jacques, a reçu une convocation à se rendre à la police économique le 3 janvier.

Cette convocation fait suite à la décision [surprenante] du gouvernement ivoirien mettant cinq communes, dont celle du Plateau, sous tutelle préfectorale.

Ehouo Jacques avait battu sa campagne aux municipales du 13 octobre dernier avec le slogan de prisonnier en sursis, après qu’il ait reçu des menaces d’arrestation de l’actuel ministre ivoirien de la de la défense, Hamed Bakayoko, parrain et ami Sawegnon Patrick, adversaire de Ehouo au Plateau.

Yapi Jacques, le maire intérimaire du Plateau, accuse Neg-Com, une société appartenant au député Ehouo d’avoir omis de reverser la somme 5 milliards de Fcfa comme convenu dans un contrat, liant Neg-Com à la Mairie du Plateau.

Yapi Jacques, très proche ami de Sea Jean-Honoré (RDR), actuel vice-gouverneur du district d’Abidian, avait succède à Akossi Bendjo après son débarquement par le gouvernement pour des accusations de «malversations financières ».

Adiko Etien avec SK

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le député Ehouo Jacques, maire élu du Plateau, convoqué à la police économique le 3 janvier

  1. Cabale politique ou pas s il a volé il doit répondre de ses actes. Un aire doit être irréprochable.

    Mais pourquoi il n y a jamais de maire rhdp unifié poursuivi?

    La justice est aveugle ou borgne?

  2. Si un prestataire garde par-devers lui une somme à reverser à une mairie dans le cadre d’un contrat, la mairie en question engage une procédure judiciaire qui atterrit normalement devant le tribunal du commerce, compétent pour trancher et obliger le prestataire à rembourser. Toute cette affaire décidée (ou simplement annoncée) par Hamed Bakayoko durant la campagne, fait sourire par moment :

    1. Ehouo (sa structure NG COM) est-il à la tête d’une SA (Société Anonyme), d’une SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou d’une EI (Entreprise Individuelle) ? Dans le dernier cas, sa convocation peut s’expliquer ;

    2. Ehouo n’est-il plus député ? Parce que je crois savoir que hormis un cas de flagrant délit, un député ne peut faire l’objet de procédure qu’après la levée de son immunité parlementaire. On est pas encore en procédure, mais nous savons tous comment finissent ici les affaires qui commencent par une simple convocation ;

    3. La promesse de Hambak, si puissant ministre d’Etat qu’il soit, vaut-elle action et procédure administrative pouvant justifier a) l’incendie des bureaux de la mairie du Plateau b) le sabotage de la cérémonie d’installation d’un maire élu ? D’autant que ces propos ont été lâchés en pleine campagne électorale. N’y a-t-il pas là violation du secret de l’instruction par un membre du gouvernement de surcroît n’appartenant pas au système judiciaire ?

    4. Les preuves de manquements dévoilées par le maire intérimaire Jacques Yapi font rire : une extrapolation de montant sur la base de ce qu’il a encaissé durant sa présence au Plateau. Ce type n’a certainement jamais vendu même un poulet de toute sa vie. En effet, si une ferme vend en décembre (mois de fêtes) pour deux millions de poulets, Jacques Yapi fera le calcul que l’année entière permet de faire 2 millions x 12 mois soit 24 millions de chiffre d’affaires !!!

    On se marrerait bien si c’était pas aussi sérieux.

  3. @Carpe Diem

    Ton point 2 pourrait sauter de lui même.

    La fonction de député est frappée par certaines incompatibilités.

    Espérons qu’il ait bien examiné toute sa situation…notre ami député business man.

  4. >La fonction de député est frappée par certaines incompatibilités.

    Merci du rappel @wara. Tout comme est aussi frappée d’incompatibilités diverses la fonction de président de la République, au regard de la Constitution de la seconde République sur laquelle il a prêté serment. Incompatibilités pas entièrement gommées par la Constitution suivante. Mais bon, on le sait tous, « La Loi C’est Moi », n’est-ce pas ?

Comments are closed.