Secteur bancaire en Cote-d’Ivoire: La Sgbci change de nom pour des ‘’besoins d’harmonisation’’

Comment la banque veut fidéliser ses 395 mille clients

La Société générale de banque en Côte d’Ivoire (Sgbci) est devenue, depuis le 8 janvier 2019, ‘’Société générale Côte d’Ivoire’’. C’est la principale information qui ressort de la conférence de presse donnée par les premiers responsables de l’entreprise en Côte d’Ivoire. La clientèle ivoirienne devrait maintenant s’habituer à ce nom après plus de cinq décennies. Ainsi en ont décidé les responsables français de cette filiale de la banque française ‘’Société générale’’ possédant un vaste réseau en Afrique francophone. Selon, Joyce Sagoe, la directrice Marketing et communication au siège d’Abidjan, ce changement de nom répond principalement à ‘’un besoin d’harmonisation’’ de la dénomination.

Quant à Aymeric Villebrun, directeur général de Société générale Côte d’Ivoire, la vision et la signature nouvelles de la banque méritait un changement de nom. « Nous voulons être la banque qui avance avec ses clients, les accompagne dans leurs projets de vie et d’entreprise et les aide à se développer. Nous voulons leur donner les moyens de construire leur avenir », a-t-il décliné.

M. Villebrun a saisi l’occasion de cette présentation pour dresser le bilan succinct de la banque ces dernières années. « Banque de référence, Société Générale Côte d’Ivoire conforte en 2018 sa place de leader du secteur bancaire en Côte d’Ivoire et dans la zone UEMOA aussi bien sur le marché de la clientèle particuliers, que sur le marché des entreprises. Ses résultats nets sont en constante progression d’année en année : 27 Mds en 2015 – 34,5 Mds en 2016 – 39,6 Mds en 2017. Le résultat de cette année s’annonce supérieure à celui de l’année prochaine. Pour des questions réglementaires, nous ne pouvons pas vous le communiquer pour l’instant. Société Générale Côte d’Ivoire maintient la première place avec une part de marché en croissance malgré l’environnement fortement concurrentiel : Part de marché emplois 19, 1% en 2018 – Part de marché Ressources 19,1% en 2018 », a-t-il étayé.

Selon les responsables, la société continue d’investir dans l’innovation afin de fidéliser sa clientèle. Les innovations majeures, a dit Adama Ouattara, Dga en charge des ressources, sont la modernisation, la dématérialisation et la digitalisation des services. « Nous avons installé des espaces libre-service dans quelques agences (17 agences pour l’instant). Ces espaces disposent d’automates qui permettent à nos clients de faire des remises de chèques et des éditions de relevés de compte de manière autonome. Ces espaces libres service permettent au client de gagner du temps », a-t-il étayé.

Cette rencontre avec les journalistes aura permis aux responsables de la banque de répondre à plusieurs autres questions. Notamment la création d’emplois, la participation de la banque à la croissance économique du pays, mais surtout l’impact de la liquidation de Safcacao. Un dossier qui continue d’enrhumer le milieu bancaire. M. Villebrun dit avoir observé les règles de prudence dans cette affaire.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction