Colère de Bédié en Côte-d’Ivoire: Il appelle le pouvoir à faire cesser ses pratiques « immorales et illégales…anti-démocratiques »

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a haussé le ton, jeudi, contre le pouvoir ivoirien, qu’il accuse de « dérives » qui font courir des « dangers certains » à la Côte d’Ivoire. « Je profite de l’occasion de la présente rencontre pour dénoncer ces dérives et j’interpelle le Président de la République et les tenants du Parti Unifié RHDP sur les dangers certains qu’ils font courir au peuple et à la Nation ivoirienne par des pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques », a dénoncé M. Bédié, lors d’un déjeuner de presse en sa résidence privée de Daoukro. «Il s’agit, entre autres, de la corruption des mœurs politiques, du mépris de la démocratie, des intimidations, des pressions, des menaces et les limogeages systématiques, des cadres pour opinion politique différente. Ces pratiques, jamais vues même du temps parti unique, sont de nature à créer le désordre et le chaos dans le tout pays. », a-t-il martelé. (AIP)

L’intégralité de ce que Bédié a dit

« Vous recevant à déjeuner, à l’occasion du nouvel an, ce jeudi 10 janvier 2019, mon épouse Henriette et moi-même, vous souhaitons une chaleureuse bienvenue à Daoukro.
Ce déjeuner de presse, initié par nos soins confirme l’excellente relation entre la presse et ces organes que vous représentez et le PDCI-RDA.
Il nous offre l’opportunité d’échanger dans un environnement convivial sur l’ensemble des questions d’actualités nationale et internationale
Je viens d’écouter successivement Madame la Directrice de la Communication du PDCI-RDA et le représentant de tous les organes de presse représentés, ici ce jour, à Daoukro.
Je vous remercie pour les vœux chaleureux formulés en mon endroit ainsi qu’à mon épouse et à ma famille.
J’adresse, en retour, à chacune et à chacun d’entre vous ainsi qu’à vos familles respectives mes vœux de santé, de bonheur, d’amour, de paix et de prospérité pour l’année 2019.
Que cette année soit pour vous tous une année de succès et d’épanouissement dans vos activités respectives !
Je me réjouis de ce que notre collaboration ait été fructueuse durant l’année écoulée.
En effet, vous avez su relayer efficacement nos messages à l’endroit de l’opinion nationale et internationale.
Je souhaite qu’au cours de l’année 2019 notre collaboration s’enrichisse et se renforce davantage.
Mesdames et Messieurs, vous savez, autant que moi, qu’il n’y a pas de vie politique sans opinion politique et pas d’opinion politique sans communication. Il en découle que votre mission est noble car elle est au service de l’Etat de droit et de la démocratie.
Dans le contexte actuel de notre Pays, où l’on assiste à une résurgence des pratiques anti-démocratiques dans la vie publique, il vous revient de donner la bonne information.
Ainsi, je profite de l’occasion de la présente rencontre pour dénoncer ces dérives et j’interpelle le Président de la République et les tenants du Parti Unifié RHDP sur les dangers certains qu’ils font courir au peuple et la Nation ivoirienne par des pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques.
Il s’agit, entre autres, de la corruption des mœurs politiques, du mépris de la démocratie, des intimidations, des pressions, des menaces et les limogeages systématiques, des cadres pour opinion politique différente.
Ces pratiques, jamais vues même du temps parti unique, sont de nature à créer le désordre et le chaos dans le tout pays.
Déjà le désordre est dans certains quartiers de ville, dans certains villages. Demain il pourrait devenir un beau tapage irrépressible aux conséquences insoupçonnables.
Ce jour, j’en appelle, solennellement au Président de la République à faire cesser ces pratiques immorales et illégales, non conformes à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance et par ailleurs aux droits des citoyens.
Sur ce, moi-même, et mes services de communication vous réitérons notre ferme volonté de poursuivre avec vous, une collaboration franche, sincère et axée sur la promotion des valeurs démocratiques, telle que le commande notre loi fondamentale, la constitution de la Côte d’Ivoire.
En votre qualité d’hommes de médias, témoins de l’histoire de notre Pays, vous devez contribuer inlassablement au retour d’une paix durable et définitive en Côte d’Ivoire par vos actions et activités de communication.
Pour finir, je voudrais vous remercier à nouveau d’être venus partager avec nous ce déjeuner et vous souhaiter, une fois de plus, bonne et heureuse année 2019.
Bonne et heureuse année 2019 à vos rédactions respectives.
Je vous remercie. ».

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Colère de Bédié en Côte-d’Ivoire: Il appelle le pouvoir à faire cesser ses pratiques « immorales et illégales…anti-démocratiques »

  1. voila ce que dit Mr Bedié du pouvoir :«Il s’agit, entre autres, de la corruption des mœurs politiques, du mépris de la démocratie, des intimidations, des pressions, des menaces et les limogeages systématiques, des cadres pour opinion politique différente. Ces pratiques, jamais vues même du temps parti unique, sont de nature à créer le désordre et le chaos dans le tout pays.”,
    mais Mr BEDIE était ou quand le rhdp a mis Mr Anaky dehors ,ou était il quand le rhdp a mis Mr Gnamien dehors ?quand cela arrive au pdci on trouve à dire mais quelle fut votre soutien aux autres qui pour leur opinion ont été mis hors du gouvernement.au pdci que sont devenus ceux qui ont osé dire le contraire de ce que a dit le SG?ils ont été simplement chassé de leur poste de responsabilité au sein du parti.des gens ont été élus sous la bannière du rhdp si ils ne sont plus rhdp logiquement eux mêmes doivent rendre le tablier quand on veut être logique avec sa conviction.

  2. Sacré Bédié !!! On croirait presque entendre Laurent Gbagbo en 1998, face au refus obstiné du même Bédié à l’ouverture des antennes de la RTI à l’opposition, à l’introduction du bulletin unique, à l’adoption de l’urne transparente, à l’intégration au vote des 18 ans, etc. De quoi comprendre la lune de miel vécue avec Ouattara de 2007 à 2017 : QUI SE RESSEMBLE, S’ASSEMBLE ! Ceci dit, la vérité n’a pas de père ni de mère, elle reste la vérité, peu importe la bouche de laquelle est sort. Donnons donc raison à Bédié sans oublier sa nature profonde hérité de sa présence continue 30 ans durant dans le creuset du parti unique : le marketing reste formel, les habitudes de consommation ne changent plus après 45-50 ans. Donc, Bédié démocrate sur le tard ? Les poissons boiront.

  3. Moi à la place de Mr ouattara je ferais comme ses partisans ont conseillé à Mr Gbagbo.

    Je me retire et je reviens dans 5 ans.
    Parce que sur ce que je vois la c est la honte qui l attend.

    C est normal qu’ avec le monopole public les pressions politiques ils peuvent avoir l illusion d être majoritaires au rdr…

  4. Avec Bédié, c’est véritablement l’hôpital qui se moque de la charité.
    On se connait en détail en RCI.

Comments are closed.