Avis de recherche Côte d’Ivoire : Lobognon annonce qu’il se rendra « sans contraintes » à la gendarmerie

Hamsatou ANABO

Le député ivoirien de Fresco (Sud-ouest ivoirien) Alain Lobognon, a annoncé, vendredi à Abidjan qu’il se rendra « sans contraintes » à la gendarmerie qui a été chargée de l’appréhender pour « divulgation de fausses nouvelles », à la demande du procureur de la République », sur Twitter.

Vendredi, lors d’une conférence de presse, le procureur de la République Richard Adou, a dit avoir « instruit la gendarmerie à l’effet d’appréhender » M.Lobognon pour « divulgation de fausses nouvelles et incitation à la violence », dans l’affaire Jacques Ehouo.

Il avait annoncé sur les réseaux sociaux que le procureur avait ordonné l’arrestation de son collègue Jacques Ehouo, poursuivis pour « détournement de deniers publics, faux et usage de faux, blanchiment d’argent alors que le nouveau maire élu du Plateau n’avait pas encore été inculpé.

Pour le procureur, « cette fausse nouvelle abondamment reprise » par des internautes et organes de presse « a créé l’émoi, engendré des manifestations et autres appels à la violence heureusement jugulés par les forces de l’ordre ».

« Nous sommes tous des prisonniers en sursis, le procureur vient de me donner raison, j’irai sans contraintes, je n’ai pas peur », a réagi le député Alain Lobognon.

« Je me présenterai devant la brigade de gendarmerie pour prouver que je ne suis nullement responsable des faits qui me sont reprochés », a ajouté l’ancien ministre des Sports.

Selon lui, « les Ivoiriens doivent savoir que la défense de libertés citoyennes en un combat continu que j’ai débuté en 1994 ».

Alain Lobognon a assuré qu’il ne se « dérobera point à une quelconque procédure ».

Jacques Ehouo a été inculpé sans être placé sous « mandat de dépôt », car « ne pouvant faire l’objet d’arrestation sans l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale » qui a demandé la suspension des poursuites contre le député.

HAN

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire