La Côte-d’Ivoire lance un mandat d’arrêt contre l’ex-maire du Plateau Akossi Bendjo

Un mandat d’arrêt requis contre l’ex-maire du Plateau Akossi Bendjo

Edwige FIENDE

Le procureur de la république Richard Adou a annoncé vendredi « l’ouverture d’une information judiciaire avec mandat d’arrêt » contre l’ex-maire du Plateau (Centre des affaires d’Abidjan) Noël Akossi Bendjo pour détournement de deniers publics, face à la presse.

« J’ai requis l’ouverture d’une information judiciaire contre » le nouveau maire élu du Plateau Jacques Ehouo « sans mandat de dépôt » et M. Bendjo « avec mandat d’arrêt », tous deux poursuivis des dysfonctionnements constatés dans la gestion des finances de la mairie du Plateau, a indiqué M. Adou.

L’Honorable Ehouo a « été laissé en liberté provisoire car ne pouvant faire l’objet d’arrestation sans l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale », a-t-il justifié.

Mercredi, Jacques Ehouo a été « inculpé » jeudi pour « détournement de deniers publics, faux et usage de faux, blanchiment de capitaux » ».

Il est reproché au nouveau maire élu du Plateau d’avoir collecté diverses sommes d’argent via son entreprise NEG-COM, qui devaient être reversées dans le compte de la mairie, mais ne sont jamais arrivés à bon port.

L’entreprise était chargée du recouvrement des taxes municipales de publicité et des taxes d’occupation du domaine public, est accusé d’avoir détourné 5,1 milliards sur la période allant de 2014 à 2017.

S’il est condamné, Jacques Ehouo risque 20 ans de prison.

Actuellement hors de la Côte d’Ivoire, le procureur n’a pas écarté la possibilité d’émettre un mandat d’arrêt international contre Noël Akossi Bendjo qui avait été revoqué en août 2018 de son poste pour « de graves déviations » dans sa gestion.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire