Trente nouveaux Ambassadeurs nommés par la Côte-d’Ivoire: Masseré Touré, Chantal Fanny, Jean-Louis Moulot, Sidi Touré (liste)

La liste des 30 nouveaux Ambassadeurs nommés par la Côte-d’Ivoire cette semaine, sur proposition du ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh

1- Diarrassouba Mifougo Youssouf
2- Massere Toure épouse Kone
3- Koffi Yeboue Hippolyte
4- Sahy Claude Soumahoro
5- Ouattara Tamakolo
6- Kone Deh Moussa
7-Ahoussi Koua Séverin (à titre exceptionnel)
8- Bailly Niagri Guillaume
9- Yapi née Bah Halley Christine (à titre exceptionnel)
10- Assamoi née Traore Aminata Victorienne
11- Moriko Tiemoko (à titre exceptionnel)
12- Koffi Broyé Ralph Enneric
13- Mamadi Diane (Ambassadeur itinérant avec résidence à Abidjan)
14- Gba Serges
15- Moulot Coffi Moïse Jean-Louis
16- Kindia Étienne
17- Yao Allou Lambert
18- Dibi Bongro Zephirin
19- Bakayoko Check Ibrahim
20- Amani Affoue Sara
21- Toure Sidi Tiemoko
22- Saha Michel (à titre exceptionnel)
23- Mahan Gueu Paul (à titre exceptionnel)
24- Coulibaly Amadou (à titre exceptionnel)
25- Zabavy François-Xavier (à titre exceptionnel)
26- Fanny Moussoukoura Chantal (à titre exceptionnel)
27- Kone Zakaria (à titre exceptionnel)
28- Gleglaud Kouassi Yao Filbert
29- Maes Ennio
30- Bakayoko Check Ibrahim

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Trente nouveaux Ambassadeurs nommés par la Côte-d’Ivoire: Masseré Touré, Chantal Fanny, Jean-Louis Moulot, Sidi Touré (liste)

  1. C’est de quel Koné Zakaria s’agit-il ?…. Peut-être un autre sorti tout droit de l’ENA et non celui que tout ivoirien connaît.

  2. Barbe Rousse et Barbe Noire en rougiraient de complexe ! Tant cet acte adossé à AUCUN FONDEMENT JURIDIQUE ressemble aux actes des forbans de l’île de la Tortue il y a quelques siècles sur les mers des Caraïbes : de la haute piraterie conduite par un Etat, à l’effet de tordre le bras à des fonctionnaires usant de leur droit constitutionnel de faire grève. Mais qui cela surprend ?

    Cette coterie, alors revendiquant une « victoire aux élections », n’avait pas hésité à demander à la très brutale, très barbare et très violente Ecomog, de venir faire la guerre à son propre peuple pour un fauteuil. Las d’attendre cette entrée en guerre, la coterie fit prendre des mesures d’embargo contre un pays rendu exsangue par 8 ans de guerre ; et pour que cela fasse encore plus mal, l’embargo portera sur les médicaments. Résultat : des dizaines d’hypertendus, de drépanocytaires, d’hémophiles, de diabétiques,… y laisseront la vie. Le peuple de Côte d’Ivoire saura s’e’n souvenir un certain jour d’octobre 2020.

Comments are closed.