Ouverture des discussions sur la réforme de la Commission électorale en Côte-d’Ivoire: Lider de Koulibaly invité puis refoulé

 

C’est ce lundi matin que les discussions en vue de la réforme de la commission électorale indépendante (Cei) se sont enfin ouvertes à la primature au Plateau à Abidjan. 
 
Les courriers avaient été adressés aux participants sélectionnés sur des critères propres par la primature, puis le ministère de l’intérieur a dressé la liste. Celle-ci a été mise à la disposition du poste de contrôle à l’entrée des bureaux du PM.
 
Ce lundi, la direction de Lider de Koulibaly annonce que sa délégation a été éconduite dès qu’elle a pointé le nez au portail de la primature. C’est la présidente de ce parti Monique Gbekia qui a informé la presse de cette nouvelle par un communiqué dont nous avons reçu copie.
 
Selon ce communiqué, Lider a bel et bien été invité le 17 janvier par courrier des services du Premier ministre, courrier déchargé 24 h plus tard. 
 
A sa grande surprise, la délégation composée de la présidente Mme Gbékia, du vice-président Koné Yacourwa et de la conseillère exécutive Nathalie Yamb sera interdite d’entrée ce lundi matin.
 
 
Lider dénonce une volte-face inexpliquée alors qu’il est pratiquement le seul parti à avoir rédigé une proposition de réforme d’une Cei apolitique. Le parti estime que le gouvernement agit ainsi par peur, contrariant ainsi son propre discours d’une Cei consensuelle et inclusive.
 
Mais, selon d’autres sources, les services de la primature se seraient trompés sur le vrai destinataire du courrier. A la vérité, il ne reconnaît pas Lider de Koulibaly, mais plutôt celui de Karamoko Lancina qui a adhéré au Rhdp.
 
SD à Abidjan

 

 

Author: La Rédaction