Côte-d’Ivoire Sékongo Félicien (MVCI) : « L’approche du gouvernement sur la nouvelle CEI ne rassure pas »

Ce lundi 21 janvier 2019, sur invitation du Premier Ministre, le Gouvernement a rencontré quelques formations et groupements politiques de l’opposition pour dit-on, lancer les consultations relatives à la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

DECLARATION N° 066/GRC/JN-19 DU MVCI RELATIVE AUX CONSULTATIONS SUR LA REFORME DE LA CEI

A cette rencontre, n’ont cependant pas été associées de nombreuses formations politiques, dont le MVCI, qui figure pourtant en bonne et due forme parmi les partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale.

A l’issue de cette rencontre, il a été demandé aux différentes formations de soumettre par écrit, dans les deux semaines suivantes, leurs propositions au Premier Ministre.

Le MVCI constate que l’initiative du Gouvernement pêche dangereusement par sa non-inclusivité. Est-il encore nécessaire de rappeler l’importance d’une démarche qui associe pleinement toutes les forces politiques représentatives ?

Le MVCI considère que l’approche du Gouvernement ne rassure pas quant à la nécessité d’engager une réforme en profondeur de cette CEI. Il n’est bien entendu pas question, de se contenter de quelques changements cosmétiques apportés par un Exécutif toujours arrogant, au terme d’un Nème dialogue de sourd.

La présente réforme de la CEI doit être de nature à garantir des élections crédibles, justes, démocratiques et transparentes en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi pour le Mouvement pour la promotion des Valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire, MVCI, demande :

• Une concertation vraie, inclusif et sincère ;
Aucune formation politique représentée à l’Assemblée Nationale ne doit être exclue de celle-ci, ni aucun acteur historique de la scène politique. C’est aussi le lieu pour nous d’appeler le Ministère de l’Intérieur à clarifier la liste des partis et des mouvements politiques, afin de sortir du faux et usage de faux.

• Une loi organique portant nouveau code des élections en Côte d’Ivoire ;
Etant donné qu’avec le passage de la 2ème à la 3ème, bon nombre d’articles de la nouvelle constitution sont en déphasage avec l’actuel code électoral, ce nouveau code s’impose.

• Une loi organique relative à une nouvelle Commission électorale ;
Pour garantir sa parfaite indépendance et son efficacité, la Côte d’Ivoire a besoin que la Commission électorale soit institutionnalisée, avec des membres au-dessus de toute influence.

• Le renouvellement des Cartes Nationales d’Identité ;
Sachant que les pièces d’identité de la quasi-totalité des Ivoiriens arrivent à expiration en 2019, il urge de répondre à cette situation préoccupante en engageant une vaste opération d’identification des Ivoiriens. Ces nouvelles CNI pourront servir de cartes d’électeurs, afin de minimiser les coûts des élections à venir.

• L’élaboration d’une nouvelle liste électorale ;
Depuis 10 ans l’actuelle liste électorale stagne autour de 6 millions d’électeurs, un fait qui témoigne de ce qu’une frange importante de la population reste exclue des processus électoraux. Il nous faut en finir avec ces opérations budgétivores et inefficaces de la liste électorale, pour coupler à l’identification, un recensement électoral d’envergure.

• L’établissement d’un nouveau code électoral ;
Un dialogue inclusif et franc est impératif entre toutes les forces politiques est impératif sur ce sujet, afin de s’accorder sur un nouveau découpage électoral consensuel.

Bien qu’ayant été initialement ignoré par le Gouvernement, le MVCI n’entend point rester en marge de ces consultations sur la nouvelle CEI. Il est capital que nous parvenions à cette réforme en profondeur qui s’impose. Notre parti a d’ores et déjà entamé des rencontres sectorielles avec les organisations de la société civile, afin de s’accorder avec elles sur les propositions pertinentes pour une nouvelle CEI des plus crédibles.
Ces propositions seront versées à celles des autres formations politiques, et nous iront les défendre valablement.

AGIR POUR LE PEUPLE, NOTRE DEVOIR !
Abidjan, 22 Janvier2019
MVCI
Le Président du Grand Conseil
Félicien K. SEKONGO

Author: La Rédaction