Réforme de la Cei en Côte-d’Ivoire: Le parti de Kaé Eric pas d’accord avec la méthode ‘’ramasser les copies’’ du gouvernement

L’Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (Aird), le parti fondé par l’ancien ministre Kaé Eric Kplohourou a fait connaître sa position jeudi sur la réforme annoncée de la Commission électorale indépendante (Cei). Par la voix du premier vice-président Georges Témanin qui était face à la presse à la Riviera Allabra, l’Aird a crié son indignation d’avoir été exclue des discussions, n’ayant reçu aucune invitation de la part des services de la primature.

Le conférencier dit ne pas comprendre les critères ayant prévalu à la sélection des invités. « Certains partis politiques, notamment le Fpi de Laurent Gbagbo, l’Ung, l’Aird, le R2p n’ont pas été formellement conviés à ce rassemblement. Il était nécessaire et judicieux d’organiser un débat inclusif sur l’épineuse question de la Cei en lieu et place de la recherche de majorités mécaniques avant même l’entame des discussions », dénonce M. Témanin. Lequel critique le fait que le Rhdp ait été invité dans sa forme hybride tout comme les formations politiques qui le composent et qu’on ne fasse pas de même pour Eds dont fait partie l’Aird.

L’Aird remet également en cause la méthodologie adoptée par le gouvernement. Pour cette formation politique pro-Gbagbo, ‘’cette méthodologie qui consiste à ramasser les copies des participants, à soumettre celles-ci à un barème de correction puis à écouter les plaidoyers desdits participants pour arrêter enfin des décisions’’, s’avère inefficace et risque de produire des résultats en deçà des espérances. Il aurait fallu, selon le conférencier, l’organisation d’un véritable dialogue, mieux d’une concertation entre tous les partis fussent-ils de droite, de gauche ou du centre. Une autre idée serait aussi, préconise-t-il, de constituer des commissions thématiques de travail et mettre ensemble les synthèses de chaque commission pour aboutir à un premier draft de réforme, quitte à améliorer le contenu par la suite.

Comme proposition forte sur la réforme envisagée, l’Aird veut que le président de la Cei soit élu par les membres et non nommé. ‘’Un homme intègre qui respecte et applique véritablement les textes’’, a conclu le conférencier.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire