Côte-d’Ivoire: Ouattara officialise la démission prochaine de Soro de la présidence de l’Assemblée nationale (fin février)

Info brève

Le président de la République de Côte-d’Ivoire, Alassane Ouattara a personnellement annoncé ce lundi 28 janvier la démission prochaine de Guillaume Soro de la présidence de l’Assemblée Nationale ivoirienne pour Février 2019.

Dans la foulée, Soro devrait rendre sa démission du parti présidentiel le RDR, devenu depuis samedi dernier le RHDP unifié.

Le ministre Amadou Soumahoro devrait succéder à Soro Guillaume à la tête de l’Assemblée nationale.

Alassane Ouattara a fait cette annonce à l’occasion de la cérémonie d’échanges de vœux avec la presse au Palais de la présidence.

Cette information que le chef de l’État a personnellement décidé de donner à la Nation, vient confirmer les profondes dissensions entre les anciens alliés d’hier sur la stratégie de l’après Ouattara.

En privé, Soro a à plusieurs reprises accusé le RDR et ses cadres d’ingratitude suite à l’incarcération de son ami et chargée de protocole Soul to Soul Kamagaté. La situation s’est empirée avec ce que les soroistes considèrent comme les immixtions «inadmissibles» de l’exécutif dans le fonctionnement de l’Assemblée nationale.

En toile de fond les poursuites contre le député Ehouo Jacques, maire élu de la commune du Plateau et l’incarcération d’Alain Lobognon, ancien cadre de la rébellion des forces nouvelles.

Soro devrait s’allier à l’ancien président Henri Konan Bédié dans le cadre de la présidentielle de 2020, contre une coalition conduite par Ouattara.

Dans cette bataille à venir, le faiseur de roi pourrait être le Front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo, à moins que Laurent Gbagbo lui-même ne se porte candidat, une fois définitivement acquitté par la CPI.

Hervé Coulibaly

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Ouattara officialise la démission prochaine de Soro de la présidence de l’Assemblée nationale (fin février)

  1. ADO informe la population de ce que lui et Soro ont conclu.ou est le problème? quand on sait que tant que le PAN lui même n’a pas annoncé sa démission , alors cela n’est pas officiel. mais le hic ici est une stratégie peaufinée entre les deux hommes. Question.comment Soro peut être candidat à la présidentielle si il ne démissionne pas de son poste Or SI le PAN reste en place il ne peut être candidat puisque son mandat à la tête de l’assemblée doit prendre fin en 2021.dans tous les cas le mandat doit prendre fin après la présidentielle de 2020.donc y ‘a problème.donc pour permettre à Soro pour mieux se préparer pour la présidentielle il lui faut cette liberté qui en tant que PAN ne lui permet pas d’avoir. il n’y a pas de brouille entre les deux.

  2. – Soro peut-il se présenter face aux caméras, annoncer que Ouattara a décidé de ne pas achever son mandat ?
    – D’où vient-il donc que Ouattara s’arroge ce droit ?
    – Ne sommes-nous plus en République (certes bananière, mais quand-même !!!!), où la Constitution consacre la séparation des pouvoirs ?
    – Soro n’a-t-il plus de bouche, ou ne sait-il plus écrire, pour que son futur départ de la présidence de l’AN doive être annoncée par quelqu’un d’autre que lui ?
    – Allez-vous encore charger les magistrats qui s’offusquent de l’intrusion de l’Exécutif dans TOUT, TOUT et TOUT , jusque dans les résultats d’une simple élection locale ?
    – C’est quoi déjà le nom d’un régime où un seul homme détient entre ses seules mains l’ensemble de l’appareil étatique ? Une monarchie ? Une autocratie ? Une dictature ? En tout cas, pas dans une République.

Comments are closed.