Côte-d’Ivoire: Soro convoque une session extraordinaire de l’Assemblée nationale dans 48 heures

C’est par un communiqué, signé du Secrétaire général adjoint de l’Assemblée nationale, que Soro Guillaume vient de convoquer une session parlementaire extraordinaire pour le 8 février prochain.

Aucun ordre du jour n’est mentionné dans le communiqué ci-dessous

Le chef de l’État a-t-il demandé la cession article 95 du Parlement ?

Côte d’Ivoire: Soro convoque les députés à une session extraordinaire vendredi

Serge Alain KOFFI

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a convoqué les députés à une session extraordinaire vendredi, selon une note signée du secrétaire général adjoint de l’institution.

“Monsieur Soro Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée nationale, convoque Mesdames et Messieurs les députés à la première session extraordinaire de l’année 2019, le vendredi 08 février 2019 à 11H au Palais de l’Assemblée nationale’’, peut-on lire dans la note signée par Marius N’dri Koffi.

L’ouverture de cette session extraordinaire, au cours de laquelle Guillaume Soro devrait comme de coutume prononcer un discours, sera particulièrement suivie en Côte d’Ivoire.

Mi-janvier, un proche de Guillaume Soro avait confié à ALERTE INFO que le président de l’Assemblée nationale avait annoncé au chef de l’Etat Alassane Ouattara, sa décision de démissionner de son poste « avant fin janvier ».

La même source avait précisé que M. Soro, qui entendait démissionner pour protester contre « les violations répétées de la Constitution et la banalisation de l’Assemblée nationale » par le pouvoir, le ferait au cours d’une session extraordinaire devant les députés.

Le 28 janvier, M. Ouattara avait lui-même choisi d’éventer l’information qui se murmurait, en annonçant publiquement s’être accordé avec M. Soro, qui devrait démissionner de son poste dans le courant de ce mois de février.

Le président de l’Assemblée qui n’a pas encore réagi à cette annonce de M. Ouattara, avait trois jours plus tôt signé une note déléguant ses pouvoirs au vice-président Privat Oulla pour diriger l’institution jusqu’au “20 février en raison de (son) absence’’ du pays.

Alerte info

Author: La Rédaction