Deux «chômeurs» VIP en Côte-d’Ivoire nommés Soro et Soul to Soul

Après sa démission vendredi 8 février 2019 à Abidjan, Guillaume a fait de l’humour pour dédramatiser, en disant qu’il est au chômage. À cet effet, il a invité les âmes généreuses à venir à son secours, en lui apportant du riz.

Au-delà du buzz, que gagne le « chômeur » VIP comme indemnités et primes de « chômage ».

D’abord Soro Guillaume est toujours député. Ce qui lui fait au moins une indemnité de 2,7 millions Fcfa par mois, sans compter le montant de 1,5 millions Fcfa par trimestre ; soit un total de 3,2 millions par mois. De plus, Soro Guillaume devrait percevoir prenant trois mois, son salaire d’ancien président de l’Assemblée nationale estimé à 7 millions Fcfa le mois. À cela s’ajoutent les rentes de d’ex ministre d’État, d’ex Premier ministre et désormais d’ex Président de l’Assemblée nationale. Un chômeur VIP, pas comme les autres….

Guillaume Soro n’est pas seul. Il a présenté Soul to Soul comme chômeur, et lui a offert un des deux premiers sacs de riz reçus par un donateur. Le « chômeur » Soul To Soul est pourtant ministre plénipotentiaire, fonctionnaire en service au ministère des affaires étrangères. À moins de vouloir rester au seul service de Guillaume Soro, et de refuser de se mettre à la disposition du successeur du député de Ferké au perchoir, Soul To Soul n’est pas encore un chômeur, ou un sans emploi désargenté.

Par ailleurs, la Fiat 500 (déjà surnommée Fiers Ivoiriens Ouattara Tombera, sur la page Facebook Radio Pdci Rda) coûte 20 mille euros, et le chômeur VIP Soro habite avec un parking bien garni, dans un bunker qui ferait pâlir un milliardaire comme Dangoté à Marcory.

N’oublions pas aussi en passant tous les milliards amassés du temps de la Centrale financière de la rébellion, les investissements immobiliers nombreux en prête-noms parfois, les plantations etc.

On a tous compris que Soro Guillaume a  de l’humour et de l’ironie, et qu’il ne fallait pas croire qu’il est déjà au chômage.

Loin de là.

Hervé Coulibaly

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire