Carte biométrique de résident hors Cedeao en Côte-d’Ivoire: Les Français paieront moitié prix

Carte de résident biométrique: Les ressortissants hors Cedeao invités à se faire enrôler

Sans ma carte de résident, impossible d’accomplir des transactions financières, opérations bancaires ou tout autre acte civil », peut-on lire sur le prospectus de l’office national d’identification (Oni). Un message adressé aux populations des pays hors Cedeao vivant en Côte d’Ivoire. Eux pour qui l’Oni entreprend une campagne de sensibilisation de masse d’un mois pour les inviter à se faire enrôler. Hier, une cérémonie de lancement de la campagne d’informations a été organisée à l’hôtel du district d’Abidjan.

Le délai d’obtention de la carte de résidence biométrique est de deux semaines, et sa validité de cinq ans. Les demandeurs devront payer 300.000 F Cfa à l’exception des ressortissants français qui payeront 150.000 FCfa et 35.000 F Cfa pour les religieux et coopérants. Cette obligation s’adresse à tout non-national hors Cedeao âgé de plus de 16 ans, résidant en Côte d’ivoire depuis plus de trois mois. Car la circulaire du ministère de l’intérieur et de la sécurité, du 10 janvier 2019, précise que les concernés doivent être munis obligatoirement d’un titre de séjour. Parce que la présentation dudit titre est exigée pour l’accomplissement des actes dans la vie en société. C’est pourquoi, elle est exigible pour, entre autres, la conclusion de tout contrat de travail, de transport urbain, les demandes d’obtention et de renouvellement du permis de conduire, l’établissement des dossiers de mariage.

La carte est en circulation depuis le 9 octobre 2017. Pour Konaté Diakalidia, directeur général de l’Oni, il ne s’agit pas de traquer des communautés. « Cette opération vise un meilleur contrôle du flux migratoire et la maîtrise de la traçabilité des personnes séjournant sur l’ensemble du territoire ivoirien, lutter contre la fraude sur l’identité et l’immigration clandestine ».

Sur une population hors cedeao estimée à 1 098 000, environ 20 000 ont pris contact avec les services d’identification de l’oni. D’où cette campagne de sensibilisation au bout de laquelle, un rapport de la situation sera fait. La campagne se fera sur toute l’étendue du territoire. Le siège de l’oni au Plateau et des locaux sis aux deux-plateaux vallons sont les lieux indiqués pour l’enrôlement. Des documents tels un certificat de résidence de moins de 6 mois, l’acte de naissance ou tout document, une copie du visa d’entrée sur le territoire de moins de 3 mois… sont exigés. « Les dispositions seront prises pour l’obtention de la carte dans un délai raisonnable.

La carte de résidence biométrique est une invitation au respect de la règlementation en vigueur », a indiqué le directeur général. Par ailleurs, parlant de la carte nationale d’identité, le directeur général a fait remarquer que tout est mis en oeuvre pour créer les conditions de son renouvellement. « Il n’y aura pas grand-chose à changer. La photo peut être renouvelée tout comme l’habitation si elle a changé et d’autres détails », a rassuré Konaté Diakalidia.

Signalons que le gouvernement a réactivé la carte de résident biométrique lors du conseil des ministres du 13 avril 2017. C’est pourquoi en application de cette décision, une circulaire a été prise. Tout cela, est en prélude à la mise en place prochaine du registre national des personnes en Côte d’ivoire.

Christian Dallet
Fratmat.info

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire